Les opéras en langues rares

Quiz's, sondages & Co.
Avatar du membre
Leporello84
Basse
Basse
Messages : 2552
Enregistré le : 11 juil. 2010, 23:00
Contact :

Les opéras en langues rares

Message par Leporello84 » 28 févr. 2014, 11:54

Dans le sillage du fil « Le latin et le grec à l'opéra », je propose ici de parler des opéras en langues rares.

faustin évoquait सत्याग्रह, pardon, Satyagraha, un opéra en sanskrit composé par Philip Glass en 1979.

J'ai aussi entendu les dernières mesures de Անուշ, pardon, Anoush d'Armen Tigranian. Composé en 1912, la scène finale fait faire un contre-sol à la soprano! :lol: Si quelqu'un en sait davantage sur cet opéra (dernières reprises, interprètes marquants, enregistrements, etc), ça m'intéresse!

Schwannhilde
Basse
Basse
Messages : 2690
Enregistré le : 09 août 2013, 20:36

Re: Les opéras en langues rares

Message par Schwannhilde » 28 févr. 2014, 12:07

Un opéra en langue des cygnes : Lohengrin.
" Vaut mieux en rire que s'en foutre " (Didier Super)

Schwannhilde
Basse
Basse
Messages : 2690
Enregistré le : 09 août 2013, 20:36

Re: Les opéras en langues rares

Message par Schwannhilde » 28 févr. 2014, 12:10

The Dybbuk (דער דיבוק), opéra en yiddish (apparemment le premier et le seul) du compositeur américain Solomon Epstein dont la première a eu lieu à Tel-Aviv en 1999.
" Vaut mieux en rire que s'en foutre " (Didier Super)

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13294
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les opéras en langues rares

Message par PlacidoCarrerotti » 28 févr. 2014, 12:46

Schwannhilde a écrit :Un opéra en langue des cygnes : Lohengrin.

Superbe ! :D
"Sono vecchia, grassa, brutta…ma sono sempre Tetrazzini !"

Avatar du membre
pingpangpong
Ténor
Ténor
Messages : 991
Enregistré le : 09 déc. 2007, 00:00
Contact :

Re: Les opéras en langues rares

Message par pingpangpong » 28 févr. 2014, 13:17

Schwannhilde ou l'art de nous clouer le bec !
Enfin elle avait fini ; nous poussâmes un gros soupir d'applaudissements !
Jules Renard

Avatar du membre
Ouf1er
Ténor
Ténor
Messages : 907
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les opéras en langues rares

Message par Ouf1er » 01 mars 2014, 18:06

Il y a Mendi Mendiyan, en langue basque, du compositeur (basque) José Maria Usandizaga, à qui l'on doit également une zarzuela (en catalan : Las Golondrinas). Guridi, autre compositeur basque, est aussi l'auteur d'Amaya. Ces 2 oeuvres ont été enregistrées par Marco Polo.

faustin
Basse
Basse
Messages : 3613
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

Re: Les opéras en langues rares

Message par faustin » 01 mars 2014, 19:47

J'avais, il y a quelques années ouvert un fil sur la question et je l'avais appelé (+/-) les langues orphelines de l'opéra, dans lequel je m'étais étonné qu'il y ait assez peu d'opéras en espagnol (on va avoir l'amour sorcier à l'Opéra Comique dans peu de temps et puis il y a les zarzuelas), pas d'opéras en suédois ni en danois ni en norvégien ou en finnois, pas d'opéras en portugais, l'opéra de Heitor Hector Villa-Lobos que j'ai vu, au Châtelet, Magdalena était en anglais, très peu d'opéra en polonais (les opéras de Szymanowski, le Roi Roger en particulier font exception), pas d'opéras en japonais, (pas même Madame Butterfly ou le Mikado), mais il paraît qu'il y en a, pas d'opéras en serbo-croate, ou en croato-serbe, ou en serbe, ou en croate, pas d'opéras en turc (même pas l'enlèvement au sérail), ni en arabe, (même pas Maarouf le savetier du Caire), ni en malais, ni en yakoute, ni en ourdou, ni en hindi (même pas Lakmé) ni en cinghalais (même pas les pêcheurs de perles) ni en khmer, ni en thaï (même pas le roi et moi), ni en lingala, ni en hopi, ni en breton (pas même le roi d'Ys), ni en provençal (pas même Mireille), ni en kuetcha , etc etc. La pavillon aux pivoines présenté comme un opéra chinois qunqu du XVIe siècle était en fait une sorte de reconstruction pas très authentique, une sorte de Viollet-le-Duc musical, d'après ce que j'ai compris. Et le pays du sourire est écrit dans la langue de Goethe!

L'art lyrique ne connaît, en pratique que six langues: l'italien, l'allemand, le français, l'anglais, le russe, le tchèque, et c'est tout!

Je pourrais essayer de retrouver ce fil mais retrouver un fil d'il y a plusieurs années, je vous prie de croire que c'est pas de la tarte, qu'il faut y passer pas mal de temps.

Faustin

Avatar du membre
Asvo
Ténor
Ténor
Messages : 889
Enregistré le : 05 févr. 2011, 00:00
Contact :

Re: Les opéras en langues rares

Message par Asvo » 02 mars 2014, 01:43

Un opéra en langue arabe : Nafas http://www.slateafrique.com/157435/le-p ... en-algerie

Un opéra en klingon : 'u' http://www.u-theopera.org/about-2

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1312
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Les opéras en langues rares

Message par offenbach » 02 mars 2014, 02:02

En suédois, il y a "Ungdom og Galskap" (Jeunesse et folie) composé par Edouard Dupuy en 1806, dont il existe un très bel enregistrement (passé chez Naxos) avec Ulrik Cold et Djina Mai-Mai.

elisav
Baryton
Baryton
Messages : 1663
Enregistré le : 18 juin 2012, 23:00

Re: Les opéras en langues rares

Message par elisav » 02 mars 2014, 10:11

Oedipe d'Enesco existe en version roumaine.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 32 invités