Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2437
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par dge » 10 juin 2017, 16:30

Hiero von Stierkopf a écrit :
10 juin 2017, 14:15
Il ne m'a pas fallu beaucoup de temps de pratique en tant que spectateur pour comprendre que Opéra Magazine ne présentait globalement aucun intérêt (pour moi en tout cas).
J'imagine que ça fait probablement vivre tout un microcosme de critiques à bout de souffle plus ou moins dépendant des institutions lyriques.

Mais j'imagine que le problème est global. Quel intérêt de lire des critiques sur papier de spectacles plusieurs semaines après ?
Comment ce type de support arrive-t-il à survire face au digital ?
Le digital contient aussi pas mal d'âneries. Il faut ariver à identifier les critiques avec lesquels on a une affinité de jugement. Pour en écrire de temps en temps sur ODB, je suis parfois surpris, non par des jugements différents du mien - certaines fois ils m'interpellent- mais par l'amateurisme de certains comptes-rendus écrits sans la moindre réflexion et avec de graves erreurs (récemment un critique attribuait le livret de Salomé à Hoffmanstahl). Sinon L'intérêt que je trouve personnellement à OM est de donner un panorama de ce qui est représenté dans le monde. C'est une synthèse que je trouve utile.

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1165
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Parīze

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par Hiero von Stierkopf » 10 juin 2017, 17:05

dge a écrit :
10 juin 2017, 16:30
Hiero von Stierkopf a écrit :
10 juin 2017, 14:15
Il ne m'a pas fallu beaucoup de temps de pratique en tant que spectateur pour comprendre que Opéra Magazine ne présentait globalement aucun intérêt (pour moi en tout cas).
J'imagine que ça fait probablement vivre tout un microcosme de critiques à bout de souffle plus ou moins dépendant des institutions lyriques.

Mais j'imagine que le problème est global. Quel intérêt de lire des critiques sur papier de spectacles plusieurs semaines après ?
Comment ce type de support arrive-t-il à survire face au digital ?
Le digital contient aussi pas mal d'âneries. Il faut ariver à identifier les critiques avec lesquels on a une affinité de jugement. Pour en écrire de temps en temps sur ODB, je suis parfois surpris, non par des jugements différents du mien - certaines fois ils m'interpellent- mais par l'amateurisme de certains comptes-rendus écrits sans la moindre réflexion et avec de graves erreurs (récemment un critique attribuait le livret de Salomé à Hoffmanstahl). Sinon L'intérêt que je trouve personnellement à OM est de donner un panorama de ce qui est représenté dans le monde. C'est une synthèse que je trouve utile.
Je m'étais abonné quand j'ai commencé à découvrir l'art lyrique.
Très vite, je me suis rendu compte que je n'y apprenais rien pour ce qui concernait l''actualité lyrique que je n'avais pas déjà vu sur internet (ODB notamment). Ca a produit rapidement un effet de décalage.

Que restait-il ?

Des critiques de spectacle que j'ai fini par trouver pas très intéressantes et parfois pas très audacieuses.
En tout cas en net décalage avec ce qu'on peut lire ici ou à d'autres endroits sur internet.
Probablement par souci de satisfaire le lectorat qui paie pour aller aux spectacles critiqués dans le magazine. Mais aussi par complaisance avec ce que j'ai nommé les institutions lyriques (les maisons, les artistes, etc.). Mais je spécule peut-être, ce milieu de critiques officiels m'est totalement étranger (mais quand on a une gamelle, on mord rarement celui qui la remplit).

L'édito. Bon...

Le seul élément intéressant que j'appréciais est le focus sur un rôle d'une œuvre.

Bref, je ne me suis plus réabonné.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8639
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par HELENE ADAM » 10 juin 2017, 17:07

Hiero von Stierkopf a écrit :
10 juin 2017, 17:05
Bref, je ne me suis plus réabonné.
Je crois qu'on avait ouvert un fil qui traitait de cette question l'an dernier ou il y a deux ans.
Je ne suis plus abonnée à aucun de ces magazines à présent pour exactement les même raisons que toi. ODB tue la presse papier :lol:
On n'a quand même pas pris la Bastille pour en faire un opéra (Desproges).

