Le suicide à l'opéra

Quiz's, sondages & Co.
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13152
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Le suicide à l'opéra

Message par PlacidoCarrerotti » 31 oct. 2017, 14:06

Sans commentaires ...


Image
"Quant à Madame Sonya Netrebkheros, je tiens à vous rassurer, chers mécènes : elle est à Paris et elle a commencé les répétitions !". Liz Nerves.

paco
Basse
Basse
Messages : 8457
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Le suicide à l'opéra

Message par paco » 31 oct. 2017, 14:59

PlacidoCarrerotti a écrit :
31 oct. 2017, 14:06
Sans commentaires ...


Image
:lol: :lol: :lol:

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21910
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Le suicide à l'opéra

Message par JdeB » 31 oct. 2017, 15:42

micaela a écrit :
30 oct. 2017, 18:02
Effectivement. Mais le baroque a beaucoup puisé son inspiration dans les textes antiques et le suicide 'y est pas absent. Ca m'étonnerait qu'on n'y trouve aucun personnage ayant un comportement suicidaire (même si ça se passait hors champ). Ca devait pouvoir mieux passer avec des personnages antiques. Mais on doit davantage trouver de personnages se sacrifiant (mais sans se tuer ). C'est surtout que je n'y connais rien en opéra baroque.
Je n'en sais d'ailleurs pas plus à propos de l'opéra du XXème siècle.
Bien sûr qu'il y a autant de personnages suicidaires dans le baroque.
Et ton intuition est la bonne Micaela, il s'agit surtout de personnages issus de l'Antiquité comme Socrate ou Sénèque, Didon, Cassandre, Médée, Phèdre (Hippolyte & Aricie de Rameau), Bajazet (Tamerlano de Haendel),...mais aussi des personnages inventés à la Renaissance comme Armide ou Clorinde...
Songeons également au Saül de MA Charpentier (David et Jonathas, 1688) qui met en scène des personnages de la Bible

Certains metteurs en scène aiment forcer ce trait là comme Carsen avec Alcina
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3273
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Le suicide à l'opéra

Message par micaela » 31 oct. 2017, 16:03

Bajazet n'est pas issu de l'Antiquité (Tamerlan vivait au XIVème siècle). Mais ce n'est pas un personnage chrétien, donc ça passait sans doute assez bien.
Pour les personnages bibliques, ils ne sont pour la plupart pas chrétiens (juifs ou païens), donc ça devait passer assez bien (et le fait que ce soit biblique pouvait servir de "caution"). Il faut voir aussi comment c'était présenté (et là, connaissant mal l'opéra baroque, je ne sais pas trop).
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21910
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Le suicide à l'opéra

Message par JdeB » 31 oct. 2017, 16:13

micaela a écrit :
31 oct. 2017, 16:03
Bajazet n'est pas issu de l'Antiquité (Tamerlan vivait au XIVème siècle). Mais ce n'est pas un personnage chrétien, donc ça passait sans doute assez bien.
Pour les personnages bibliques, ils ne sont pour la plupart pas chrétiens (juifs ou païens), donc ça devait passer assez bien (et le fait que ce soit biblique pouvait servir de "caution"). Il faut voir aussi comment c'était présenté (et là, connaissant mal l'opéra baroque, je ne sais pas trop).
oui, tu as raison pour Tamerlano

et bien comme il n'y avait pas de captation des spectacles, le "comment c'était présenté" à l'époque baroque me semble une question bien compliquée... :wink:

Que veux-tu dire précisément ?

Il y a des personnages tout à fait chrétiens comme Tancrède, le croisé de la Jérusalem délivrée, qui sont suicidaires
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Efemere
Basse
Basse
Messages : 2056
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: Le suicide à l'opéra

Message par Efemere » 31 oct. 2017, 16:15

Suicides d'Edgardo, de Gioconda, de Cio-Cio-San...
Quid de Margared (Le Roi d'Ys) qui se jette à l'eau et de Wozzeck qui se noie ?

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3273
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Le suicide à l'opéra

Message par micaela » 31 oct. 2017, 16:15

je ne parle pas de mise en scène, mais de la façon dont les livrets présentaient le suicide (le fait et ses raisons, et/ou les commentaires des autres personnages à cet égard, ou tout simplement sa place dans l'intrigue), étant donné le tabou autour du suicide.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21910
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Le suicide à l'opéra

Message par JdeB » 31 oct. 2017, 16:27

micaela a écrit :
31 oct. 2017, 16:15
je ne parle pas de mise en scène, mais de la façon dont les livrets présentaient le suicide (le fait et ses raisons, et/ou les commentaires des autres personnages à cet égard, ou tout simplement sa place dans l'intrigue), étant donné le tabou autour du suicide.
En terme de msc ce qui est sûr que les personnages du Moyen-Age étaient habillés à l'Antique...

Sa place dans l'intrigue c'est presque toutours au final donc il n'y a pas forcément beaucoup de commentaires des autres personnages, un choeur de déploration parfois...

Ecoute, il y a des dizaines de livrets baroques dans la bibliothèque d'ODB, il te suffit de les lire
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3273
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Le suicide à l'opéra

Message par micaela » 01 nov. 2017, 19:12

La mort de Samson, dans l'opéra de Saint-Saëns, tient à la fois du suicide et du sacrifice. D'ailleurs, dans une mise en scène récente (sais plus où- vue sur mezzo), il se faisait sauter façon kamikaze (avec une ceinture d'explosifs), cette mise en scène transformant les Hébreux en Palestiniens et les Philistins en Israéliens (c'était stylisé, mais l'allusion était évidente).
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

PDdLB
Messages : 48
Enregistré le : 14 oct. 2016, 13:51

Re: Le suicide à l'opéra

Message par PDdLB » 01 nov. 2017, 20:59

micaela a écrit :
01 nov. 2017, 19:12
La mort de Samson, dans l'opéra de Saint-Saëns, tient à la fois du suicide et du sacrifice. D'ailleurs, dans une mise en scène récente (sais plus où- vue sur mezzo), il se faisait sauter façon kamikaze (avec une ceinture d'explosifs), cette mise en scène transformant les Hébreux en Palestiniens et les Philistins en Israéliens (c'était stylisé, mais l'allusion était évidente).
Les Hébreux en Palestiniens? c'est quand même un comble!

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 26 invités