Les opéras en langues rares

Quiz's, sondages & Co.
westerwald
Messages : 47
Enregistré le : 08 déc. 2013, 10:00

Re: Les opéras en langues rares

Message par westerwald » 30 juin 2014, 11:57

JdeB a écrit :Sur le plan linguistique, il faut citer la particularité de l'opéra de Nono, Al gran sole carico d'amore (c'est un vers de Rimbaud), créé à la Scala en 1975 qui est multilingue.
On y trouve du français, de l'italien, de l'espagnol, de l'allemand et du français.
Il traite du thème de la Révolution.

Sinon, il y a bien des opéras en portugais, comme ceux de Portogallo : A saloia namorada et A vingança da cigana sur des livrets du mulâtre brésilien Domingos Caldas Barbosa.
Au XX siècle, citons l'Orfeu em Lisboa (1966) de Ruy Coelho

En polonais, citons aussi, outre Szymanowski évoqué par Faustin, Le Manoir hanté de Moniuszko (1865)

et en hongrois, Bank ban de F. Erkel (1861 pour la création)

A propos d'opéras polonais : déjà cité " Le manoir hanté" de Stanislaw Moniuszko enregistré en 1965 (extraits, Polskie Nagrania Muza) et aussi "Halka" également enregistré en 1965 (extraits, idem Polskie Nagrania) tout à fait intéressants.
Westerwald

Schwannhilde
Basse
Basse
Messages : 2690
Enregistré le : 09 août 2013, 20:36

Re: Les opéras en langues rares

Message par Schwannhilde » 25 janv. 2015, 23:11

" Vaut mieux en rire que s'en foutre " (Didier Super)

DieFeen
Ténor
Ténor
Messages : 577
Enregistré le : 21 mai 2005, 23:00

Re: Les opéras en langues rares

Message par DieFeen » 08 févr. 2015, 13:06

BREŢAN : Luceafarul paru chez Nimbus en 1994 dirigé par Hary, avec Voineag-Szabo-Casian-Croitoru-Budoiu-Pojar à Cluj Napoca, en roumain ;
FALLA : Atlantida chez Auvidis en 1993 dirigé par Colomer avec Estes-Bayo-Berganza-Garrigosa-Cabero-Fresan à Valencia, en catalan ;
MONIUSZKO : Straszny dwor chez Decca en 2001 par Kaspszyk, avec Krusznewki-Hossa-Lubanska-Szmyt-Stachura à Warsaw, en polonais ;
NAUMANN : Gustaf Wasa chez Virgin en 1995 dirigé par Gibert, avec Brunelle Andersson-Gedda-Wallström-Nordin-Kleimert, en suédois ;
RUDERS : Tjenerindens fortaelingparu chez Dacapo en 2000 par Schonwandt avec Rorholm-Fischer-Elming-Jensen-Dahl-Mai à Copenhague, en danois ;
SIBELIUS : Jungfrun i tornet paru chez Virgin en 2001 dirigé par Järvi, avec Kringelborn-Paasikivi-Jonsson-Magee à Lahti, en suédois.

Icarounet
Alto
Alto
Messages : 431
Enregistré le : 20 nov. 2007, 00:00
Contact :

Re: Les opéras en langues rares

Message par Icarounet » 11 févr. 2015, 08:07

Sampiero Corso, opéra d'Henri Tomasi, est en langue corse.
Viva il buffo

Avatar du membre
jean-didier
Basse
Basse
Messages : 3416
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Les opéras en langues rares

Message par jean-didier » 28 nov. 2015, 21:22

Il ne s'agit pas d'un opéra, mais c'est assez rare pour qu'on le signale : Luigi Arditi, l'auteur du fameux Bacio, a écrit en 1856 un Inno turco en ottoman. Il a été chanté au Crystal Palace à Londres en 1876 d'après wiki. Je serais curieux d'entendre ça. On peut en entendre une version sur internet mais en version orchestrale uniquement. Comme tout ce qui est connu d'Arditi, c'est charmant ! (sans aucune condescendance).

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3394
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les opéras en langues rares

Message par micaela » 03 juil. 2018, 08:14

Les opéras en langues "nordiques", c'est comme les opéras en espagnol répertoire peut-être non négligeable, mais très peu joué en dehors des pays concernés. Pour ces langues du Nord de l'Europe, on peut sans doute ajouter aux opéras des oratorios.
Je sais qu'il existe des opérettes en ukrainien (j'en ai vu, filmées par Edgar G. Ulmer dans les années 30 -à côté de films en yiddish - il s'agit de productions destinées à un public très ciblé), j'ignore tout d'une production d'opéras.
Si on a nombre d'oratorios en latin, je ne crois pas qu'il y ait eu beaucoup d'opéras composés sur des textes en latin.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

robertram
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 126
Enregistré le : 03 déc. 2012, 00:00

Re: Les opéras en langues rares

Message par robertram » 03 juil. 2018, 18:29

En dehors d'Oedipus Rex...il ne doit pas y en avoir beaucoup !

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3394
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les opéras en langues rares

Message par micaela » 03 juil. 2018, 19:30

Et encore... Le texte a été écrit en français, et traduit en latin (mais pas en entier, la narration reste en français).
Tout autre chose : lors du concours de Cardiff, les candidats choisissent parfois d'interpréter un titre dans la langue (ou une des langues) de leur pays . On a eu ainsi en 2015, un extrait d'une œuvre écrite en zoulou, Princess Magogo , par une candidate sud-africaine.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13286
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les opéras en langues rares

Message par PlacidoCarrerotti » 03 juil. 2018, 21:46

Le Consul, de Menotti : c’est un opéra en langue de bois.
"Sono vecchia, grassa, brutta…ma sono sempre Tetrazzini !"

titoschipa
Messages : 9
Enregistré le : 12 juin 2018, 20:56

Re: Les opéras en langues rares

Message par titoschipa » 04 juil. 2018, 12:30

Quelques belles oeuvres en ukrainien: "Taras Boulba" de Mykola Lyssenko, "Zaporozhets za Dunayem" ("Le cosaque au delà du Danube)" de Semen Hulak - Artemovskyi.
Existaient en LP Melodia

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 28 invités