Chorégies d'Orange jusqu'en 2018 : programmation

Quiz's, sondages & Co.
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12061
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Chorégies d'Orange jusqu'en 2018 : programmation

Message par PlacidoCarrerotti » 29 juin 2017, 20:42

JdeB a écrit :
29 juin 2017, 16:20
sopranolove a écrit :
29 juin 2017, 13:51
Dans mes bras, Adalbéron ! Enfin quelqu'un qui soutient à fond Borras !

Bon, il est monégasque ? Alain Vanzo aussi était né à Monte Carlo, cela ne l'a pas empêché d'être un des plus grands de nos ténors !

Borras a chanté aussi au Met, et sa voix, d'après beaucoup d'échos, n'était pas perdue dans ce vaste vaisseau. Ce doit être pareil pour Orange, et des chanteurs aux voix plutôt légères comme Ciofi y passent très bien. Alors, je ne vois pas pourquoi un ténor qui a réussi à passer au Met ne le pourrait pas à Orange.

Je l'ai vu, sur Culturebox dans cette fameuse Lucia. Et son chant exceptionnel de beauté, de musicalité, très émouvant en plus, m'a profondément touché. Qu'il ne soit pas un acteur digne du chanteur , OK. mais c'est le cas pour beaucoup, mais de là à le traiter d'Old School, non ! Je l'ai vu à Metz en Riccardo du Ballo ; il y était un Riccardo très impliqué dans son rôle, et, comme pour Lucia, très touchant. Et puis, la plupart des rôles de ténor, comme celui d'Edgardo en particulier , ne demandent pas le jeu d'un Bogarde ou d'un De Niro, non ? Quand à remettre sur le tapis son physique, c'est injuste : Alvarez aussi a ce problème , et Hymel, et Vargas ; ils ont pourtant été invités à Orange... Quant à son déficit de renommée, c'est le lot de 99 % des chanteurs lyriques, hommes et femmes, toutes tessitures mêlées, et c'est plutôt aux médias qu'il faut s'en prendre...
moi je suis convaincu que "soutenir à fond" un artiste comme tu dis c'est lui rendre en fait un mauvais service et qu'il vaut mieux rester un peu lucide et constructif

En ce qu concerne JFB nous avons eu la même discussion après ma critique de cette "fameuse Lucia" d'Avignon (bien sûr j'étais dans la salle, pardon pour cette lapalissade). N'y revenons pas. Tu fais comme si je ne savais trop qui était Borras, passons...il vaut mieux en rire...
A propos du Met, c'est un peu comme Massis : 2 Lucia en 99, 2 autres en 02, 3 en 07 ...
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20387
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Chorégies d'Orange jusqu'en 2018 : programmation

Message par JdeB » 01 juil. 2017, 08:42

HELENE ADAM a écrit :
29 juin 2017, 20:23
Adalbéron a écrit :
23 juin 2017, 21:58
Mais vous avez déjà entendu Borras ? Il est bien plus intéressant que la plupart des ténors que l'on voit aujourd'hui sur les scènes amha (je ne citerais pas de noms). C'est même un chanteur exceptionnel pour moi, qui mériterait d'être programmé dans des rôles principaux dans toutes les grandes salles du monde.
Il y a un retour récurrent sur ODB concernant Borras qui me surprend toujours : je pense que nous connaissons tous Jean-François Borras ici et rares ceux qui n'ont jamais eu l'occasion de l'entendre et pour cause : il se produit régulièrement sur les scènes françaises, y compris au TCE, très souvent à Vienne et même au MET. Je l'ai vu répéter assez longuement dans Macbeth l'an dernier au TCE, la voix est toujours très belle, la projection correcte, il n'est pas très agile sur scène mais ce n'est pas le seul etc etc.
Mais ce n'est pas un chanteur "exceptionnel" sinon il aurait déjà pris la place "qu'il mérite", après s'être produit sur des scènes internationales dont, je le répète, le MET. En d'autres termes, il y a des dizaines de ténors de par le monde (et sans doute bien plus ) qui sont de son (bon) niveau, et que tu ne connais pas parce qu'ils sont Argentins, péruviens, Chinois, Coréens ou Russes, connus dans leurs contrées essentiellement comme Borras. Ni plus ni moins. On en croise souvent au hasard d'un remplacement ou d'un voyage sur toutes sortes de scènes, y compris les plus prestigieuses, comme c'est le cas de Borras. S'ils doivent "percer", ils y arrivent sans problème. Sinon, c'est qu'ils sont dans la cohorte des ténors de très bon niveau, pas celle des stars.
Et il fait une belle carrière de ténor de bon niveau. Bien meilleure que nombre de ses confrères AMHA.
Il sera sûrement un bon Faust (il chante beaucoup celui de Gounod) à Orange. Un Faust exceptionnel ? On verra. En tous cas ce n'est pas lui qui remplira les gradins...(j'irai plus volontiers pour Schrott d'ailleurs soit dit en passant).
Tout à fait d'accord avec Hélène sur JFB même si je pense que pas mal d'ODBiens ne l'ont pas entendu in vivo car peu de gens font le voyage à Vienne ou au Met pour l'entendre lui et encore moins en province...
Au TCE, il n'a chanté qu'un rôle qui se réduit presque à un air.
Par contre, il y reviendra en juin prochain pour la version originale de Faust qui date de 10 ans avant celle que nous connaissons !
Moi je pense que s'il jouait mieux et que s'il avait un autre type de physique, il pourrait peut-être passer dans la catégorie supérieure

je ne crois pas non plus que ceux qui doivent percer y parviennent forcément sans problème comme l'affirme Hélène, une carrière c'est beaucoup plus compliqué que cela. Certains ont plus de chance que d'autres, plus d'ambition, une meilleure santé, un meilleur agent, un meilleur réseau, savent faire le buzz ou pas, travailler à leur image ou pas, etc
Il y a aussi des périodes historiques où il est plus facile de percer, d'autres où il y a un trop plein sur un certain créneau, etc
donc ce ne sont pas forcément les meilleurs artistes qui sont en haut de la pyramide
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8664
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Chorégies d'Orange jusqu'en 2018 : programmation

Message par HELENE ADAM » 01 juil. 2017, 09:31

JdeB a écrit :
01 juil. 2017, 08:42
je ne crois pas non plus que ceux qui doivent percer y parviennent forcément sans problème comme l'affirme Hélène, une carrière c'est beaucoup plus compliqué que cela. Certains ont plus de chance que d'autres, plus d'ambition, une meilleure santé, un meilleur agent, un meilleur réseau, savent faire le buzz ou pas, travailler à leur image ou pas, etc
Il y a aussi des périodes historiques où il est plus facile de percer, d'autres où il y a un trop plein sur un certain créneau, etc
donc ce ne sont pas forcément les meilleurs artistes qui sont en haut de la pyramide
Tu as raison c'est plus compliqué d'une manière générale et même un JK au top des top aujourd'hui, a mis un temps fou à percer en réalité (il avait presque 40 ans...) alors qu'il était déjà largement apprécié du public à Zurich ou dans les quelques places internationales où il se produisait depuis pas mal d'années. Netrebko, Harteros, lui, ont multiplié les tout petits rôles ou les rôles plus importants mais à la demande et dans des opéras de sous-préfecture, sans plan de carrière, avant que la chance ne leur sourit.
Ce que je voulais dire à propos de JFB c'est que la chance, il l'avait eu au moins par deux fois dans Werther au MET. Le MET est un grand véhicule de "révélations" (JK lui-même :wink: ) qui vous met facilement du jour au lendemain au premier plan. Et Werther est évidemment un rôle plus prestigieux (parce que plus rare...) qu'Alfredo par exemple. JFB a d'ailleurs été très apprécié en 2014, alors qu'il remplaçait JK dont il était la doublure, pour une soirée. Il a également été très apprécié lors de la séance unique que le MET lui a offerte pendant les prestations de Grigolo, toujours dans la même production de Werther d'ailleurs. Voire plus apprécié que Grigolo (qui dominait complètement Léonard selon certaines critiques américaines) mais sans faire pour autant le buzz. Pas encore en tous cas.
Peut-être effectivement un problème de trop-plein dans son créneau au niveau des super-stars, c'est possible. Sans doute un problème de charisme et de présence sur scène qu'il pourrait travailler davantage je crois aussi.
J'ai croisé au hasard des distributions d'autres ténors que je trouve excellents dans leur répertoire et qui ne percent pas plus que ça : je citerai Stefano La Colla (Cavaradossi, Des Grieux etc.) ou ce ténor qui chantait Pinkerton à Londres dans Madame Butterfly l'hiver dernier, Marcelo Puente, et bien d'autres sans doute...

http://poisonivywalloftext.blogspot.fr/ ... three.html
On n'a quand même pas pris la Bastille pour en faire un opéra (Desproges).

