Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2796
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par Loïs » 22 mai 2017, 16:47

HELENE ADAM a écrit :
20 mai 2017, 13:17
Sur France Musique à l'instant : le récital du très beau baryton Cyrille Dubois....
Il a du confondre avec Florent Pagny , autre grand "baryton" qui chante la donna è mobile :mrgreen: Image

sopranolove
Ténor
Ténor
Messages : 501
Enregistré le : 16 avr. 2014, 14:17

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par sopranolove » 01 juin 2017, 08:22

En cherchant sur le Net des vidéos de Suzanne Sarroca, je suis tombée sur un bref extrait du Don Carlos de 64 où elle affronte Rita Gorr. Cette vidéo est éditée par les Fresques INA, En scènes le spectacle vivant en vidéo. Un organisme tout ce qu'il y a de plus officiel, avec en théorie des professionnels.... Eh bien, j'ai déchanté : pas l'extrait, non, que je regarderai ce soir. Mais le texte de présentation. L'auteur évoque d'abord les deux chanteuses, Rita Gorr et Suzanne Sarroca, mais en allant plus loin, il parle de la soprano française... Rita Gorr (sic !) et après de la mezzo belge... Régine Crespin (resic !). Devant tant d'ignorance, on peut imaginer un quelconque scribouillard. Eh bien non. L'auteur de cette carabistouille : Pierre Flinois ! L'un des critiques lyriques français soi-disant les plus compétents. J'espère qu'il s'agit d'une faute d'inattention ou qu'on a mal copié son texte ! Parce que sinon...

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3454
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par Stefano P » 01 juin 2017, 08:37

sopranolove a écrit :
01 juin 2017, 08:22
En cherchant sur le Net des vidéos de Suzanne Sarroca, je suis tombée sur un bref extrait du Don Carlos de 64 où elle affronte Rita Gorr. Cette vidéo est éditée par les Fresques INA, En scènes le spectacle vivant en vidéo. Un organisme tout ce qu'il y a de plus officiel, avec en théorie des professionnels.... Eh bien, j'ai déchanté : pas l'extrait, non, que je regarderai ce soir. Mais le texte de présentation. L'auteur évoque d'abord les deux chanteuses, Rita Gorr et Suzanne Sarroca, mais en allant plus loin, il parle de la soprano française... Rita Gorr (sic !) et après de la mezzo belge... Régine Crespin (resic !). Devant tant d'ignorance, on peut imaginer un quelconque scribouillard. Eh bien non. L'auteur de cette carabistouille : Pierre Flinois ! L'un des critiques lyriques français soi-disant les plus compétents. J'espère qu'il s'agit d'une faute d'inattention ou qu'on a mal copié son texte ! Parce que sinon...
Je pense qu'il s'agit simplement d'une erreur de transcription : il est évident que ce qui est dit sur Rita Gorr concerne en fait Sarroca et ce qui est dit de Crespin correspond exactement à la carrière de Gorr. A mon avis, Flinois est innocent sur ce coup-là ! :wink:
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20769
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par JdeB » 04 juin 2017, 07:33

Alléché par un post sur le compte FB d'Hélène Adam, j'ai fait ce que je ne fais jamais, lire le blog du Wanderer (beaucoup trop verbeux et mal informé pour moi)

Il se trompe lourdement lorsqu'il affirme qu' Ernani est inconnu en France

Certes Paris n'a jamais entendu la version originale de l’opéra de Verdi en version scénique mais on relève toutefois une version concertante donnée, dans le cadre d’un cycle dévolu aux Verdi de jeunesse, les 21 et 24 mars 1982 au Châtelet avec Giuliano Ciannella, Seta Del Grande, John Bröcheler, John Cheek.

En province, on note les représentations à Marseille en 1976 (avec N. Todisco et G. Dimitrova) et en 1985, année du centenaire de la mort de V. Hugo, une représentation à Nîmes le 1 décembre 1985 avec Evelyn Brunner, Angelo Marenzi, JC Morales et Attila Manizade.
En juin 1993, l’Opéra Nice a monté Ernani dans une production de D. Krief avec A. Glassmann, R. Massis, F. Ginsberg, HJ Tian et, trois ans plus tard, l’Opéra du Rhin affichait dans cet opéra G. Grigorian, M. Dragoni et R. Scandiuzzi.

A Montpellier, fin mai 1999, on a applaudi une mise en scène de JC Auvray, avec à nouveau le ténor russe Gegam Grigorian entouré cette fois de Hasmik Papian et de Carlo Guelfi.

Ernani vient 'd'être donné à Toulouse et est annoncé à Marseille pour juin 2018.

Passons aussi sur les représentations limitrophes récentes à Monte-Carlo et à Liège dans al production de JL Grinda
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
raph13
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 2798
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par raph13 » 04 juin 2017, 23:41

Ernani a aussi été donné à Marseille en mars 1999, avec Franco Farina, Michele Crider, Vladimir' Chernov et Paul Plishka, direction Giuliano Carella.
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12401
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par PlacidoCarrerotti » 05 juin 2017, 15:54

JdeB a écrit :
04 juin 2017, 07:33
Alléché par un post sur le compte FB d'Hélène Adam, j'ai fait ce que je ne fais jamais, lire le blog du Wanderer (beaucoup trop verbeux et mal informé pour moi).
Il se trompe lourdement lorsqu'il affirme qu' Ernani est inconnu en France
Sur ce sujet, comme sur bien d'autres, il souffle un vent d'erreur ...
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1238
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par offenbach » 10 juin 2017, 13:20

Pas vraiment une carabistouille, mais en la lisant je ne peux m'empêcher de sursauter : au sujet du Trovatore monégasque, Opéra Magazine qui écrit, au sujet du Manrico de Meli : "l'hériter actuel le plus crédible de Franco Corelli et Carlo Bergonzi" :cry:

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12401
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par PlacidoCarrerotti » 10 juin 2017, 13:42

offenbach a écrit :
10 juin 2017, 13:20
Pas vraiment une carabistouille, mais en la lisant je ne peux m'empêcher de sursauter : au sujet du Trovatore monégasque, Opéra Magazine qui écrit, au sujet du Manrico de Meli : "l'hériter actuel le plus crédible de Franco Corelli et Carlo Bergonzi" :cry:
Et de Villazon !
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3454
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par Stefano P » 10 juin 2017, 14:01

En tout cas, ça donne envie de connaître les moins crédibles... :P
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1264
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Parīze

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par Hiero von Stierkopf » 10 juin 2017, 14:15

Il ne m'a pas fallu beaucoup de temps de pratique en tant que spectateur pour comprendre que Opéra Magazine ne présentait globalement aucun intérêt (pour moi en tout cas).
J'imagine que ça fait probablement vivre tout un microcosme de critiques à bout de souffle plus ou moins dépendant des institutions lyriques.

Mais j'imagine que le problème est global. Quel intérêt de lire des critiques sur papier de spectacles plusieurs semaines après ?
Comment ce type de support arrive-t-il à survire face au digital ?
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 28 invités