Les plus grandes productions de Bastille depuis que Bastille existe

Quiz's, sondages & Co.
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13060
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les plus grandes productions de Bastille depuis que Bastille existe

Message par PlacidoCarrerotti » 28 nov. 2017, 07:13

JdeB a écrit :
27 nov. 2017, 12:03
Il prezzo a écrit :
26 nov. 2017, 14:46
MariaStuarda a écrit :
25 nov. 2017, 09:44
Mais je ne demande pas mieux qu'on m'explique le pourquoi de ce fil si quelqu'un en est capable.
Je m'en demande également le sens, tant les considérations subjectives et personnelles jouent dans un tel classement
Qui pourrait imaginer le contraire ?
Parce que sinon d'habitude il n'y a aucune subjectivité dans nos commentaires...
"Quant à Madame Sonya Netrebkheros, je tiens à vous rassurer, chers mécènes : elle est à Paris et elle a commencé les répétitions !". Liz Nerves.

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9230
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Les plus grandes productions de Bastille depuis que Bastille existe

Message par Bernard C » 28 nov. 2017, 08:29

C'est donc bien une réalisation californienne présentée une première fois à Los Angeles avant d'arriver à Paris qui en a acheté une première fois les droits pour quatre ans et a renouvelé l'opération récemment.

Ce n'est pas une production que l' ONP a dans ses réserves.

CQFD. Ce que tu as fait.
Bravo au génie Californien.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4178
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Les plus grandes productions de Bastille depuis que Bastille existe

Message par David-Opera » 28 nov. 2017, 08:32

Bernard C a écrit :
28 nov. 2017, 08:29
C'est donc bien une réalisation californienne présentée une première fois à Los Angeles avant d'arriver à Paris qui en a acheté une première fois les droits pour quatre ans et a renouvelé l'opération récemment.

CQFD. Ce que tu as fait.
Bravo au génie Californien.

Bernard
N'importe quoi, comme d'habitude.

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9230
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Les plus grandes productions de Bastille depuis que Bastille existe

Message par Bernard C » 28 nov. 2017, 09:17

David-Opera a écrit :
28 nov. 2017, 08:32
Bernard C a écrit :
28 nov. 2017, 08:29
C'est donc bien une réalisation californienne présentée une première fois à Los Angeles avant d'arriver à Paris qui en a acheté une première fois les droits pour quatre ans et a renouvelé l'opération récemment.

CQFD. Ce que tu as fait.
Bravo au génie Californien.

Bernard
N'importe quoi, comme d'habitude.
Comme d'habitude , certainement , si c'est toi qui le dis.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10838
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les plus grandes productions de Bastille depuis que Bastille existe

Message par tuano » 12 déc. 2017, 11:17

C'est celui qui dit qui est !! Nananère !

Bref...

En fait, ce fil de discussion pose une question plus large : pourquoi les très grands metteurs en scène du monde lyrique ratent leurs productions à l'Opéra de Paris ?

Je veux dire par là que les grands génies qui ont marqué le monde lyrique ailleurs déçoivent et semblent manquer d'inspiration lorsqu'ils arrivent à l'Opéra de Paris. Rigoletto et La Bohème sont peut-être les opéras que Claus Guth a le plus mal servis. Warlikowski a présenté au TCE une Médée saisissante qui parle d'elle-même sans qu'on ait à se creuser la tête sans comprendre comme pour son Don Carlos à Bastille. Est-ce qu'Olivier Py a fait pire qu'Aïda à Bastille ? Nos opérette sont sinistres : La Veuve joyeuse par Lavelli, La Chauve-Souris par Serreau, qui a aussi commis une Manon détestée par tous. Le Trouvère de La Fura dels Baus ne témoigne pas de l'habituelle inventivité d'Alex Ollé. Eliogabalo, Moïse et Aaron seront également vite oubliés...

Est-ce que les conditions de répétitions ne sont pas bonnes à l'Opéra de Paris ? Est-ce que les metteurs en scène sont trop/pas assez cadrés ?

