Le Cinéma, la Musique, l'Humour & l'Emotion

Actualité, potins, débats.
ironstyling
Alto
Alto
Messages : 269
Enregistré le : 13 juil. 2003, 23:00

Le Cinéma, la Musique, l'Humour & l'Emotion

Message par ironstyling » 31 août 2005, 07:08

Je vous propose ici de nous raconter les scènes musicales au cinéma , les gags que vous pouvez vous repasser cent fois toujours avec le même plaisir incontrolable et inexplicable .... De même pour ne pas multilplier les posts , quelle est pour vous la scène musicale qui vous émeut aux larmes ( le premier qui sort Balasko en majorette dans le parking sera d'office inscrit à la Starac ! )

J'avoue que j'ai gardé une âme d'enfant concernant ce sujet et que je suis ce que l'on peut appeler un public facile ( Qui a dit un grand benet ? )

Ainsi donc ma scène humoristique toute catégorie est :

- Dans le petit baigneur , la scène de l'église avec l'organiste pété à son juke box pendant que l'Abbé est dans sa chaire infernale ....

Plus fort que moi je hurle ....

Et pour la scène émotion , ben pas très originale , y'en a plein en fait mais :

- Philadelphia , le héros , son avocat , Maria , la Mamma morta , ....

Fort , très très très fort ....


Et vous ?

Iron

Avatar du membre
Elvino
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 178
Enregistré le : 08 mai 2004, 23:00
Localisation : Toulouse
Contact :

Message par Elvino » 31 août 2005, 12:52

en ce qui me concerne pour la scene émouvante que je me repasse le plus c'est:
la travaiata dans pretty woman, en bon fan de julia roberts je trouve cette scene extra émouvante (eh oui j'ai la meme petite larme que julia)
suivit d'un extra eclat de rire qd elle dit qu'elle a failli faire pipi dans ca culotte et que gere dit a la vielle "elle l'a trouvé mieu que don quichotte"

pour la séquence fou rire, ma fois je cherche
pê les pubs diverses et variées pour les lessives avec le barbier de seville en fond a moins que ce soit celle des serviettes hygiéniques avec le choeur des bohémiennes de verdi, je réfléchi pour une séquence filmée et je vous redirai ca qd ca me viendra a l'esprit
"il dolce sono..."

Avatar du membre
Gioachino
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 168
Enregistré le : 27 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Gioachino » 31 août 2005, 13:26

hum, je n'avais rien compris, il fallait que ça soit musical :oops:

Dans le film génial des Monthy Pytons, "Le sens de la vie " (réédité il y a peu en DVD) on trouve plusieurs chansons hilarantes. Ma préférée est chantée par les dizaines et les dizaines d'enfants d'un prolétaire catholique qui doit vendre ses enfants au laboratoire parce qu'ils sont vraiment trop nombreux. C'est alors que tous les mômes entonnent à la suite du père qui vient d'expliquer qu'il ne peut mettre de preservatif : "Every sperm is sacred, every sperm is great" (avec solo d'une petite fille, défilé d'êveques dans des landeaux et final avec tous les drapeaux du monde et confettis)!!!

Et puis dans toute scène émouvante qui se respecte il y a de la musique, je recite donc "Rome ville ouverte" et la musique des films néo-réalistes (qui ressemble à celle des opéras véristes!).

Avatar du membre
HV
Alto
Alto
Messages : 322
Enregistré le : 21 juil. 2004, 23:00

Message par HV » 31 août 2005, 13:44

J'avais bien aimé la voix de Rosa Ponselle chantant la Force du Destin, dans le film Deux Frères (les tigres) de JJ Annaud, lorsque l'explorateur se retrouve seul dans la jungle d'Angkor.

Avatar du membre
jeanch
Baryton
Baryton
Messages : 1535
Enregistré le : 10 avr. 2005, 23:00
Localisation : Paris

Message par jeanch » 31 août 2005, 13:45

La grande Vadrouille bien sûr

DE Funès répétant Berlioz dans la fosse de Garnier ! ! Le basson qui parle tout le temps avec la clarinette ! Le "crescendo humouristique" : c'était bien, vous ç'aurait pu être mieux, et vous aussi, c'était catastrophique, on reprend tout !!! :lol: :lol: :lol:

Et lorsque Bourvil arrive en officier nazi en haut des marches en demandant avec un faux accent allemand "pardon meuzieu, où zont les goulisses ?" mais qu'il est accueilli avec tous les honneurs dus à son uniforme !

