Les rôles cadeaux

Quiz's, sondages & Co.
Ange_de_feu
Alto
Alto
Messages : 366
Enregistré le : 24 mars 2009, 00:00

Re: Les rôles cadeaux

Message par Ange_de_feu » 22 mai 2018, 19:11

PlacidoCarrerotti a écrit :
22 mai 2018, 12:50
Les deux interventions d'Oscar dans Un bal masqué : ça marche à tous les coups et même parfois les gens applaudissent entre deux couplets !
Bon, quand même Oscar a un peu plus à chanter: les morceaux d'ensemble comme, notamment, le premier final, dans lequel il prend la part qui correspondrait à Amelia si elle était en scène.

nugava
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 173
Enregistré le : 23 nov. 2005, 00:00

Re: Les rôles cadeaux

Message par nugava » 24 mai 2018, 01:44

John Styx. Même s'il faut un grand talent d'acteur. Un grand air, et une des plus belles mélodies d'Offenbach. (est-ce vraiment de lui ?) "Quand j'étais roi de Béotie".
Sinon, Monsieur Triquet dans la Dame de Pique ?
Et le Vecchia Zimarra de "Colline". On ne le remarque quand même pas trop dans le tumulte de l'opéra, et puis il se taille l'air tire-larmes.

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3294
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les rôles cadeaux

Message par micaela » 24 mai 2018, 08:06

Monsieur Triquet, j'y ai pensé aussi . Tout comme Gremine dans le même opéra (Onéguine, pas la Dame de pique !) voilà un rôle bref, avec un unique air, qui permet à son interprète de se tailler un joli succès.
Un rôle cadeau, ça peut être autant ça qu'un rôle facile (techniquement parlant, du moins en ce qui concerne le chant) qui permet ce succès auprès du public, tout en n'ayant pas à trop se fatiguer (vocalement parlant, le reste dépend en grande partie des mises en scène).
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

nugava
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 173
Enregistré le : 23 nov. 2005, 00:00

Re: Les rôles cadeaux

Message par nugava » 24 mai 2018, 13:30

Oui lol, Onéguine évidemment... :lol: (J'sais pas pourquoi j'ai écrit "La Dame de Pique"...)

paco
Basse
Basse
Messages : 8472
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Les rôles cadeaux

Message par paco » 24 mai 2018, 14:25

Le rôle le plus cadeau à mon sens est Nanetta : depuis trois décennies je ne compte plus le nombre de soprani qui, dans ce rôle, ont été décrétées "révélation" et dont on n'a plus jamais entendu parler ensuite. :lol:

Il y a aussi Micaela, même s'il est arrivé à de grandes artistes de se planter dans ce rôle (je pense notamment à Ricciarelli), mais globalement elle se fait toujours ovationner à la fin, bien plus que Carmen et Don José, et le rôle est vocalement assez facile dès lors que l'on maîtrise le style propre à l'opéra français.

Pareil pour Liù, presque toujours largement plus ovationnée que Turandot. Bon, ce n'est pas forcément un rôle si facile (le premier air est un peu piège, le second beaucoup moins).

Sinon, comme Placido je considère Oscar comme un rôle cadeau en or, triomphe garanti à l'applaudimètre pour une difficulté très relative...

Je dirai que, de façon générale, ces rôles cadeaux sont souvent ceux dévolus à des sopranos où l'écriture permet quantité de sons filés et de touches délicates, de pépiements. Cela paye beaucoup plus que les rôles dramatiques à "grosse" voix. Ces rôles délicats permettent des exclamations extasiées "Mon Dieu, c'est ravissant"... :wink:

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3294
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les rôles cadeaux

Message par micaela » 24 mai 2018, 15:20

Bien interprétées, Mercedes et Frasquita peuvent se récolter leurs parts d'applaudissements, surtout si la mise en scène ne les traite pas en potiches. A condition évidemment de ne pas se louper dans le trio des cartes...
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
Franz Muzzano
Baryton
Baryton
Messages : 1110
Enregistré le : 30 oct. 2014, 02:19

Re: Les rôles cadeaux

Message par Franz Muzzano » 24 mai 2018, 16:56

paco a écrit :
24 mai 2018, 14:25

Il y a aussi Micaela, même s'il est arrivé à de grandes artistes de se planter dans ce rôle (je pense notamment à Ricciarelli), mais globalement elle se fait toujours ovationner à la fin, bien plus que Carmen et Don José, et le rôle est vocalement assez facile dès lors que l'on maîtrise le style propre à l'opéra français.
Pas du tout d'accord. Micaela est un "rôle-piège", et le fait de se faire ovationner montre simplement que la cantatrice a parfaitement interprété ce personnage, lui donnant sa dimension de seul protagoniste "fort" de l'ouvrage (voir Kurzak ou Agresta dans la mise en scène de Bieito, ou même Dreisig dans la catastrophique production aixoise), ou est passéee à côté (Mula à Orange, ou comme tu dis Ricciarelli pour ne pas évoquer Hendricks). Elle a tout de même une sacrée partition à balancer (plus complexe que celle d'Escamillo), et se doit d'avoir une présence théâtrale beaucoup plus intense que ce qu'on imagine.
Nous n'avons pas besoin d'artistes, nous avons besoin de gens qui ont besoin d'artistes...

MezzoPower
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 230
Enregistré le : 03 oct. 2011, 23:00
Contact :

Re: Les rôles cadeaux

Message par MezzoPower » 24 mai 2018, 17:29

Olympia ! Succès assuré, avec un ratio de temps chanté très faible par rapport aux autres rôles des Contes.

paco
Basse
Basse
Messages : 8472
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Les rôles cadeaux

Message par paco » 24 mai 2018, 22:25

MezzoPower a écrit :
24 mai 2018, 17:29
Olympia ! Succès assuré, avec un ratio de temps chanté très faible par rapport aux autres rôles des Contes.
Oui, mais le rôle est réellement difficile et il arrive que l'on ait de mauvaises Olympia. Alors que des mauvaises Nanetta, en trois décennies je n'en ai encore jamais entendues, et c'est le triomphe et la pseudo révélation à chaque fois...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 36 invités