Histoires de doublures (et de remplacements)

Actualité, potins, débats.
arabella4ever
Messages : 35
Enregistré le : 20 mai 2006, 23:00

Message par arabella4ever » 02 août 2006, 13:49

Dans le genre doublure, en voici une sur Lulu de Berg à la Bastille en 2003.

La soprano américaine Laura Aikin, prévue pour le role titre s'étant blessée en répétition au point de devoir être hospitalisée, c'est sa doublure, une autre américaine, Marisol Montalvo qui prend la relève pour les répétitions et donc pour les représentations à venir.

Après des échos des répétitions comme quoi la voix de cette nouvelle Lulu est fantastique, je me décide à aller voir la première.

C'est alors qu'un ou une (je ne me souviens plus) régisseur entre sur le plateau pour nous annoncer que Mll Aikin s'étant bléssée gravement lors des répétitions le rôle avait été repris par Mll Montalvo mais que cette dernière étant aphone depuis le matin assurerait ce soir la partie scénique, tandis que Mll Aikin qui venait d'être opérée un ou deux jours auparavant (avec le temps on finit par oublier ce genre de détails) chanterait avec l'accord de ses chirurgiens le rôle sur le côté du plateau.

Nous eûmes donc droit à une Montalvo bondissante comme un félin sur le plateau et à une Aikin avec chaise et déambulateur sur le côté.
En effet la pauvre restait assise lors des parties des autres et ne se levait à l'aide de son déambulateur que pour chanter ses propres parties.
Son chant fut magnifique, et pourtant on peut imaginer la souffrance physique qui suit une opération, je n'ose imaginer la qualité de sa performance si elle avait été en bonne santé; je n'ai hélas pas eu l'occasion de réentendre cette excellente chanteuse.

Du côté de Montalvo, c'était très bizzare de la voir mimer son rôle avec les lèvres, un genre de playback un peu génant.
Je suis donc retournée l'entendre dans le rôle de Lulu un peu plus tard et elle était elle aussi fantastique dans ce rôle, moins tourmentée intérieurement que Aikin, mais fantastique également.
J'ai crus comprendre que ce rôle est un de ses grands rôles et qu'elle a récemment sauvé les représentations de cet ouvrage au Deutsche Oper à Berlin en 2005 alors qu'elle n'était prévue que comme doublure.

Bref pour en revenir à l'opera de Paris, voilà comment un spectacle repris par la doublure peut être sauvé par le cast original qui double la doublure!

Avatar du membre
HV
Alto
Alto
Messages : 295
Enregistré le : 21 juil. 2004, 23:00

Re: Histoires de doublures

Message par HV » 02 août 2006, 16:07

philipppe a écrit : J'ai vu la même chose à la Bastille pour une représentation loupée de la Frau ohne Schatten avec là aussi la nourrice en avant scène et la titulaire mimant la gestuelle habituelle de Wilson (un peu ridicul en fait)
La doublure de Jane Henschel (titulaire-mime) n'était autre que Reinhild Runkel, qui avait enregistré la nourrice avec Solti dans la fameuse intégrale avec Varady en kaiserin et Behrens en teinturière.
Cette saison, lors des représentations de la Chauve-souris, Brigite Hahn (aphone) a mimé plusieurs représentations, remplacée chaque soir par une chanteuse différente débarquant de l'avion qq heures avant (Dagmar Schellenberger, Soveig Kringelborn ....).

Ecoutille
Messages : 10
Enregistré le : 23 nov. 2005, 00:00

Message par Ecoutille » 02 août 2006, 21:12

Lors de la générale de Alcina à Garnier (Fleming, Dessay, Graham; Christie), Miss Dessay, annoncée sévèrement souffrante....., a tenu son rôle sans ouvrir la bouche, alors qu'en coulisses, sa 'remplacante', (j'ai oublié son nom) arrivée par avion à la dernière minute, a assuré la partie vocale, malgré l'éclairage insuffisant de son pupitre.... (faut dire que j'étais à l'amphi).

Avatar du membre
Dapertutto
Baryton
Baryton
Messages : 1306
Enregistré le : 08 janv. 2006, 00:00
Localisation : Paris, 18
Contact :

Message par Dapertutto » 06 août 2006, 22:10

Avant cette saison je n'était pas beaucoup allé à l'opéra, mais depuis que je suis à Montpellier j'ai pu en profiter. Et aupparavant j'avais toujours entendu les chanteurs qui étaient programmé. La première fois que j'ai vu un chanteur se faire remplacer ce fut Alagna dans Cyrano. J'en garde un très mauvais souvenir à cause de l'oeuvre mais pas que ça...

La dernière fois que j'ai vu une doublure monter sur scène ce fut Seng Hyoun Ko (récemment Amonasro à Orange) qui remplaçait Carlos Almaguer initalement prévu dans Tosca en Avignon. Quelle énorme surprise! Un régal tant son Scarpia était splendide. Je n'était pas vraiment déçu que Almaguer annule (en accord avec l'opéra) cette représentation.
"Dis papa! Tu peux mettre la poupée qui chante?"

Avatar du membre
Martine
Basse
Basse
Messages : 4083
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par Martine » 06 août 2006, 22:47

Dans le genre remplacement de luxe : Octobre 2003 à l'ONP, reprise de La Bohème avec Alvarez et Gallardos-Domas (pas une distrib à Mortier quoi). Le soir de la première, c'était un samedi, la salle est pleine et impatiente d'entendre le Rodolpho d'Alvarez.

