Le harcèlement sexuel à l'opéra...mais sur scène.

Quiz's, sondages & Co.
Avatar du membre
Snobinart
Basse
Basse
Messages : 2011
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Le harcèlement sexuel à l'opéra...mais sur scène.

Message par Snobinart » 12 nov. 2017, 08:24

Tout Cosi Fan Tutte non ? (et pour rebondir sur le propos de Placido c'est surement pour cela que les metteurs en scène se vautrent tous dans la scène du retour des mecs où la première chose qu'ils font c'est de venir frotter leurs génitales sur ces demoiselles. KOLOSSAL finesse)

Avatar du membre
jmc
Ténor
Ténor
Messages : 572
Enregistré le : 07 déc. 2008, 00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Re: Le harcèlement sexuel à l'opéra...mais sur scène.

Message par jmc » 12 nov. 2017, 08:34

Bernard je te trouve bien indulgent avec Falstaff, c'est pourtant un escroc qui accepte la mission de M Fontaine de cocufier M Ford. Et sans la mascarade du grand chêne il aurait tout fait pour y arriver sans les atouts d'un beau physique pour y parvenir.
Et pour le coup rien n'aurait été drôle. Que le théâtre nous préserve des plaidoiries des avocats :banned: .

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9371
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Le harcèlement sexuel à l'opéra...mais sur scène.

Message par Bernard C » 12 nov. 2017, 09:35

jmc a écrit :
12 nov. 2017, 08:34
Bernard je te trouve bien indulgent avec Falstaff, c'est pourtant un escroc qui accepte la mission de M Fontaine de cocufier M Ford. Et sans la mascarade du grand chêne il aurait tout fait pour y arriver sans les atouts d'un beau physique pour y parvenir.
Et pour le coup rien n'aurait été drôle. Que le théâtre nous préserve des plaidoiries des avocats :banned: .
Certes , Jean Marc , mais préservons nous en ce moment des amalgames en ces matières , l'affaire aujourd'hui dans notre société est si sérieuse !

De quoi est-il question ?

Parlons du rendez-vous que tu évoques entre Falstaff et Alice ( rendez vous auquel fait allusion Falstaff quand il répond à Ford-Fontaine au II1 ) :
" Je suis déjà très avancé ;...dans une demi-heure elle sera dans mes bras "

Pourquoi peut-il dire ça et pourquoi le rendez vous a lieu et Falstaff se prend-il à être entreprenant à l'égard d'Alice ?

car Alice a envoyé en émissaire Mrs Quickly pour dire quoi ? ( Acte II1)

"Alice est dans une grande agitation amoureuse pour vous;
elle vous fait dire qu'elle a reçu votre lettre, qu'elle vous remercie et que son mari sort toujours de deux à trois "
...
"Votre Grace , à cette heure là , pourra librement se rendre là où demeure la belle Alice "

"Vous les ensorcelez toutes"

"Qui sème des grâces récolte de l'amour"




Dans la détermination du harcèlement ou non , la notion de consentement est capital , il n'y a dans cette mise en situation aucune ambiguïté ( il s'agit précisément de faire croire à Falstaff non seulement au consentement d'Alice , mais à son invitation explicite à un rendez vous galant en dehors du mari ) .

Falstaff n'est pas l'homme le plus honorable dans son attitude auprès des femmes . Mais est-il stricto sensu harceleur dans l'opéra ? Non.
S'il renvoie à Don Giovanni (dans ses illusions de séduction) , évidemment il y échoue .
Comme DG il sera châtié , mais pour des intentions ( et ni pour un meurtre ni pour des abus )

Et d'ailleurs , cet opéra de Verdi est la démonstration de la maitrise des femmes , pas celle de leur soumission .

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2433
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Le harcèlement sexuel à l'opéra...mais sur scène.

Message par Adalbéron » 12 nov. 2017, 10:00

Il y a plusieurs exemples dans Lady Macbeth de Mtzenk.
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
pingpangpong
Ténor
Ténor
Messages : 991
Enregistré le : 09 déc. 2007, 00:00
Contact :

Re: Le harcèlement sexuel à l'opéra...mais sur scène.

Message par pingpangpong » 12 nov. 2017, 10:06

Le baron Ochs me semble avoir le profil type : imbu de lui-même, il pèse de tout son poids (social, physique, vocal) sur cette pauvre Mariandel, et même si son rendez-vous au III échoue avant consommation on ne peut nier qu'il use de son pouvoir pour aboutir à ses fins. Il y a là un parallèle avec des personnalités de notre monde réel.
Enfin elle avait fini ; nous poussâmes un gros soupir d'applaudissements !
Jules Renard

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2433
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Le harcèlement sexuel à l'opéra...mais sur scène.

Message par Adalbéron » 12 nov. 2017, 23:38

Le Sacre du Printemps, ça compte ? :mrgreen:
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 38 invités