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21800
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les plus grandes productions de Bastille depuis que Bastille existe

Message par JdeB » 12 déc. 2017, 11:21

Très juste !

La Médée du TCE venait de la Monnaie (et Warli en a présenté à Paris une version abâtardie)

Carsen a parfois été inspiré à Paris (Capriccio, Rusalka, Contes)
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10838
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les plus grandes productions de Bastille depuis que Bastille existe

Message par tuano » 12 déc. 2017, 11:28

En l’occurrence, je ne sais pas pourquoi tu portes au pinacle cette Rusalka, très peu lisible (ça se finit comment ? Elle meurt ? Elle couche ?) et le jusqu'au-boutisme visuel de ses productions me fatiguent : le décor doublé en miroir de Rusalka pendant deux heures, l'Opéra dans l'opéra des Contes d'Hoffmann pendant presque trois heures.

Sinon je crois avoir été un des seuls à avoir aimé La Damnation de Faust par Hermanis et Carmen par Yves Beaunesne.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21800
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les plus grandes productions de Bastille depuis que Bastille existe

Message par JdeB » 12 déc. 2017, 11:33

Ben moi je ne sais pas pourquoi tu aimes cette Damnation (moi j'ai adoré celle de Lepage) et cette Carmen
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10838
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les plus grandes productions de Bastille depuis que Bastille existe

Message par tuano » 12 déc. 2017, 11:54

J'ai eu la version sans escargots. Les images de la version Lepage étaient de mauvaise qualité par rapport à la HD de Hermanis. J'ai adoré cette fin ou Kaufmann devient paraplégique et où Mercy s'envole en apesanteur. Sur la musique céleste de Berlioz, j'ai trouvé cela très émouvant.

Avais-tu vu cette Carmen à l'Opéra Bastille ? C'était très movida, très Luna+Almodovar+Hitchcock.

paco
Basse
Basse
Messages : 8367
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Les plus grandes productions de Bastille depuis que Bastille existe

Message par paco » 12 déc. 2017, 22:19

Je ne suis pas sûr de partager ton analyse, Tuano : Warli a très bien réussi ses premières productions à l'ONP (Parsifal, Makropoulos), idem pour Marthaler : on aime ou on déteste sa Traviata, mais il s'agissait d'une production tout à fait représentative du talent de Marthaler, on ne peut pas dire qu'il ait échoué à l'ONP. Et quantité d'autres exemples possibles, comme par exemple le Barbiere très réussi de Michieletto, ou encore les différents Tcherniakov, ni pires ni meilleurs que ce qu'il fait ailleurs. Tu aimes ou pas, mais objectivement ce sont des productions typiquement représentatives de leurs auteurs, ils n'auraient fait ni mieux ni pire ailleurs.

Si Don Carlos était moins réussi, ou d'autres exemples moins réussis (tu cites à juste titre le Castellucci un peu fade), je pense que c'est plutôt imputable à la difficulté, pour ces metteurs en scène très demandés, de renouveler constamment leur inspiration. Au bout d'un moment ils "s'industrialisent" et n'arrivent plus à être créatifs à chaque fois. Tu cites la Veuve Joyeuse de Lavelli, mais à la création de cette production Lavelli était en bout de course, cela n'a rien à voir avec l'ONP, c'était juste une erreur de casting. Deux décennies auparavant, il avait merveilleusement réussi un doublé Stravinsky-Ravel au même ONP (sans compter son Faust resté dans les annales).

Je ne pense donc pas que l'ONP soit victime d'une sorte de malédiction pour les metteurs en scène de talent - sinon on pourrait en dire autant du ROH, dont les récents Kusej et autres Bösch furent tout simplement catastrophiques-.

Concernant Klaus Guth, c'est un autre sujet à mon avis : je ne pense pas que tu aurais apprécié d'autres productions, ailleurs, du même auteur... (dont le talent reste à mon sens très surévalué, mais c'est un autre débat).

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités