Mise en scène,quelle place,quelles limites,encore,toujours

Actualité, potins, débats.
Répondre
Avatar du membre
DavidLeMarrec
Ténor
Ténor
Messages : 630
Enregistré le : 02 nov. 2003, 00:00
Localisation : Bordeaux
Contact :

Message par DavidLeMarrec » 18 juil. 2005, 02:02

Friedmund a écrit :Non seulement il faut que le rendu ait une réalité scénique, mais aussi une raison d'être pour l'oeuvre dans sa théatralité: la réalité scénique peut fonctionner, sans pour autant que cela amène quoi que ce soit (cf. le Romeo et Juliette munichois en affrontement Oxford-Cambridge)...
J'excluais d'emblée les transpositions de mon propos. :)

Toutefois, tu as raison, il manquait un point dans mes critères :
- donner des pistes de lecture
- communiquer selon une esthétique
- regrouper l'ensemble dans une optique cohérente (pas de juxtaposition de trouvailles)
ET, comme tu me le signales si justement :
- n'utiliser que ce qui est UTILE.

OK, je comprends ton point, mais plus que la technique, c'est la question que je rejette, dès lors que l'on parle de mise en scène. Ce qui m'intéresse ce sont les valeurs que portent l'oeuvre, pour peu qu'elle en porte par ailleurs, pas celles que l'on y devine sous-tendues. Je suis très primaire comme garçon :)
Mais Wagner, pour en revenir à lui, était plus conscient que la moyenne des valeurs qu'il portait.
Cela dit, je dois être un peu secondaire, comme garçon, parce que les valeurs sous-tendues m'intéressent peut-être plus encore que les valeurs affichées. :D

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 73 invités