Les moments d'opéras dans les films

Quiz's, sondages & Co.
Avatar du membre
micaela
Baryton
Baryton
Messages : 1886
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les moments d'opéras dans les films

Message par micaela » 13 févr. 2017, 18:04

sopranolove a écrit :
13 févr. 2017, 10:42
Et qui chantait Salomé ? Si c'est Ljuba Welitsch, qui chantait le rôle à l'époque, ce serait pour nous, les passionnés d'opéra, un film formidable !
Je réponds en retard (ce message m'avait échappé). Oui, c'est bien elle qu'on entend (c'est sur le générique de début). Le très bref moment où on voit les chanteurs sur scène a peut-être été filmé pendant une représentation et inséré au film. Mais le tout est très court, le film est un film noir (tendance espionnage-sur les tensions Est/Ouest dans le Berlin de l'époque) et l'important est le rendez-vous donné devant l'opéra, à la fin de la représentation de Salomé...
Par ailleurs, après le film sur Donizetti , ceux sur Bellini et l'adaptation de Cavalleria Rusticana (non musical, adapté directement de la nouvelle de Vergara, mais utilisant la musique de Mascagni-passages instrumentaux, à part l'air d'Alfio par Tito Gobbi), j'ai terminé ce petit cycle sur le cinéma italien plus ou moins inspiré par l'opéra par Casa Ricordi (la maison du souvenir) (tous ces films sont de Gallone, sauf celui sur Donizetti). L'histoire de la maison fondée par Giovanni Ricordi est un prétexte pour évoquer l'opéra italien du XIXème siècle(le film se termine par la création de la Bohème) à travers ses plus illustres représentants : Rossini, Donizetti, Bellini , Verdi et Puccini. De beaux moments d'opéra (les extraits du Barbier de Séville, les scènes finales de Otello et la Bohème, en particulier) mais la plus belle scène à ce propos n'est pas exactement un moment d'opéra : c'est celle , dans le segment consacré à Verdi, où lorsque ce dernier s'interpose entre des manifestants et l'armée prête à intervenir, les manifestants entonnent le Va pensiero. Ca en dit long sur la place occupée par ce titre (et son auteur) dans la mémoire collective italienne (dans un documentaire sur Verdi diffusé en 2013 sur Arte, on se rendait compte que c'est quasiment un hymne national bis).
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
micaela
Baryton
Baryton
Messages : 1886
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les moments d'opéras dans les films

Message par micaela » 07 avr. 2017, 12:07

Adalbéron a écrit :
14 sept. 2016, 16:56
Et il y a bien sûr Et vogue le navire… (E la nave va) de F. Fellini, créé entre autres comme un hommage à l'opéra italien.
Je viens de voir le film . Bel hommage (teinté d'ironie ) en effet à l'opéra italien (et à Verdi en particulier). Beaucoup d''arrangements , mais pour une fois, ça fonctionne. La part d'ironie (avec des personnages parfois quelque peu caricaturaux) va de pair avec un autre thème du film , la description d'un certain monde, qui est sur sa fin (le film se passe en juillet 1914) et son ton général, pas toujours hyper-réaliste.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3039
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31

Re: Les moments d'opéras dans les films

Message par Stefano P » 07 avr. 2017, 12:44

micaela a écrit :
07 avr. 2017, 12:07
Adalbéron a écrit :
14 sept. 2016, 16:56
Et il y a bien sûr Et vogue le navire… (E la nave va) de F. Fellini, créé entre autres comme un hommage à l'opéra italien.
Je viens de voir le film . Bel hommage en effet à l'opéra italien (et à Verdi en particulier). Beaucoup d''arrangements , mais pour une fois, ça fonctionne. Il y a une part de caricature, mais elle va de pair avec un autre thème du film : la description (très ironique) d'un certain monde, qui est sur sa fin (le film se passe en juillet 1914).
S'agit-il vraiment d'un hommage à l'opéra italien ? L'image qui en est donnée est quand même très critique, caricaturale et même franchement ridicule (le concours de contre-uts dans les soutes est très révélateur de ce point de vue). Fellini n'était pas un amateur d'opéra, et il se moque dans son film du mythe de la diva et de la fatuité du ténor obsédé par son organe :wink: ; à l’époque de la sortie du film, tout le monde avait beaucoup glosé en Italie sur le fait que Pavarotti avait sans doute servi de modèle pour caractériser le ténor plutôt ringard du film, et Fellini s'était bien gardé de démentir...

