Égaux duos

Quiz's, sondages & Co.
Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 2164
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Égaux duos

Message par micaela » 05 janv. 2017, 23:20

Je ne suis pas tout à fait sûre, mais Leonore/Fidelio (quand elle est interprétée par une soprano) et Marzelline dans Fidelio.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2530
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Égaux duos

Message par Loïs » 05 janv. 2017, 23:42

On se souvient de Domingo & Castronovo dans il Postino et en parlant de Domingo, il y avait aussi Domingo-Groves dans le premier empereur (mon Dieu que ce fut chiant)
A rajouter Idomeneo-Idamante (ténors)
Hors catégorie mais le duo de soprani dans Kaiserin Josefin de Kahlmann est un must (kitsch mais un must quand même), je me suis livré à toutes les extrémités pour retrouver la partition

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10668
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Égaux duos

Message par tuano » 23 févr. 2017, 15:51

La question est intéressante mais il y a beaucoup de hors sujet dans les réponses. Un duo est un morceau distinct où deux voix dialoguent à égalité, de préférence dans une complémentarité mélodique.

Pour moi l'un des plus beaux exemples est le duo Arabella-Zdenka, deux soeurs dont l'une est travestie est garçon, ce qui aurait pu donner un duo soprano-mezzo mais Zdenka se révèle plus féminine que sa soeur et se met à chanter plus aigu, sans que le spectateur n'arrive à distinguer qui chante quoi, les deux rôles réclamant des voix claires aux aigus aériens et faciles (mais pas stratosphériques pour autant).

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1392
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Égaux duos

Message par Adalbéron » 23 août 2017, 17:36

Je fais remonter ce fil à l'occasion d'une découverte singulière.
Dans un des derniers récitals studio de Scotto, consacré à l'opéra français (franchement pénible à vrai dire, seuls les Scottolâtres peuvent y prendre un peu de plaisir de temps en temps, tant le vibrato est lAaAaAaArge et la prononciation médiocre - même moi j'ai du mal. Si tu ne connais pas, jerome, fuis tant qu'il est encore temps ! :wink:) une petite surprise se situe en fin de programme : une Barcarolle des Contes d'Hoffmann chantée par Renata Scotto avec... Renata Scotto.
C'est ter-ri-fi-ant.

Vous connaissez d'autres bidouillages de studio de ce genre ?
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7929
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Égaux duos

Message par jerome » 23 août 2017, 19:04

Bien sûr que je connais! lol
Je ne suis pas fan de Scotto mais j'ai quand même tous ses enregistrements lol
sinon un très célèbre bidouillage réalisé en studio Deutsche Grammophon pour les besoins d'un film consacré à Séville, c'est le duo rossinien Almaviva/Figaro où Almaviva ET Figaro sont chantés par Placido Domingo et Placido Domingo.
Et puis dans son album Bad Boys toujours chez Deutsche Grammophon, Bryn terfel a enregistré à lui tout seul de Don Giovanni la scène de confrontation finale avec Le Commandeur et il y chante les 3 rôles de Don Giovanni, Leporello et Le Commandeur.
Ce sont les 2 exemples qui me viennent immédiatement à l'esprit lol

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1748
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Égaux duos

Message par aroldo » 23 août 2017, 19:20

Susan Graham a enregistré les trois voix pour le trio "O mon bel inconnu" dans son récital d'opérette française du XXème siècle. En soi, ça a peu d'intérêt, mais le reste du disque est un régal.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Macbetto
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 148
Enregistré le : 14 juil. 2006, 23:00
Contact :

Re: Égaux duos

Message par Macbetto » 23 août 2017, 19:36

Adalbéron a écrit :
23 août 2017, 17:36

Dans un des derniers récitals studio de Scotto, consacré à l'opéra français (franchement pénible à vrai dire, seuls les Scottolâtres peuvent y prendre un peu de plaisir de temps en temps, tant le vibrato est lAaAaAaArge et la prononciation médiocre - même moi j'ai du mal.
Très honnêtement je ne pense pas que ces deux volumes de "French Arias" (Hungaroton) méritent cet excès d'indignité.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2530
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Égaux duos

Message par Loïs » 24 août 2017, 19:15

DelBosco a écrit :Je pense à la grande scène du 2ème acte d'Aida de Verdi, opposant Aida et Amneris.
Certes ce sont théoriquement une soprano et une mezzo, mais dans cette scène les tessitures se confondent et toutes deux font assaut d'aigus.
Par ailleurs, pas mal de chanteuses ont interprète les 2 rôles, je pense à Shirley Verrett, Grâce Bumbry ou plus récemment Ghena Dimitrova.
Réécoutez l'intégrale dirigée par Erich Leinsdorf, la confrontation entre Leontyne Price et Grace Bumbry, toutes deux magnifiques, sonne bien comme un "duo" de voix égales.
[/quote]
Dans Aida et Don Carlo , Verdi confiait la ligne du haut à la mezzo-soprano et la ligne du bas à la soprano.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2530
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Égaux duos

Message par Loïs » 24 août 2017, 19:17

jerome a écrit :
23 août 2017, 19:04
Bien sûr que je connais! lol
Je ne suis pas fan de Scotto mais j'ai quand même tous ses enregistrements lol
sinon un très célèbre bidouillage réalisé en studio Deutsche Grammophon pour les besoins d'un film consacré à Séville, c'est le duo rossinien Almaviva/Figaro où Almaviva ET Figaro sont chantés par Placido Domingo et Placido Domingo.
Et puis dans son album Bad Boys toujours chez Deutsche Grammophon, Bryn terfel a enregistré à lui tout seul de Don Giovanni la scène de confrontation finale avec Le Commandeur et il y chante les 3 rôles de Don Giovanni, Leporello et Le Commandeur.
Ce sont les 2 exemples qui me viennent immédiatement à l'esprit lol
Et Chaliapine qui a enregistré Quichote et Sancho dans le dernier acte

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1392
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Égaux duos

Message par Adalbéron » 24 août 2017, 21:27

Macbetto a écrit :
23 août 2017, 19:36
Adalbéron a écrit :
23 août 2017, 17:36

Dans un des derniers récitals studio de Scotto, consacré à l'opéra français (franchement pénible à vrai dire, seuls les Scottolâtres peuvent y prendre un peu de plaisir de temps en temps, tant le vibrato est lAaAaAaArge et la prononciation médiocre - même moi j'ai du mal.
Très honnêtement je ne pense pas que ces deux volumes de "French Arias" (Hungaroton) méritent cet excès d'indignité.
HS

Non mais j'imagine très bien que ça puisse plaire, il y a d'ailleurs des choses plutôt réussies ; mais les morceaux qui demandent une tenue de la ligne ("D'amour l'ardente flamme", l'air des lettres, la Barcarolle justement, l'air des cartes), c'est vraiment laborieux tant le vibrato est envahissant et l'intonation parfois très approximative. La prononciation est de plus loin d'être formidable, mais c'est vrai que dans Le Prophète (studio Lewis) par exemple, on ne saisi pas tout non plus, mais elle dit quand même le texte avec un art formidable - et il y a une énergie unique... Là vraiment, ça me fait souffrir de l'entendre en si mauvaise posture, même si je prends plaisir à entendre certaines inflexions, touches, nuances qui ne peuvent sortir que d'elle.
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 25 invités