Les animaux de compagnie dans l'opéra

Quiz's, sondages & Co.
Avatar du membre
pingpangpong
Ténor
Ténor
Messages : 991
Enregistré le : 09 déc. 2007, 00:00
Contact :

Re: Les animaux de compagnie dans l'opéra

Message par pingpangpong » 04 oct. 2015, 17:14

Chez Offenbach : Barkouf, qui est un chien; Vert-Vert un perroquet; le chien nommé Fidèle et le perroquet de Robinson Crusoë
Enfin elle avait fini ; nous poussâmes un gros soupir d'applaudissements !
Jules Renard

Avatar du membre
pingpangpong
Ténor
Ténor
Messages : 991
Enregistré le : 09 déc. 2007, 00:00
Contact :

Re: Les animaux de compagnie dans l'opéra

Message par pingpangpong » 04 oct. 2015, 17:52

et Lennie aime beaucoup la compagnie des souris dans Of mice and men (Des souris et des hommes ) de Floyd
Enfin elle avait fini ; nous poussâmes un gros soupir d'applaudissements !
Jules Renard

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9371
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Les animaux de compagnie dans l'opéra

Message par Bernard C » 04 oct. 2015, 17:54

Efemere a écrit :
jacques3654 a écrit :Ce n'est peut être qu'un gros veau... ce qui serait, pour le coup, l'illustration très littérale de la scène 3 au deuxième acte de l'oeuvre.
D'après la photo que j'ai sous les yeux (et que je ne peux publier), il s'agit bien d'un taureau (et pas d'un bœuf castré), qui a l'air imposant, surtout au vu de l'étroitesse de sa cage/vitrine. (Je n'y connais rien en bovidés, et je viens de regarder sur Internet quelques photos de taureaux, mais je ne parviens pas à reconnaître la race de celui de l'OnP.)
Si c'est exact il faut alerter les associations de défense des animaux pour s'assurer que l'animal n'est pas la victime scandaleuse d'un metteur en scène abusif.

Un taureau n'a rien à faire incarcéré dans une cage de verre dans un théâtre .
Bref tout cela doit être contrôlé par des gens soucieux du bien être animal et ne faire aucune confiance aveugle à l'"esthétique" de la déstructuration violente de certains.
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Schwannhilde
Basse
Basse
Messages : 2690
Enregistré le : 09 août 2013, 20:36

Re: Les animaux de compagnie dans l'opéra

Message par Schwannhilde » 04 oct. 2015, 18:10

quetzal a écrit :Si c'est exact il faut alerter les associations de défense des animaux pour s'assurer que l'animal n'est pas la victime scandaleuse d'un metteur en scène abusif.

Un taureau n'a rien à faire incarcéré dans une cage de verre dans un théâtre .
Bref tout cela doit être contrôlé par des gens soucieux du bien être animal et ne faire aucune confiance aveugle à l'"esthétique" de la déstructuration violente de certains.
Malheureusement pour les animaux utilisés comme des objets dans les spectacles ou pour la mendicité, la réglementation française est peu exigeante. Pour un animal domestique, l'exploiteur doit - en gros - seulement prouver qu'il répond aux besoins minimaux de l'animal : à manger, à boire.
" Vaut mieux en rire que s'en foutre " (Didier Super)

Stefano P

Re: Les animaux de compagnie dans l'opéra

Message par Stefano P » 04 oct. 2015, 18:15

Je ne sais pas d'où Efemere tient ses infos, mais tout cela me semble quand même plus qu'étonnant : j'imagine mal un jeune taureau se tenir sur une scène dans une cage en verre exiguë sans manifester une certaine agitation ; si l'on ajoute à cette situation déjà inconfortable la musique (dodécaphonique de surcroit...), l'animation du plateau, la présence du public, il y a de quoi énerver sacrément l'animal (et il ne resterait plus dans ce cas-là qu'à prier pour la solidité du plexiglas). Ou alors il a été drogué, et cela relèverait d'un mauvais traitement !

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9371
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Les animaux de compagnie dans l'opéra

Message par Bernard C » 04 oct. 2015, 21:36

Schwannhilde a écrit :
quetzal a écrit :Si c'est exact il faut alerter les associations de défense des animaux pour s'assurer que l'animal n'est pas la victime scandaleuse d'un metteur en scène abusif.

Un taureau n'a rien à faire incarcéré dans une cage de verre dans un théâtre .
Bref tout cela doit être contrôlé par des gens soucieux du bien être animal et ne faire aucune confiance aveugle à l'"esthétique" de la déstructuration violente de certains.
Malheureusement pour les animaux utilisés comme des objets dans les spectacles ou pour la mendicité, la réglementation française est peu exigeante. Pour un animal domestique, l'exploiteur doit - en gros - seulement prouver qu'il répond aux besoins minimaux de l'animal : à manger, à boire.
Merci pour tes informations expertes.
Même ne sagissant pour l'instant que de rumeurs non confirmées je vais mettre en alerte une association influente susceptible de s'assurer qu'on ne soumettra pas un animal si proche du sauvage qu'est un taureau ( si ethologiquement encore préservé le plus souvent dans ses instints ) à un stress caractérisant une maltraitance délibérée ...et ceci pour le seul plaisir de l'exhiber sur la scène de la Bastille.
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Efemere
Basse
Basse
Messages : 2083
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: Les animaux de compagnie dans l'opéra

Message par Efemere » 04 oct. 2015, 22:00

La photo du taureau que j'ai provient de quelqu'un travaillant à l'OnP. Je ne sais pas si cette personne l'a prise elle-même. Je ne connais pas les conditions dans lesquelles l'animal est installé dans l'Opéra Bastille, mais comme je m'étonnais de le voir dans une cage/vitrine, on m'a assuré qu'il n'y dormait pas, mais que cette cage servait aux besoins de l'opéra concerné, sans que l'on me précise son usage exact (pour le transport et/ou la scène ?). Quant à la façon dont la bête est traitée, il paraîtrait qu'elle est choyée. Bref, toutes ces infos sont à prendre avec des pincettes étant donné que je n'ai fait que rapporter ce que m'a dit quelqu'un qui ne travaille pas du tout dans les productions d'opéras et qui n'a peut-être même pas vu le taureau...

