Verdi et vous (on se dit tout)

Quiz's, sondages & Co.

Quel est votre opéra préféré de Verdi ?

Macbeth
7
10%
Rigoletto
4
5%
Il Trovatore
5
7%
La Traviata
10
14%
Don Carlo(s)
30
41%
Simon Boccanegra
3
4%
La Forza del destino
2
3%
Aida
2
3%
Otello
4
5%
Falstaff
6
8%
 
Nombre total de votes : 73

MezzoPower
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 209
Enregistré le : 03 oct. 2011, 23:00
Contact :

Re: Verdi et vous (on se dit tout)

Message par MezzoPower » 10 août 2017, 11:47

JdeB a écrit :
10 août 2017, 11:40
"Ce n'est pas l'amour qui fait le mariage mais le consentement », Le Soulier de Satin

Retour à Verdi, svp
En est-on si loin ? En lisant quelques posts, visiblement certains ont verdi...

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1797
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Verdi et vous (on se dit tout)

Message par Lucas » 10 août 2017, 12:13

JdeB a écrit :
10 août 2017, 11:40
"Ce n'est pas l'amour qui fait le mariage mais le consentement », Le Soulier de Satin
"Heureusement qu'il n'a pas trouvé la paire" (Sacha Guitry, à la sortie d'une représentation de 10 heures du Soulier de satin de Claudel)

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2729
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Verdi et vous (on se dit tout)

Message par Loïs » 10 août 2017, 22:13

Bou Diou, cela fait trois jours et on tourne en rond (à défaut autour du pot, celle là je ne pouvais la manquer :lol: ) .
Je persiste : il faut se méfier des textes romantiques où les mots n'ont pas le même sens qu'au XXIème siècle.
Je travaille sur un prochain programme et croyez vous que Mefisto a redonné la jeunesse à Faust (Berlioz) pour lui ravir sa vertu? :lol: :

Méphistophélès:
Voici des roses,
De cette nuit écloses.
Sur ce lit embaumé.
Ô mon Faust bien-aimé,
Repose!
Dans un voluptueux sommeil
Où glissera sur toi plus d’un baiser vermeil,
Où des fleurs pour ta couche ouvriront leurs corolles,
Ton oreille entendra de divines paroles.
Ecoute! écoute!
Les esprits de la terre et de l’air
Commencent pour ton rêve un suave concert.

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1573
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Verdi et vous (on se dit tout)

Message par Adalbéron » 10 août 2017, 22:16

Le diable est dans le détail ;)
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1573
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Verdi et vous (on se dit tout)

Message par Adalbéron » 10 août 2017, 22:31

@dongio Merci beaucoup pour ton intervention et ton franc-parler.
Ceci n'est pas une prise de position et ne veut pas dire que j'adhère à tout ce que tu as dit, mais je crois que c'était nécessaire de mettre certaines choses au clair comme tu l'as fait.

Je viens aussi de parcourir ce qui s'est écrit depuis hier soir. Merci également Lucas d'avoir mis certaines choses au clair, même si je ne suis pas en accord avec tout ce que tu dis.

Je ne réagirais pas à certains messages de Bernard et de JdeB. C'est absolument inutile et ça n'intéresse personne.
J'ai déjà tout dit de ce que j'avais à dire concernant le livret de Don Carlos.

Je me permets juste ce HS avant de revenir à Verdi : @Lucas et @jerome (je reprends vos propos) si certains "gays" sont inconstants (et j'avoue que je ne sais pas si c'est vrai), c'est aussi peut-être parce qu'ils ne peuvent pas s'installer dans une société qui ne leur accorde pas une place similaire à celle des individus "hétérosexuels". Ça n'est que mon idée, mais je ne crois pas que ce soit un reproche qu'on puisse adresser sans avoir en tête : 1) que c'est peut-être le résultat de conditions sociales , aussi 2) que c'est un argument souvent utilisés par des gens qu'on qualifierait d'homophobes (encore une fois ce mot ne veut rien dire, mais certaines de ces personnes ne font pas dans la dentelle et on comprendra de quoi il est question :wink:) et qu'il faut donc étudier et observer avec habileté.
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1573
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Verdi et vous (on se dit tout)

Message par Adalbéron » 10 août 2017, 22:41

Loïs a écrit :
10 août 2017, 22:13
Bou Diou, cela fait trois jours et on tourne en rond (à défaut autour du pot, celle là je ne pouvais la manquer :lol: ) .
Je persiste : il faut se méfier des textes romantiques où les mots n'ont pas le même sens qu'au XXIème siècle.
Je travaille sur un prochain programme et croyez vous que Mefisto a redonné la jeunesse à Faust pour lui ravir sa vertu? :lol: :