- Les saucissons "pour entracte" !
- grosse Filou ! Herr Kappelmeister !

:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Avatar du membre
Rodrigue
Alto
Alto
Messages : 307
Enregistré le : 06 juin 2004, 23:00
Localisation : Paris

Message par Rodrigue » 31 août 2005, 14:32

Eh oui, bien sûr le début de La grande vadrouille à Garnier, ainsi que la scène du sauna avec "Tea for two" sifflé comme code de ralliement ("but you're french !?"... :lol: ).

Plus d'émotion du côté du film de Vincent Dieutre "Mon voyage d'hiver" (d'il y a 1-2 ans), film certes pas impérissable mais avec une magnifique mise en scène et entrée des personnages sur le play back du quatuor de Fidelio à la fin du film. Magique !

Une pensée rétrospective aussi pour "Le maître de musique" de Corbiau et notamment le "duel vocal masqué" ainsi que le final du premier acte de Traviata, même si les ficelles sont un peu grosses...

Avatar du membre
Masetto
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 127
Enregistré le : 13 févr. 2004, 00:00
Localisation : Paris

Opéra et cinéma

Message par Masetto » 31 août 2005, 14:48

Dans le "Parrain 3", on s'entretue :death: (silencieusement) dans les coulisses de l'opéra de Palerme durant une représentation de "Cavalleria rusticana"... Une des plus belles scènes du film qui fait partie d'une trilogie où les moments forts ne manquent pas...

Avatar du membre
Xavier
Rainbow Maker
Messages : 1180
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Somewhere over the rainbow
Contact :

Message par Xavier » 31 août 2005, 15:18

Toujours dans La grande vadrouille, cette phrase qui symbolise très bien la mégalomanie du "Grand chef d'orchestre" : "Je ne veux entendre que Berlioz et moi !"

X

Avatar du membre
Kat
Ténor
Ténor
Messages : 655
Enregistré le : 04 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris

Message par Kat » 31 août 2005, 16:18

Au chapitre comique, mon coeur balance entre :
-la scène grandiose du sermon du Petit baigneur avec l'organiste qui se moque du curé ("Oh grand saint Pierre") et réciproquement ("le pauvre il fait ce qu'il peut !") et le ballet pour curé et chaire.
-la fin des Tontons flingueurs avec une soprano asmathique hurlant "GLOOOOOORIA". Et mention spéciale pour la séquence du concerto Corelli avec Ventura et Claude Rich ("attention, Corelli ça peut devenir tigresque... féroce !")
-la grande vadrouille
-la séquence claquette des chevaliers de la table ronde à Camelot dans Monty Python Sacré Gral. Pendant que j'y suis, je recommande aux wagnériens dotés d'un peu de sens de l'humour la séquence Perceval dans le même film avec Graal lumineux et filles-fleurs un tantinet sado-maso.
-hors concours, le Trouvère revisité par les Marx Brothers (une Nuit à l'opéra) à se rouler par terre :lol: . Ma séquence comique préférée, !
Pour les grandes envolées lyriques, je ne peux pas résister à Lawrence d'Arabie et j'éprouve un malin plaisir à fredonner de temps en temps la chanson de Lara (docteur Jivago) quand mon père est dans les parages ce qui le rend complètement hystérique (gnark, gnark, gnark).
Pour le dramatique, il faut que je réfléchisse un peu...
Kat.
There are two golden rules for an orchestra : start together and finish together. The public doesn't give a damn what goes on in between. Sir Thomas Beecham.

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2676
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 31 août 2005, 16:48

Séquence comique :
"Papy fait de la résistance" : quand Jacqueline Maillan tient une contre-note pour briser les flûtes à champagne du général Sponz. (J'aime bien aussi la réplique : "Quand j'ai chanté Carmen à Bayreuth devant votre Führer, etc.")

Palme de l'émotion :
la séquence finale des "Nuits de Cabiria" de Fellini, lorsque Giulietta Masina sort de la forêt et rencontre sur la route de jeunes gens qui chantent et jouent de la guitare, qui se joignent à elle comme une espèce d'escorte, et qui la saluent d'un simple : "Buona sera, signorina".

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 34 invités