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

srourours
Soprano
Soprano
Messages : 66
Enregistré le : 17 nov. 2016, 08:52

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par srourours » 10 juin 2017, 20:42

Sauf qu'Opéra Magazine tend à ouvrir son horizon géographique et qu'on y trouve beaucoup de critiques de productions de maisons de moindre importance (en particulier l'italie et l'allemagne) qu'on ne trouve pas sur ODB. Pour ma part, je considère que ces deux médias se complètent bien, et j'apprécie d'y retrouver certains critiques (une grande part en revanche est quand même franchement amateur...). Je ne comprends pas la critique faite au wanderer, enfin plutôt si je la comprends mais ne la partage pas totalement. On peut y trouver des erreurs factuelles en effet (encore qu'à part une frange de lyricophiles avertis, une grande part des amateurs de lyrique ne connaît pas les verdis disons mineurs et de jeunesse, Ernani, Attila etc...et j'échangeais il y a un peu avec un directeur de casting qui ignorait tout de la production lyrique de Vaughan Williams. En somme l'érudition et la curiosité qui sont de rigueur sur ce site sont davantage marginals au sein du grand public...), mais il va loin dans l'analyse des oeuvres et des mises en scène, il ouvre des perspectives, des horizons. J'ai beaucoup d'amis de mon âge qui se sont mis à aiguiser leur appétit culturel (littérature, peinture, cinéma même) après avoir commencer la lecture de ce site. Il me rappelle, toute proportion gardée, un professeur exceptionnel que j'avais eu à l'université, spécialiste de Wagner et du Wagnérisme, Timothée Picard...

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8268
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par Bernard C » 10 juin 2017, 22:45

Ils doivent en avoir du temps tes amis pour lire tous ces mots alignés en une exonération qui semble sans fin.
Je n'ai jamais pu finir un de ses textes , et sur Wagner et Strauss il ressasse toujours les mêmes souvenirs.

Si on est à la retraite ça doit être possible.

Pour moi c'est dommage parce qu'il semble voir beaucoup de choses dans des territoires que je fréquente peu , mais je n'ai pas la force de subir ce flot , maniéré de surcroît , ( pire je crois que lorsque je me mêle de faire des phrases !)
Sur ODB , je lis de plus en plus ce qui est concis et va droit au but...
Bon chacun ses trucs , hein . :wink:
Les blogs si ça existe c'est que ça doit faire du bien à quelqu'un.

Bernard
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant. »
Montaigne III, 2

srourours
Soprano
Soprano
Messages : 66
Enregistré le : 17 nov. 2016, 08:52

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par srourours » 11 juin 2017, 01:36

C'est à croire qu'ils sont tous désoeuvrés! Moi-même je ne suis pas retraité mais je ne dois pas travaillé assez pour avoir le temps de le lire... :wink: Et puis j'aime bien les phrases, ce doit être mon passé littéraire! Sinon on s'en fout un peu que tout le monde apprécie ou pas, il faut de tout pour faire un monde. Mon propos n'avait pas pour volonté d'en assurer la défense ou une quelconque promotion, simplement d'énoncer que pour certains, il avait une utilité. Voilà, après tout nous sommes dans une ère où il faut que tout aille vite, je conçois que l'information doive être concise et efficace.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8268
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par Bernard C » 11 juin 2017, 07:35

C'est ce que je dis. " Chacun ses trucs".
:wink:
Bernard
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant. »
Montaigne III, 2

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20329
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par JdeB » 11 juin 2017, 08:48

J'ai été abonné à OM époque Segalini, dans les années 80, lorsque j'étais pré-ado et ado (de 13 à 18 ans) et pour un néophyte c'était très formateur et passionnant.
Avec l'essor de l'internet lyrique et le développement de mes connaissances personnelles, ce magazine a perdu beaucoup de son intérêt pour moi.
Aujourd'hui un ami de 91 ans m'offre la plupart des numéros qui couvrent une grosse trentaine de spectacles et concerts par mois comme sur ODB et les 3 autres "gros" webzines

Les critiques y sont des amateurs au sens où ils ne gagnent pas leur vie ainsi (sauf Richard Martet). Il y a surtout des profs à la retraite, un ingénieur, une expert comptable, un ancien diplomate, un rentier, bref, comme partout au sein de la critique...
La concision c'est bien mais, sans sombrer dans l'insupportable verbosité du Wanderer, je préfère lire des choses plus développées que les critiques d'OM.
Par contre, leur couverture des concours est exceptionnelle et leur dossier d’œuvre souvent fort intéressants, de même que certaines interviews

oui, aujourd'hui on bénéficie d'une large palette de choix et chacun peut trouver son bonheur ici où là (ou créer son propre site) :D
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12031
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par PlacidoCarrerotti » 17 juin 2017, 14:55

“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1446
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par Adalbéron » 17 juin 2017, 14:58

PlacidoCarrerotti a écrit :
17 juin 2017, 14:55
La nouvelle Callas !

http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2011/ ... callas.php
C'est un vieil article, mais c'est le genre de titre qui ne peut pas lui être bénéfique...
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 29 invités