Il y a un côté glaçant dans le film qui montre un monde au bord de l'explosion (et elle ne va pas tarder en effet en 1914), vivant encore sur des rites surannés et décadents (Et vogue le navire, mais droit vers l'obstacle qui va causer le naufrage), et on a bien l'impression que pour lui, l'opéra est l'un des éléments de cette décadence, avec sa virtuosité qui tourne à vide, les névroses des divas, l'extase infantile du public devant l'exhibition de la performance vocale purement mécanique. Tout est artificiel dans ce film funèbre, y compris la mer de plastique reconstituée à Cinecittà : les sentiments sont biaisés, les relations sociales tournent à vide, et l'opéra n'est ici que l'une des métaphores de cette artificialité ; il me semble bien difficile de voir derrière tout ça un hommage...
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
micaela
Baryton
Baryton
Messages : 1886
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les moments d'opéras dans les films

Message par micaela » 15 avr. 2017, 08:51

Beaucoup de moments d'opéras dans Casanova variations , diffusé jeudi en fin de soirée sur Arte. Pas de scènes d'opéra à proprement parler, mais des extraits d'opéras de Mozart, insérés au scénario (en particulier à la pièce sur Casanova, point de départ du film). On peut même apercevoir ( plus ou moins brièvement, et parfois dans un rôle plus parlé que chanté)) dans la distribution Barbara Hannigan , Jonas Kaufmann , Topi Lehtipuu et quelques autres...
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

skipy
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 119
Enregistré le : 15 oct. 2009, 23:00
Contact :

Re: Les moments d'opéras dans les films

Message par skipy » 22 avr. 2017, 22:24

"The lost city of Z", sorti tout récemment, nous donne à voir un extrait de "Cosi fan tutte" joué au beau milieu de la forêt amazonienne, en costumes d'époque et tout le tralala. Surprenant...

Avatar du membre
micaela
Baryton
Baryton
Messages : 1886
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les moments d'opéras dans les films

Message par micaela » 23 avr. 2017, 16:36

Dans Le poison, le héros (qui lutte contre son addiction à l'alcool) se rend à une représentation de La traviata. Au moment du Libiamo, la vue des verres et des bouteilles déclenche chez lui une crise et un besoin irrépressible de consommer de l'alcool.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
Franz Muzzano
Ténor
Ténor
Messages : 733
Enregistré le : 30 oct. 2014, 02:19

Re: Les moments d'opéras dans les films

Message par Franz Muzzano » 23 avr. 2017, 16:39

micaela a écrit :
23 avr. 2017, 16:36
Dans Le poison, le héros (qui lutte contre son addiction à l'alcool) se rend à une représentation de La traviata. Au moment du Libiamo, la vue des verres et des bouteilles déclenche chez lui une crise et un besoin irrépressible de consommer de l'alcool.
Extraordinaire film de Wilder (pléonasme ? :) )
Nous n'avons pas besoin d'artistes, nous avons besoin de gens qui ont besoin d'artistes...

Avatar du membre
Franz Muzzano
Ténor
Ténor
Messages : 733
Enregistré le : 30 oct. 2014, 02:19

Re: Les moments d'opéras dans les films

Message par Franz Muzzano » 23 avr. 2017, 16:49

Dans "Mon petit doigt m'a dit", Catherine Frot et Dussolier chantent l'air de Nadir, dont le thème, il me semble, revient plusieurs fois. (Pardon si quelqu'un a déjà cité cet exemple).
Nous n'avons pas besoin d'artistes, nous avons besoin de gens qui ont besoin d'artistes...

Avatar du membre
micaela
Baryton
Baryton
Messages : 1886
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les moments d'opéras dans les films

Message par micaela » 23 avr. 2017, 17:00

Je n'ai pas souvenir de cette scène (ça ne semble pas avoir été déjà cité). Par contre l'air de Nadir revient plusieurs fois (et dans des langues différentes) dans The man who cried (Sally Potter ), un film avec Christina Ricci. C'est en effet un air "fétiche" pour l'héroïne (son père le chantait souvent) . Il me semble que dans une des séquences, c'est vraiment un "moment d'opéra".
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
Franz Muzzano
Ténor
Ténor
Messages : 733
Enregistré le : 30 oct. 2014, 02:19

Re: Les moments d'opéras dans les films

Message par Franz Muzzano » 23 avr. 2017, 17:15

micaela a écrit :
23 avr. 2017, 17:00
Je n'ai pas souvenir de cette scène (
Quand ils sont en voiture vers leur lieu de "vacances", au début du film.
Nous n'avons pas besoin d'artistes, nous avons besoin de gens qui ont besoin d'artistes...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 11 invités