Bilan de notre saison 2016/2017

Quiz's, sondages & Co.
Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6564
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Bilan de notre saison 2016/2017

Message par MariaStuarda » 22 juil. 2017, 11:28

Adalbéron a écrit :
22 juil. 2017, 10:26
MariaStuarda a écrit :
22 juil. 2017, 10:03
JdeB a écrit :
22 juil. 2017, 08:07
Quant aux lyricomanes trop gâtés, je pense que tu fais partie du lot et que très peu ici à ton âge ont connu une "telle carrière de spectateur" pour un aussi faible budget et un aussi brillant bilan carbone :D
Ah ça le petiot il est fortiche et gâté.
À son âge, j'écoutais encore Donna Summer et Blondie :wink:
Les unes n'empêchent pas l'autre ;)
Tu dis ça mais, à l'époque, le Disco nous occupait si bien et je ne suis pas sûr que si on m'avait proposé une place à l'opéra, je l'aurais préféré à une sortie au Palace.
En plus, les tenues et les gens étaient beaucoup plus drôle au Palace qu'à Garnier !

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1567
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Bilan de notre saison 2016/2017

Message par Adalbéron » 22 juil. 2017, 12:18

MariaStuarda a écrit :
22 juil. 2017, 11:28
Adalbéron a écrit :
22 juil. 2017, 10:26
MariaStuarda a écrit :
22 juil. 2017, 10:03
JdeB a écrit :
22 juil. 2017, 08:07
Quant aux lyricomanes trop gâtés, je pense que tu fais partie du lot et que très peu ici à ton âge ont connu une "telle carrière de spectateur" pour un aussi faible budget et un aussi brillant bilan carbone :D
Ah ça le petiot il est fortiche et gâté.
À son âge, j'écoutais encore Donna Summer et Blondie :wink:
Les unes n'empêchent pas l'autre ;)
Tu dis ça mais, à l'époque, le Disco nous occupait si bien et je ne suis pas sûr que si on m'avait proposé une place à l'opéra, je l'aurais préféré à une sortie au Palace.
En plus, les tenues et les gens étaient beaucoup plus drôle au Palace qu'à Garnier !
Et pourtant vous aviez encore Zeffirelli :lol:
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

stef
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 101
Enregistré le : 09 mars 2005, 00:00

Re: Bilan de notre saison 2016/2017

Message par stef » 22 juil. 2017, 18:59

D’une très belle saison lyrique je garderai,
La géniale production de Carmen avec toutes ses distributions ; Alagna, Margaine, Garanca, Rachvelishvili, Hymel au top mais tous les autres chanteurs aussi , grands et petits rôles, avec un petit bonus pour la dernière du 16 juillet que je qualifierai d’historique.
La formidable et si singulière Norma de Bartoli et la mise en scène de Moshe Leiser et Patrice Caurier.
La grâce et la poésie du Cosi fan tutte d’ Anne Teresa de Keersmaeker .
Les magnifiques Tatiana de Netrebko et Nicole Car dans la mise en scène infiniment sensible de Willy Decker.
Jonas Kaufmann, Evelyn Herlitzius et la direction de Jordan dans Lohengrin.
Le trio de choc, Harteros, Alvarez et Terfel dans Tosca.
Les deux versions concert de Simon Boccanegra et de Andrea Chenier au TCE .
La splendeur musicale du Samson et Dalila et la géniale Anita Rachvelishvili.
La sobriété magistrale de la mise en scène du diptyque Cavaliera/Sancta Susanna et ses deux distributions.
La reprise du Wozzeck pour sa direction musicale et la force de sa mise en scène.
Pour finir quelques révélations : Abdella Lasri et Nina Minasyan dans Lucia, La découverte de La fille de Neige dans la très belle production de Tcherniakov , Lisette Oropesa dans Rigoletto et le superbe Timbre d’argent de l’Opéra Comique.
Vivement la saison prochaine !

Verdiprati
Alto
Alto
Messages : 499
Enregistré le : 09 août 2004, 23:00

Re: Bilan de notre saison 2016/2017

Message par Verdiprati » 22 juil. 2017, 23:09

Je me limite aux représentations à Paris tout en faisant exception aux celles d'excellente qualité données par des théâtres « de province ».