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

elisav
Baryton
Baryton
Messages : 1523
Enregistré le : 18 juin 2012, 23:00

Re: Chorégies d'Orange jusqu'en 2018 : programmation

Message par elisav » 01 juil. 2017, 16:24

PlacidoCarrerotti a écrit :
29 juin 2017, 20:42

A propos du Met, c'est un peu comme Massis : 2 Lucia en 99, 2 autres en 02, 3 en 07 ...
Le Met, c'est un peu compliqué, si l'on regarde de plus près. :wink:

La situation de Borras est différente de celle de Massis.
Borras a été embauché comme doublure. Le Met a une petite armée de chanteurs qui perçoivent un salaire pour être des doublures. Ils doivent être présents sur place pendant toute une série de représentations, sans aucune garantie de monter sur scène, même une seule fois. Et d'ailleurs, ceci n'arrive que rarement, parce que, en cas d'annulation, Peter Gelb préfère remplacer un grand nom par un autre grand nom, sauf quand ceci s'avère être trop difficile.
Borras a eu sa chance dans Werther, quand JK a annulé sa participation un soir à la dernière minute. Et comme la prestation de JFB a été une réussite, il a été "rétribué" en étant distribué dans la Bohème la saison d'après, mais juste pour une seule représentation. Il a continué à être une doublure au Met. Ce n'est que récemment, pour la saison 2017/2018, que Borras a été distribué dans une série entière de représentations, dans le rôle de Nicias.
Le fait d'avoir chanté avec succès au Met, même une seule fois dans une série de représentations, a sans aucun doute donné un gros coup de pouce à la carrière de Borras.
Une situation similaire a eu lieu avec Jennifer Rowley, qui était la doublure de Racette dans Cyrano. Peu de chanteuses connues ont Roxanne dans leur répertoire et, quand Racette a annulé sa participation, Rowley a eu la chance de la remplacer pour toute la série de représentations. Et comme Rowley a eu beaucoup de succès, elle a été "rétribuée" avec le rôle de Tosca pour un soir de la saison 2017/2018.

Le Met cherche à dénicher et à promouvoir des futures "stars" et, quand ils trouvent quelqu'un qui a les qualités nécessaires pour le devenir, ils y mettent le paquet. Parfois ça marche, parfois ça ne marche pas...
Mais afin de compléter les distributions, le Met embauche aussi des chanteurs qu'ils ne considèrent pas comme "star material". La présence de ces chanteurs sur la scène du Met peut devenir régulière ou épisodique; pour diverses raisons, la relation peut s'arrêter après une unique première expérience. :mrgreen: Si le chanteur en question n'a pas beaucoup de succès auprès du public et de la critique et si elle/il n'est pas en très bons termes avec la direction, il est fort probable qu'il/elle ne reviendra pas souvent. Il arrive, par exemple, que le Met ne réinvite pas des chanteurs dont ils n'apprécient pas les comportements (surtout quand il ne s'agit pas de grands noms).

Si je ne m'abuse, au Met Massis n'a jamais laissé un souvenir impérissable avec ses prestations. C'est peut-être pour cela qu'elle n'y a pas été invitée souvent. Contrairement à Dessay qui, depuis ses débuts au Met, a été considérée comme "star material" et elle a régulièrement soulevé l'enthousiasme du public et de la critique (n'en déplaise à ses détracteurs -français, surtout- qui la considèrent comme une imposture).

En conclusion, "chanter au Met" comme Borras ou comme Massis n'a rien à voir avec "chanter au Met" comme Dessay ou Alagna: ce n'est pas du tout la même carrière.

JdeB a écrit :
01 juil. 2017, 08:42
donc ce ne sont pas forcément les meilleurs artistes qui sont en haut de la pyramide
Qui plus est, "les meilleurs artistes" c'est une notion assez subjective. De ce fait, il arrive que des artistes solidement et mondialement placés en haut de la pyramide soient considérés par certains lyricomanes comme des impostures.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20387
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Chorégies d'Orange jusqu'en 2018 : programmation

Message par JdeB » 01 juil. 2017, 16:30

elisav a écrit :
01 juil. 2017, 16:24
Borras a eu sa chance dans Werther, quand JK a annulé sa participation un soir à la dernière minute. Et comme la prestation de JFB a été une réussite, il a été "rétribué" en étant distribué dans la Bohème la saison d'après, mais juste pour une seule représentation.
Tu es sûr car le remplacement de JK est intervenu le 3 mars ce qui veut dire que la brochure était déjà à l'imprimerie et il me semble l'avoir eu en main en mars à NY. Je suis revenu le 12 en France.
Je crois qu'il était déjà prévu avant dans cette Bohème...(En fait, il en a chanté 3 en janvier 2015 et pas une seule comme prévu ?)
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

elisav
Baryton
Baryton
Messages : 1523
Enregistré le : 18 juin 2012, 23:00

Re: Chorégies d'Orange jusqu'en 2018 : programmation

Message par elisav » 01 juil. 2017, 16:46

Je ne pense pas que Borras était prévu dans quoi que ce soit au Met avant son premier Werther.

