Les oeuvres qui vous ont inspiré le plus profond ennui

Quiz's, sondages & Co.
Répondre
faustin
Basse
Basse
Messages : 3562
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

Les oeuvres qui vous ont inspiré le plus profond ennui

Message par faustin » 23 juin 2014, 11:47

Hier, j'ai écouté l'émission les papous dans la tête sur France culture et ils ont posé cette intéressante question: qu'est-ce qui vous a le plus ennuyé? Les réponses étaient l'année dernière à Marienbad, de Resnais, les films "osés" d'Alain Robbe-Grillet, les films de Bergman (oh!), Siegfried à la Bastille (c'est vrai que la scène finale entre Siegfried et Brünnehild, montre en mains trois quart d'heure)... Dur !

Si on se borne à l'art lyrique, ayez enfin le courage d'avouer quelles sont vos plus redoutables expériences d'ennui.

Moi c'est
Le premier acte de Francesca da Rimini de Zandonaï, Bastille, pas une fois où je n'ai pas piqué du nez
Limbus-Limbo de Gervasoni à l'opéra comique
Re Orso de Marco Stroppa à l'Opéra Comique
Akhmatova de Mantovani à la Bastille
Le chanteur de Mexico de Francis Lopez au Châtelet
Sound of music de Rodgers au Châtelet
Aïda de Verdi dans la mise en scène d'Olivier Py
King Arthur dans la mise en scène en principe drôle de Shirley et Dino à Versailles
L'Egisto de Marazzoli et Mazzocchi au théâtre de l'Athénée, le livret est de Giulio Rospigliosi futur pape Clément IX
Le Balcon d'après Jean Genet de Peter Eötvös au théâtre de l'Athénée
Angels in America de Eötvös au Châtelet
Charles VI de Halévy à Compiègne, sans surtitrage
Pauvre matelot de Darius Milhaud à l'Athénée
I was looking at the ceiling then I saw the sky de John Adams Châtelet
La chute de la maison Usher de Debussy à l'amphitéâtre de la Bastille, s'il y avait eu des surtitres...
Les troqueurs de Dauvergne, amphithéâtre de la Bastille, s'il y avait eu des surtitres...
Roméo et Juliette de Pascal Dusapin, Opéra Comique
Passion de Pascal Dusapin Théâtre des Champs Elysées
Antigona de Traeta Châtelet
Isola disabitata de Haydn
Songs of Mahagonny Théâtre des Champs Elysées
Street scene de Kurt Weil Châtelet
Demoofonte de Jommelli à Garnier
En retransmission du MET Satyagraha de Philip Glass

Il y en a sans doute d'autres, mais l'oubli les a recouverts de son voile.

Faustin qui a survécu à toutes ces expériences

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12058
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les oeuvres qui vous ont inspiré le plus profond ennui

Message par PlacidoCarrerotti » 23 juin 2014, 12:28

The Prodigal Son et Curlew River de Britten. J'ai failli mourir.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Schwannhilde
Basse
Basse
Messages : 2691
Enregistré le : 09 août 2013, 20:36

Re: Les oeuvres qui vous ont inspiré le plus profond ennui

Message par Schwannhilde » 23 juin 2014, 12:32

Quand j'étais jeune, L'or du Rhin en version de concert, au TCE (je crois). Je me suis enfuie.
C'était dû à mon inculture d'alors, pas à la qualité de la représentation.
" Vaut mieux en rire que s'en foutre " (Didier Super)

paco
Basse
Basse
Messages : 7645
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Les oeuvres qui vous ont inspiré le plus profond ennui

Message par paco » 23 juin 2014, 14:34

Je suis toujours parti à l'entracte aux divers Pelléas auxquels j'ai assistés, je n'ai jamais pu tenir jusqu'au bout... (et d'ailleurs je ne vais plus voir cette oeuvre)

Je me suis aussi ennuyé fortement à un opéra de M.A. Charpentier mis en scène par JM Villégier à l'OC au début des années 90, je ne me souviens plus du titre, c'était sensé être le must de la saison (sorte de remake du "miracle Atys") mais j'avais trouvé ça chiant à mourir (de façon générale je n'accroche pas du tout à la musique de M.A. Charpentier)

Avatar du membre
raph13
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 2746
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: Les oeuvres qui vous ont inspiré le plus profond ennui

Message par raph13 » 23 juin 2014, 15:23

paco a écrit :Je suis toujours parti à l'entracte aux divers Pelléas auxquels j'ai assistés, je n'ai jamais pu tenir jusqu'au bout... (et d'ailleurs je ne vais plus voir cette oeuvre)
J'ai tenu jusqu'au bout une fois à Marseille et j'ai cru périr d'ennui; je n'ai pas non plus retenté l'expérience depuis.
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12058
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les oeuvres qui vous ont inspiré le plus profond ennui

Message par PlacidoCarrerotti » 23 juin 2014, 15:56

paco a écrit :Je suis toujours parti à l'entracte aux divers Pelléas auxquels j'ai assistés, je n'ai jamais pu tenir jusqu'au bout... (et d'ailleurs je ne vais plus voir cette oeuvre)

Je me suis aussi ennuyé fortement à un opéra de M.A. Charpentier mis en scène par JM Villégier à l'OC au début des années 90, je ne me souviens plus du titre, c'était sensé être le must de la saison (sorte de remake du "miracle Atys") mais j'avais trouvé ça chiant à mourir (de façon générale je n'accroche pas du tout à la musique de M.A. Charpentier)
Mayday ! Mayday !

(1993)
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8311
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Les oeuvres qui vous ont inspiré le plus profond ennui

Message par Bernard C » 23 juin 2014, 17:23

paco a écrit :Je suis toujours parti à l'entracte aux divers Pelléas auxquels j'ai assistés, je n'ai jamais pu tenir jusqu'au bout... (et d'ailleurs je ne vais plus voir cette oeuvre)

(....)
La question qui se pose pour moi serait : pourrais je être ami de quelqu'un qui n'aime pas Pelléas.

J'ai eu à répondre dans ma vie à cette situation .
Si tu m'accompagnes à Pelléas non seulement on fait ami mais tu ressortiras en aimant l'oeuvre.
Personne ne peut résister à Pelleas si on le conduit par la main , comme on apprivoise une fleur.
Bernard
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant.»
Montaigne Essais III,2

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10670
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les oeuvres qui vous ont inspiré le plus profond ennui

Message par tuano » 23 juin 2014, 17:28

quetzal a écrit :Personne ne peut résister à Pelleas si on le conduit par la main
Ne me touchez pas ! Ne me touchez pas !!

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8311
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Les oeuvres qui vous ont inspiré le plus profond ennui

Message par Bernard C » 23 juin 2014, 17:32

tuano a écrit :
quetzal a écrit :Personne ne peut résister à Pelleas si on le conduit par la main
Ne me touchez pas ! Ne me touchez pas !!
Alors jette toi à l'eau :lol:

Bernard
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant.»
Montaigne Essais III,2

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10670
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les oeuvres qui vous ont inspiré le plus profond ennui

Message par tuano » 23 juin 2014, 17:34

Tu parles ! La Mélisande, elle a préféré devenir princesse d'un nouveau royaume plutôt que de se jeter à l'eau !

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 22 invités