1) Ermione VC / TCE ( Zedda, Spyres étonnant, Meade, Hubeaux, Korchak)
2) La pucelle d'Orléans VC / Philharmonie ( Sokhiev, Smirnova, choeur et orch. de Bolchoï, orgue)
3) Carmen / Bastille (Garanca, Alagna, Agresta, Abdrazakov, Bieito, Elder)
4) Cavalleria / Sancta Susanna / Bastille ( Garanca, Antonacci, Zhidkova. La MES correcte )
5) Chénier VC / TCE ( Harteros, Kaufmann malgré le chef simplement bruyant )
6) Lohengrin / Bastille ( Jordan, Kaufmann, Konieczny, malgré le reste de la distribution assez médiocre )
7) Norma / TCE ( moins réussie qu'à Salzbourg en août 15 par l'absence d'Antonini et Osborn, mais Bartoli bien prenante dans la dernière scène pour la dernière soirée du 18/10 à Paris.)
8 ) Tristan / Lyon ( Hubeaux, Haenchen, A. Petersen )
9 ) Elektra / Lyon ( Haenchen, Berghaus, Pankratova )
10) Eliogaballo / Garnier ( la MES de Jolly élégamment grivoise, Fagioli )
11) Tosca / Bastille ( Monastyrska, M. Alvarez, Terfel, Ettinger, représentation de répertoire de très bonne qualité. J'ai raté la soirée avec Harteros à cause de mon absence de Paris.)
12) Onéguine / Bastille ( Netrebko la meilleure Tatiana depuis Vichnevskaïa, Gardner. J'ai trouvé Car ordinaire. )
13) L'affaire Makropoulos VC / Radio France ( Franck, Aikin, Very )
14) Le timbre d'argent / OC ( Oeuvre sans génie des Contes d'Hoffmann mais très attachante, défendue par Roth avec conviction. Christoyannis )
15) Alcione / OC ( Plaisir des retrouvailles avec cette très belle musique 26 ans après, la MES astucieuse de Moaty avec les moyens limités )
16) Carmen / Bastille ( Alagna, Margaine, Sagripanti ; le 31/3 )
17) Carmen / Bastille ( Rachvelishvili somptueuse aux effets directs, Hymel honorable dans la dernière scène malgré l'absence des style et cororis ; le 22/6 )
18) La flûte enchantée / Bastille ( Dreisig avec la voix ronde et la musicalité, Shagimuratova en bonne forme pour la vocalise et la force, une des meilleures Reines de la nuit que j'aie entendues sur scène, Volle en Papageno phénoménal ; le 20/2 )
19) Trompe-la-Mort / Garnier ( bonne musique de Francesconi qui concilie la pertinence dramatique et l'écriture musicale sans complaisance )
20) Boccanegra VC / TCE ( Tézier le meilleur Simon depuis Cappuccilli malgré le reste de la distribution et la direction d'orchestre corrects sans plus)

▼ Cantatrice montante de l'année :
Eve-Maud Hubeaux ( Brangäne à Lyon, Andromaca d'Ermione au TCE, Margaret de Wozzeck à Bastille )

▼ Le meilleur Liederabend avec la voix féminine depuis deux décennies :
Anja Harteros et Wolfram Rieger à Garnier

▼ Flops :
- La reine de Chypres VC / TCE ( bien que l'oeuvre soit passionnante )
- Carmen VC / TCE ( Spyres décevant, la direction de Young stylistiquement déplacée )
- Les contes d'Hoffmann / Bastille ( plus rien sans Kaufmann, trois rôles féminins médiocrement tenus )
 
▼ Contributions de l'année ODB :

- David-Opera : Les Théâtres Lyriques de l’enceinte de Philippe-Auguste et Louis XIII à Paris
http://www.odb-opera.com/viewtopic.php? ... is#p289336
- David-Opera : Les Versions de Don Carlos des répétitions parisiennes de 1866 à la version d'Antonio Pappano de 1996
http://www.odb-opera.com/viewtopic.php? ... rlo#p31173

▼ Fou rire de l'année ODB
Stefano P  : « Moi j'ai eu : "You got 1 / 15. You're probably the director of the Paris Opera !" »
http://www.odb-opera.com/viewtopic.php? ... r+director

La saison parisienne sans éclat pour la créativité en dépit des bons moments qui ne manquent pas à commencer par deux soirées d'exception en VC.