MezzoPower
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 230
Enregistré le : 03 oct. 2011, 23:00
Contact :

Re: Les animaux de compagnie dans l'opéra

Message par MezzoPower » 05 oct. 2015, 14:41

quetzal a écrit :Même ne s'agissant pour l'instant que de rumeurs non confirmées
Je confirme les rumeurs.
Et c'est bien un taureau, ses attributs ayant fortement impressionné les choristes la semaine dernière lors de la première répétition avec la bête...

Efemere
Basse
Basse
Messages : 2083
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: Les animaux de compagnie dans l'opéra

Message par Efemere » 05 oct. 2015, 14:45

MezzoPower a écrit :
quetzal a écrit :Même ne s'agissant pour l'instant que de rumeurs non confirmées
Je confirme les rumeurs.
Et c'est bien un taureau, ses attributs ayant fortement impressionné les choristes la semaine dernière lors de la première répétition avec la bête...
Merci pour l'info.

Efemere
Basse
Basse
Messages : 2083
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: Les animaux de compagnie dans l'opéra

Message par Efemere » 07 oct. 2015, 03:35

Efemere a écrit :J'aurais peut-être dû utiliser un autre fil, mais comme il s'agit d'un animal (qui n'est pas de compagnie, en général), j'écris ici. L'un des figurants/acteurs du prochain « Moses un Aron » à l'OnP est un taureau. La bête a été achetée par l'OnP, pour une somme coquette paraît-il, à un élevage dans je ne sais plus quelle région de France, il y a déjà plusieurs mois (voire un an ou un an et demi ?), avant d'être confiée aux bons soins d'un dresseur. Elle se trouve actuellement dans l'Opéra Bastille. La photo que j'ai vue montre l'animal debout dans une petite cage/vitrine en verre transparent ; je suppose que c'est ainsi qu'il montera sur scène. À l'issue des représentations, le taureau devrait être revendu.
Efemere a écrit :La photo du taureau que j'ai provient de quelqu'un travaillant à l'OnP. Je ne sais pas si cette personne l'a prise elle-même. Je ne connais pas les conditions dans lesquelles l'animal est installé dans l'Opéra Bastille, mais comme je m'étonnais de le voir dans une cage/vitrine, on m'a assuré qu'il n'y dormait pas, mais que cette cage servait aux besoins de l'opéra concerné, sans que l'on me précise son usage exact (pour le transport et/ou la scène ?). Quant à la façon dont la bête est traitée, il paraîtrait qu'elle est choyée. Bref, toutes ces infos sont à prendre avec des pincettes étant donné que je n'ai fait que rapporter ce que m'a dit quelqu'un qui ne travaille pas du tout dans les productions d'opéras et qui n'a peut-être même pas vu le taureau...
MezzoPower a écrit :
quetzal a écrit :Même ne s'agissant pour l'instant que de rumeurs non confirmées
Je confirme les rumeurs.
Et c'est bien un taureau, ses attributs ayant fortement impressionné les choristes la semaine dernière lors de la première répétition avec la bête...
J'ai récupéré hier soir un exemplaire du numéro 6 (sept. – oct. 2015) d'ON EN PARLE..., Journal Interne de l'OnP (de quatre pages), et il se trouve qu'il y a un article sur le taureau, dont je me permets de donner, ci-après, un extrait, pour une mise au point quant à l'info que j'avais rapportée :

« (...) un taureau blanc de plus de 1,2 tonne (...) qui, accompagné de ses palefreniers, arrivera dans une cage transparente, en polycarbonate, avant d'évoluer ensuite sur scène.
(...) appel à un dresseur pour la présélection de plusieurs animaux de race charolaise (...)
L'heureux élu, (...) au nom d'Easy Rider, a passé un été studieux. Le dresseur réalise en effet une préparation très complète visant à habituer l'animal à son environnement pendant les représentations, mais aussi en dehors du « temps de travail ». Au programme : écoute de la musique de l'opéra (...), mise en lumière, promenade en cage de polycarbonate et présence humaine évoluant autour de l'animal, afin de garantir la sécurité (...) des artistes (...)
(...) en octobre et novembre, le taureau sera hébergé au plus près de l'Opéra Bastille et bénéficiera quotidiennement d'un entraînement et de soins adaptés, le tout dans le respect le plus vigilant de la santé de l'animal.
Après (...), Easy Rider retournera à ses prairies et très probablement à une carrière plus classique de bête de concours et pourquoi pas (...) à de nouvelles prestations dans des spectacles (...)
».

La photo que je possède du taureau dans sa cage, sans doute prise avec un téléphone, avec un mauvais éclairage, ne ressemble pas à celle qui figure dans le journal et que j'ai numérisée.
Voici le scan : Image © Direction technique Bastille

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 31 invités