Méphistophélès:
Voici des roses,
De cette nuit écloses.
Sur ce lit embaumé.
Ô mon Faust bien-aimé,
Repose!
Dans un voluptueux sommeil
Où glissera sur toi plus d’un baiser vermeil,
Où des fleurs pour ta couche ouvriront leurs corolles,
Ton oreille entendra de divines paroles.
Ecoute! écoute!
Les esprits de la terre et de l’air
Commencent pour ton rêve un suave concert.
D'ailleurs - mais je ne voudrais pas remettre le feu aux poudres et il ne s'agirait pas de parler d'autre chose que de Verdi à force - Dominique Fernandez, dans son article sur Verdi dans Les Amants d'Apollon évoque aussi la possibilité d'un amour entre Carlo et Alvaro dans La Forza. Mais j'avoue que j'ai vraiment du mal à comprendre. M'enfin, c'est Fernandez. Lui a vraiment tendance à vouloir que beaucoup d'hommes en soient :lol: Ce livre m'est souvent tombé des mains et je pourrais arracher des pages. Mais c'est parfois instructif.
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8026
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Verdi et vous (on se dit tout)

Message par jerome » 10 août 2017, 22:46

J'entends bien ce que tu dis et ça n'est pas faux! Pour autant cette clé d'explication est très marginale par rapport à d'autres qui sont beaucoup plus importantes mais que je ne vais pas développer car l'endroit ne s'y prête pas. Sache seulement que le regard critique que je porte sur ce vaste problème est un regard informé de l'intérieur! Un regard aiguisé par une longue observation ...

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1573
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Verdi et vous (on se dit tout)

Message par Adalbéron » 10 août 2017, 22:50

romance a écrit :
10 août 2017, 10:34
quetzal a écrit :
10 août 2017, 09:36

Bien sûr que Posa et Carlos s'aiment , et l'extrait que vous répétez le montre , mais qu'est ce qu'il dit :

-qu'ils sont compagnons : Philia Erotikè ?
-frères : Philia Storgè ?
-Qu'ils sont unis devant dieu par un même amour exalté de la liberté : Heretikè ?
-Ce même dieu qui a reçu leur serment à la vie à la mort : Agapè
Tout ça est textuellement écrit .

Que dit cette scène ?

Des retrouvailles de ces amis qui s'aiment si tendrement alors que Carlos est en détresse et demande de la consolation : Eunoïa ? .
N'étant pas helléniste, je ne fais que suggérer, n'est-ce pas ?
Ça c'est intéressant !! En grec ancien, il y'a tant de mots différents pour parler de l'amour :). (Et on ne parlait alors ni d'hétérosexualité, ni d'homosexualité - Arcadie perdue).
La langue française est sur ce plan très pauvre je trouve.
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8026
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Verdi et vous (on se dit tout)

Message par jerome » 10 août 2017, 22:54

Adalbéron a écrit :
10 août 2017, 22:41
M'enfin, c'est Fernandez. Lui a vraiment tendance à vouloir que beaucoup d'hommes en soit :lol: Ce livre m'est souvent tombé des mains et je pourrais arracher des pages. Mais c'est parfois instructif.
Ah ben tu parles! :lol: Fernandez est un homme d'une grande érudition et d'une grande sensibilité artistique mais ça a toujours été un queutard fini et pour lui 33% de la population masculine qui sont gays ou bisexuels, c'est pas assez! D'ailleurs c'est pas possible! Où donc se cachent tous les autres ??? Vite vite il faut les retrouver et au besoin les convertir! Un hétéro spontané, sincère, naturel et convaincu ça n'existe pas pour lui! C'est forcément un gay contrarié! :lol:
Alors tu penses bien qu'en art lyrique, il s'est souvent lâché en analyse des intrigues et des personnages ...

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8541
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

[HS] Re: Verdi et vous (on se dit tout)

Message par Bernard C » 11 août 2017, 00:20

Jérôme, pourquoi parles tu de 33 % ?
Les meilleures études montrent dans les pays occidentaux des % très inférieurs.
Aux alentours de 4 % d'homosexuel(e)s dans la population (à peu près pareil dans les deux sexes environ 2% )
Aux alentours de 4% de bisexuels
Je donne des ordres de grandeur dans des études sérieuses récentes.

(Et ce qui nous intéresse beaucoup moins ici un nombre plus important ayant eu au cours de leur vie au moins une expérience sexuelle avec une personne du même sexe entre 10 et 20 % avec une prépondérance féminine )

Évidemment des variations d'un pays à l'autre, d'une grande ville à une autre
(par exemple aux alentours de 6% à NY jusqu'à 15% à SF.)
Bref ...c'est une population très minoritaire.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 18 invités