Aux 4 théâtres lyriques ( Bastille, Garnier, OC, TCE ) il n'y a eu aucune représentation totalement convaincante sauf cette Carmen à Bastile avec Garanca. Mais cela pour une seule soirée et dans la « vieille » production.
Aucune nouvelle production qui est vraiment réussie.

Surtout quant à l'ONP de Lissner, c'est en chute libre pour les nouvelles productions par rapport à la saison dernière qui était certes exceptionnelle avec trois grandes réussites musicales et théâtrales que sont Diptyque Bartok / Poulenc, Diptyque Tchaïkovski et Lear.

L'OC reste sur le bon chemin, mais cette saison aucune redécouverte ni Fantasio ni Le timbre d'argent n'étaient enthousiasmants comme œuvre.

Reste à remaquer que Garanca a marqué cette saison seulement par 8 soirées.

Très beaux souvenirs de Zedda, Jordan, Sokhiev, Antonacci, Hubeaux, Harteros, Netrebko, Spyres, Alagna, Volle. Et je suis bien sûr reconnaissant aux théâtres parisiens sur ce point.

Tout ce qui me reste comme image théâtrale cette année, c'est Elektra de Berghaus, Tristan de Müller et Opéra de quat'sous de Wilson qui datent respectivement de 86, 93 et 09...et pas d'autres.

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1238
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Parīze

Re: Bilan de notre saison 2016/2017

Message par Hiero von Stierkopf » 23 juil. 2017, 11:37

Après ce concert de louanges de l'ONP, je ne vais pas tomber dans l'apologie facile et la comparaison douteuse avec la BSO que je fréquente régulièrement souvent avec jubilation.

Mais la production de Lady Macbeth vue hier soir est venue effacer à peu près tous les nombreux spectacles vus cette saison dans différents théâtres.

Une musique fascinante alternant tragique et satirique, une direction de Petrenko hypnotisante, des chanteurs presque intégralement de haut niveau et une mise en scène visuellement très réussie.
Une grosse claque de fin de saison comme j'aimerais en avoir plus souvent.

La production sera reprise la saison prochaine avec le même cast mais sans Petrenko.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8528
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Bilan de notre saison 2016/2017

Message par Bernard C » 23 juil. 2017, 13:09

Il faut se méfier, c'est toujours notre dernier enthousiasme (ou dernier coup de foudre) qui submerge tout le reste.... Et puis ça passe.... Au suivant..., au suivant....

:mrgreen:

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1238
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Parīze

Re: Bilan de notre saison 2016/2017

Message par Hiero von Stierkopf » 23 juil. 2017, 13:28

quetzal a écrit :
23 juil. 2017, 13:09
Il faut se méfier, c'est toujours notre dernier enthousiasme (ou dernier coup de foudre) qui submerge tout le reste.... Et puis ça passe.... Au suivant..., au suivant....

:mrgreen:

Bernard
Tu as probablement raison, d'autant que j'ai encore Nina Stemme dans mon programme :mrgreen:
Et 2-3 trucs italiens aussi pas trop mal distribués.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

paco
Basse
Basse
Messages : 7743
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Bilan de notre saison 2016/2017

Message par paco » 24 juil. 2017, 10:32

quetzal a écrit :
23 juil. 2017, 13:09
Il faut se méfier, c'est toujours notre dernier enthousiasme (ou dernier coup de foudre) qui submerge tout le reste.... Et puis ça passe.... Au suivant..., au suivant....

:mrgreen:

Bernard
Je le pensais aussi, mais avec le recul sur la saison 2015-2016, j'avais placé La Dame de Pique d'Amsterdam (Jannssons/Herheim), Linda di Chamounix de Rome (Pratt etc.) et Werther de Londres (Grigolo/Pappano) sur le podium, eh bien un an après ce sont toujours ces trois spectacles qui me restent gravés en mémoire pour cette saison-là (et je dirais qu'ils surpassent à ce jour ceux que j'ai mis sur le podium pour la saison 2016-2017).

