Les vins dans l'opéra

Quiz's, sondages & Co.
Schwannhilde
Basse
Basse
Messages : 2691
Enregistré le : 09 août 2013, 20:36

Re: Les vins dans l'opéra

Message par Schwannhilde » 20 juil. 2015, 07:43

Du vin et du pain dans Parsifal : Wein und Brot des letzten Mahles.
" Vaut mieux en rire que s'en foutre " (Didier Super)

Schwannhilde
Basse
Basse
Messages : 2691
Enregistré le : 09 août 2013, 20:36

Re: Les vins dans l'opéra

Message par Schwannhilde » 20 juil. 2015, 08:56

Dans L'Africaine : " Il faut du vin au matelot ".
" Vaut mieux en rire que s'en foutre " (Didier Super)

Verdiprati
Alto
Alto
Messages : 486
Enregistré le : 09 août 2004, 23:00

Re: Les vins dans l'opéra

Message par Verdiprati » 10 mai 2016, 21:47

Dans Der Rosenkavalier, lors de la rencontre de Sophie et d'Ochs au second acte Faninal lui sert le vieux vin de Tokay.
Ochs le félicite pour la combinaison de jeune fille et de Tokay.

« Brav, Faninal, Er weiß, was sich gehört. Serviert einen alten Tokaier zu einem jungen Mädel. Ich bin mit ihm zufrieden ».

Verdiprati
Alto
Alto
Messages : 486
Enregistré le : 09 août 2004, 23:00

Re: Les vins dans l'opéra

Message par Verdiprati » 10 mai 2016, 23:32

Au prologue des Contes d'Hoffmann, dans une taverne de Nuremberg Luther dit à Andrès,
« Mais, mon ami, tout le monde connaît le conseiller Lindorf!... J'ai dans ma cave un vin qui porte son nom!... »
Le vin Lindorf, je ne le connais pas encore...

Dans la 2e partie de La Damnation de Faust ( Scène VI ) , le choeur des buveurs chante dans la cave d'Auerbach à Leipzig, «  A boire encor! Du vin Du Rhin! »

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6456
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris

Re: Les vins dans l'opéra

Message par MariaStuarda » 26 mai 2016, 07:15

Ce fil est un clin d’œil à la récente censure du clip "tous à l'opéra ?"

faustin
Basse
Basse
Messages : 3562
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

Re: Les vins dans l'opéra

Message par faustin » 27 mai 2016, 09:31

Schwannhilde a écrit :
Du vin et du pain dans Parsifal : Wein und Brot des letzten Mahles.
Voici quelques extraits de la fin du premier acte de Parsifal:

VOIX

Prenez mon corps
prenez mon sang
au nom de notre amour !


LES GARCONS
Prenez mon sang
prenez mon corps
en mémoire de moi .

TITUREL
O sainte joie
de quelle clarté le Seigneur aujourd'hui nous salue !

VOIX DES GARCONS
Le pain, le vin de la dernière scène
autrefois le Maître du Graal les transmuta
par la puissance d'amour de sa pitié
en le sang qu'il versa
et le corps qu'il offrit

Le sang, le corps de l'offrande sacrée
l'esprit d'amour, qui saintement console,
les transmute aujourd'hui, pour votre réconfort
en ce vin qu'on vous versa,
en ce pain qu'en ce jour vous mangez

LES CHEVALIERS
Prenez ce pain
transmutez avec audace
en la force de vos corps
fidèles jusqu'à la mort
fermes en tout effort
pour accomplir les œuvres du sauveur

LES CHEVALIERS
Prenez ce vin
à nouveau transmutez-le
en sang ardent de la vie,
afin de combattre, joyeux, unis,
fidèles à vos frères
avec un bienheureux courage

TOUS LES CHEVALIERS
Bienheureux dans la foi !
Bienheureux dans l'amour de la foi !

LES JEUNES GENS
Bienheureux dans l'amour !

LES GARCONS
Bienheureux dans la foi.

Ce n'est pas à proprement parler l'Eucharistie de l'Eglise Catholique, la célébration du sacrifice du corps et du sang de Jésus Christ présent sous les espèces du pain et du vin consacrés mais on s'en inspire fortement. C'est assez étonnant qu'un homme d'origine protestante, non croyant, hostile au catholicisme ait si bien illustré ce dogme. On me contredira au besoin, mais je ne crois pas qu'il y ait dans toute l'histoire de l'art une aussi forte illustration du dogme de l'Eucharistie . Cela me fait aussi penser à la remarque sarcastique de Nietzsche : Wagner, il nous avait promis de faire revivre la tragédie grecque et qu'est-ce qu'il nous a fait ? La messe !

Faustin

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 2218
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les vins dans l'opéra

Message par micaela » 24 juin 2017, 10:33

Le champagne joue un grand rôle dans Die Fledermaus...
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2565
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Les vins dans l'opéra

Message par Loïs » 24 juin 2017, 15:24

Faust bien sur "vin & bière" du choeur puis Méphisto change le tonneau ("pouah que ton vin est mauvais") et en offre un de sa cave avant d'entonner "le veau d'or"

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2565
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Les vins dans l'opéra

Message par Loïs » 24 juin 2017, 15:34

"Ah quel dîner je viens de faire! Et quels vins extraordinaires,! J'en ai tant bu mais tant tant tant que je crois bien que maintenant je suis grise" la Périchole (avec une version en accord avec la marche d'aujourd'hui :lol: )
https://www.youtube.com/watch?v=OJysaihi3lM
« Gris, suis-je gris vraiment ? » (Brissac dans les Mousquetaires au couvent) avec une liste infinie de vins
https://www.youtube.com/watch?v=nknfO_k9Xeo

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1459
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Les vins dans l'opéra

Message par Adalbéron » 24 juin 2017, 17:12

Loïs a écrit :
24 juin 2017, 15:34
"Ah quel dîner je viens de faire! Et quels vins extraordinaires,! J'en ai tant bu mais tant tant tant que je crois bien que maintenant je suis grise" la Périchole (avec une version en accord avec la marche d'aujourd'hui :lol: )
https://www.youtube.com/watch?v=OJysaihi3lM
« Gris, suis-je gris vraiment ? » (Brissac dans les Mousquetaires au couvent) avec une liste infinie de vins
https://www.youtube.com/watch?v=nknfO_k9Xeo
Chez Offenbach, il y aussi le final du troisième acte de La Vie parisienne ("Il est gris..." et la merveilleuse réplique : "Quand on boit il est une chose qui me surprend fort mes amis, c'est que pour tout voir en rose il faille d'abord être gris")
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 26 invités