Il faudrait demander confirmation à "Poison Ivy" (citée plus haut par Hélène): elle sait TOUT concernant Borras au Met. :lol:

En tout cas, la brochure de la saison 2014/2015 ne mentionne que Hymel et Vargas dans le rôle de Rodolfo.

http://www.metopera-digital.org/metoper ... 5?pg=8#pg8

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12061
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Chorégies d'Orange jusqu'en 2018 : programmation

Message par PlacidoCarrerotti » 01 juil. 2017, 17:17

elisav a écrit :
01 juil. 2017, 16:24
PlacidoCarrerotti a écrit :
29 juin 2017, 20:42

A propos du Met, c'est un peu comme Massis : 2 Lucia en 99, 2 autres en 02, 3 en 07 ...
Si je ne m'abuse, au Met Massis n'a jamais laissé un souvenir impérissable avec ses prestations. C'est peut-être pour cela qu'elle n'y a pas chanté souvent.
C'est là où je voulais en venir.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8315
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Chorégies d'Orange jusqu'en 2018 : programmation

Message par Bernard C » 01 juil. 2017, 23:50

J.F.Borras à chanté au MET 5 fois La Bohême (2015 et 2016) (dont un Rodolfo retransmis en direct Radio live international le 23 janvier 2015), Il a débuté le 3 mars 2014 dans Werther qu'il a chanté 2 fois (la dernière fois le 9 mars 2017) et il a chanté une fois le duc dans Rigoletto (2015)

Bernard

Il aura donc chanté et il chantera au Métropolitan de NY en 2014, 2015, 2016, 2017.
Pour la saison 2017-18 il est programmé en octobre dans La Bohême (encore une fois) et pour l'ensemble de la série de Thaïs en fin d'année.

Image
photo du MetOpera
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant.»
Montaigne Essais III,2

altini
Ténor
Ténor
Messages : 728
Enregistré le : 31 janv. 2006, 00:00
Localisation : avignon

Re: Chorégies d'Orange jusqu'en 2018 : programmation

Message par altini » 02 juil. 2017, 06:55

JdeB a écrit :
29 juin 2017, 16:09
mais on peut très bien réduire à une seule soirée comme à la grande époque. C'est ce que j'ai proposé à Grinda au repas de presse, il m'a répondu "oui mais non". Oui, ce serait bien parce qu'une seule soirée ça rend la chose d'emblée unique et exceptionnelle non parce que çà ne permet pas de réaliser autant d"économies qu'on pourrait le penser (je n'a pas trop compris son argumentaire économique en fait)
Tout à fait d'accord.
L'autre problème est l'étalement de la programmation. Un opéra vers le 8-10 juillet et un autre début août ne favorise pas le déplacement d'un public grosso modo identique . (Il y a une raison que R.Duffaut avait expliquée mais je ne m'en souviens pas! Peut-être le problème des répétitions).Il est difficile de demander aux spectateurs non régionaux de faire deux fois les frais hôtel-déplacement-place.
De plus, il faudrait profiter de l'attractivité du festival d'Avignon qui finit cette année le 26 juillet . Ainsi que d'autres festivals , comme Lacoste ou Montpellier qui programme du 10 au 28 juillet. Cette année , à Orange, il n'y a rien ou presque entre le 16 juillet et le 2 août .

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3455
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Chorégies d'Orange jusqu'en 2018 : programmation

Message par Stefano P » 02 juil. 2017, 08:10

altini a écrit :
02 juil. 2017, 06:55
De plus, il faudrait profiter de l'attractivité du festival d'Avignon qui finit cette année le 26 juillet . Ainsi que d'autres festivals , comme Lacoste ou Montpellier qui programme du 10 au 28 juillet. Cette année , à Orange, il n'y a rien ou presque entre le 16 juillet et le 2 août .
Oui, il faudrait vraiment que les différents différents directeurs des festivals du sud accordent un peu leurs violons et tentent une harmonisation dans les dates (Aix finit aussi de plus en plus tôt, vers le 20-22 juillet, alors qu'il s'achevait autrefois à la toute fin juillet). Comme tu le dis, c'est pas évident de revenir spécialement dans la région pour une seule soirée à Orange début août...
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 19 invités