Avatar du membre
Zemire
Alto
Alto
Messages : 389
Enregistré le : 10 juin 2012, 23:00
Localisation : Floreffe, Belgique

Re: Bilan de notre saison 2016/2017

Message par Zemire » 24 juil. 2017, 12:33

Je fréquente beaucoup moins de lieux que vous, me limitant à l'Opéra Royal de Wallonie et des concerts donnés à Namur et aux environs, mon classement sera-t-il donc assez limité ...

Saison ORW ...
1. Turandot : un spectacle magnifique avec José Cura en très grande forme vocale et véritablement inspiré côté mise en scène. Bel équilibre de plateau et une direction du maestro Arrivabeni toujours très fiable avec un grand respect des interprètes. Un trio Ping (Laurent Kubla), Pong (Papuna Tchuradze) et Pang (Xavier Rouillon) succulent !
C'est vraiment mon meilleur moment de l'année.
2. La Damnation de Faust pour la direction de Patrick Davin, la mise en scène de Ruggerio Raimondi et le Faust de Paul Groves
3. Jérusalem pour la découverte de l'oeuvre et le Gaston de Marc Laho.

Festival musical de Wallonie
1. Paris Belle Epoque Choeur de Chambre de Namur dirigé par Thibaut Lenaeerts. Très belles découvertes musicales dans le magnifique site de l'abbaye de Floreffe, entre autres la cantate 'Sainte Marie Magdeleine' de Vincent d'Indy et la recréation mondiale de la 'Messe des pêcheurs de Villerville" de G Fauré et A Messager (version initiale pour choeur de femmes, harmonium et violon).
2. La Clessidra pour le merveilleux ténor Marco Beasley tant du point de vue du chant que de ses charismes et son contact permanent avec le public.

Interprètes
José Cura : pour sa générosité sur un plateau et sa mise en scène de 'Turandot' à Liège.
Paolo Arrivabeni, maestro quittant Liège cette année ... un grand merci pour toutes ces années à nous donner autant de plaisir !
Jodie Devos : pour le développement de sa carrière, sa voix et sa présence en scène toujours aussi charmante.
Kamil Ben Hsaïm Lachiri, jeune baryton sortant cette année de l'IMEP Namur et dont la progression est fantastique, tant de la voix que de la présence en scène (soliste du choeur de chambre de Namur lors de 'Didon et Aena' à Liège).

Découverte
Le violoncelle, grâce au Concours Reine Elisabeth.

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2459
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Bilan de notre saison 2016/2017

Message par dge » 25 juil. 2017, 22:43

Pas de classement pour moi compte tenu du petit nombre de scènes que j'ai fréquentées, simplement qq moments forts qui m'ont fait réfléchir à la façon de monter un opéra :

- Wozzeck mis en scène par Mc Vicar à Genève : modèle de mise en scène intelligente au service d'une oeuvre.

- Jeanne au bûcher à Lyon mise en scène par Castellucci, modèle d'un risque de dérive de l'opéra où une partie théâtrale d'une extraordinaire inventivité s'exprime au détriment de la partie musicale, envoyant solistes et choeurs dans les coulisses.

- La trilogie lyonnaise du festival (Tristan,Elektra , Couronnement de Poppée[/b]) pour le soin apporté à la reconstitution des mises en scène originales qui va bien au delà de ce qui se fait souvent pour de simples reprises ( antithèse de l'Onéguine bastillais)

- Eugène Onéguine à St Etienne pour la mise en scène d'Alain Garichot, modèle d'une mise en scène qui peut dire beaucoup et émouvoir avec une belle économie de moyens. Une belle source de réflexion pour directeurs et metteurs en scène.

- Lohengrin à St Etienne illustration d'une prise de risque réussie qui montre qu'une scène aux moyens limités peut monter une oeuvre difficile avec un grand succès musical....et une distribution presque totalement française.

- la découverte d'une vraie grande voix, Angela Meade,en concert dans Ermione à Lyon.

- le plaisir de réentendre Anna Netrebko même si ce n'est pas dans son meilleur rôle actuel ( Tatiana). Mais quelle voix !

- le plaisir d'avoir pu voir une dernière fois Alberto Zedda dirigeant Ermione qq mois avant sa disparition.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 19 invités