Apparemment pas d'affiche qui annonce de changement, tout va bien. Tout le monde bien installé et voilà qu'arrive la dame des mauvaises nouvelles, le micro à la main. "M. Alvarez souffrant a du ce midi renoncer à chanter Rodolphe ce soir". Suit immédiatement un florilège de huées et d'exclamations en tout genre "Y'en a marre" "C'est un scandale" "Remboursé" et j'en passe.
La petite dame ne perd pas son sang-froid, laisse passer un peu l'orage et termine en annonçant "que se trouvant dans la maison en répétition, M. Alagna a accepté de le remplacer". Et retournement total de situation, on entend des applaudissements, des "Bravo" "Incroyable" " C'est un miracle".

Bel exemple de la versatilité du public ...

Entre parenthèse, Alagna avait chanter comme un dieu ce soir-là. Et j'ai du reprendre une place pour aller entendre Alvarez.
.

Avatar du membre
Dapertutto
Baryton
Baryton
Messages : 1306
Enregistré le : 08 janv. 2006, 00:00
Localisation : Paris, 18
Contact :

Message par Dapertutto » 06 août 2006, 22:56

Je crois que ce type de remplacement de luxe s'est produit à turin même représentation, même artiste mais cette fois ci c'était Marcelo qui remplaçait Roberto.
"Dis papa! Tu peux mettre la poupée qui chante?"

Avatar du membre
Martine
Basse
Basse
Messages : 4083
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par Martine » 07 août 2006, 08:45

Dapertutto a écrit :Je crois que ce type de remplacement de luxe s'est produit à turin même représentation, même artiste mais cette fois ci c'était Marcelo qui remplaçait Roberto.

Effectivement, mais la différence c'est qu'à Turin, le public était prévenu à l'avance.

A Bastille, l'annonce nous avait pris au dépourvu car on était rentré dans la salle sans voir une affiche et aucune rumeur n'avait circulé. En toute confiance quoi.
Ce que j'avais trouvé assez drôle ce soir-là, c'est le revirement du public en moins d'une minute.

Un autre remplacement de luxe de dernière minute à Bastille. C'était, si je me souviens bien (pourtant j'y étais), pour les Les vêpres siciliennes. Nelly Mirriccoiu a remplacé au pied levé Sondra Radvanovski qui a mimé le rôle sur scène. Arrivée de Londres dans l'après-midi, Nelly Mirriccoiu chantait le rôle à gauche de l'avant-scène. C'est la première fois que j'exprimentais ce dispositif.
L'annonce avait été accueillie plus sereinement, à croire que les ténors déchaînent les passions !! 8)

Avatar du membre
alagnaflorez
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 174
Enregistré le : 08 déc. 2005, 00:00
Localisation : Suisse romande

Message par alagnaflorez » 07 août 2006, 12:58

Personne n'a cité Juan Diego Florez. C'est pourtant comme cela que sa carrière a débuté. A Pesaro, en 1996, Bruce Ford devait chanter Corradino dans "Matilde di Shabran", il fut souffrant, le public déçu, mais arriva l'inconnu Florez: et ce fut le triomphe. Et quelques mois plus tard si je ne me trompe, Florez remplaça à nouveau un ténor au pied levé pour "Otello" de Rossini. Dans les deux cas, il dut apprendre le rôle en très peu de temps (une ou deux semaines maximum!).
Mais Florez s'est également fait remplacer, à Zürich, en décembre dernier dans "Don Pasquale", par Marc Laho (j'en garde d'ailleurs un amer souvenir... :evil: ). Laho était arrivé juste quelques heures avant à l'aéroport, et il eut un joli succès en Ernesto. (Mais de là à égaler Florez... :wink: )
E il labbro mio mormorò un'ardente preghiera: Oh Dio ch'ella non sappia mai, non sappia mai, la mia vergogna! Ahimè!

lucien
Soprano
Soprano
Messages : 80
Enregistré le : 05 août 2004, 23:00

doublures

Message par lucien » 07 août 2006, 16:56

Pour le Corradino de Matilde, JDF a répété quatre semaines lorsqu'il fut choisi pour remplacer Bruce Ford, si bien que le public n'a pas découvert en arrivant au Palafestival que le ténor engagé dans le projet initial était remplacé. Mais ce fut certes une divine surprise, aussi bien vocale que scénique, car la mes de Pier Alli faisait du personnage un adolescent en quête de son identité et cherchant à s'affirmer avec la brusquerie de la jeunesse, ce qui intégrait une certaine raideur du débutant . Un grand souvenir, porté par l'excellente direction d'Yves Abel .

Malcolm
Messages : 10
Enregistré le : 08 août 2006, 23:00

Message par Malcolm » 10 août 2006, 18:37

En 1993 à Pesaro Renée Fleming chanta en substitution de Anna Caterina Antonacci qui devait chanter le role du titre.

Toujours à Pesaro en 1994 Bernadette Manca di Nissa devait chanter Arsace mais elle abandonna la production à juin et Martine Dupuy courses à la substituer avec une triomphe pour elle.

Lella Cuberli apprit le role de Dorliska dans "Torvaldo e Dorliska" en 3 jours en substituant Margherita Rinaldi.

La Dorliska de Pesaro 2006 devait etre Eva Mei qui renoncè presque vite en laissant le role à Darina Takova.

En 1987 Shirley Verrett "chanta" Lady Macbeth sans voix à Rome (andò in scena cantando tutto un'ottava sotto venendo fischiata) et Ghena Dimitrova la substitua chantant un jour Lady Macbeth à Rome et le jour d'après Norma à Naples.

En 1990 Katia Ricciarelli chanta La donna del lago à Bruxelles en substituant Jane Eaglen ( 8O) qui devait chanter le role d'Elena.

Pardonnez-moi puor mon français!! Je me sens tres ridicule en ecrivant en français :oops:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 62 invités