Succession de Lissner : un article du Monde évoque Ghristi

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4691
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Succession de Lissner : un article du Monde évoque Ghristi

Message par David-Opera » 07 janv. 2019, 20:49

J'aurais tendance à croire l'article vu qu'il est signé Antoine Pecqueur et qu'il m'a toujours semblé sérieux dans les informations qu'il délivre.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13197
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Succession de Lissner : un article du Monde évoque Ghristi

Message par PlacidoCarrerotti » 07 janv. 2019, 21:12

paco a écrit :
07 janv. 2019, 20:45
philipppe a écrit :
07 janv. 2019, 19:33
HELENE ADAM a écrit :
07 janv. 2019, 19:24
Aucun commentaire, je n'ai pas la moindre idée de la vraisemblance de ce qui est dit là mais voici la Lettre du Musicien tel qu'elle circule d'ores et déjà sur les Réseaux Sociaux comme ont dit...(c'est en gros la thèse inverse à celle des fantasmes voyant Fort à l'ONP :roll: )

https://www.lalettredumusicien.fr/s/art ... e-musicale
Le seul commentaire que l on peut faire est que le bouc et la barbichette vont bien mal à sylvain fort !
Je me faisais la même remarque, mais c'est le problème de ceux qui ont encore les cheveux sombres et dont le grisonnement de la barbichette crée un contraste qui les vieillit prématurément (c'était le même problème pour Manuel Valls, sa barbe quasiment blanche était ridicule par rapport à ses cheveux hyper bruns, ça faisait "j'me la joue djeune" à côté de la plaque).
C’est peut-être parce que Sylvain, dans la disgrâce de Lissner, a fait figure de bouc émissaire ?
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

paco
Basse
Basse
Messages : 8221
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Succession de Lissner : un article du Monde évoque Ghristi

Message par paco » 16 janv. 2019, 17:13

Le Ministre de la Culture a proposé en Conseil des Ministres un décret portant désormais à 6 ans renouvelables le mandat du Directeur de l'ONP (au lieu de 3 ans renouvelables jusqu'à présent).

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4691
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Directions d'opéras : prise de tête à Paris et Lyon

Message par David-Opera » 02 mars 2019, 09:18

Dans Libération, Guillaume Tion revient sur le processus de nomination des futurs directeurs de l'ONP et de l'opéra de Lyon.

"Les directeurs des institutions lyriques partent en 2021. Leurs successeurs n’ont pas encore été désignés. Oui, c’est grave.
https://next.liberation.fr/theatre/2019 ... on_1712204

Elles traînent. Le successeur de Stéphane Lissner, dont le mandat s’achève en 2021 à la tête de l’Opéra de Paris, n’est pas encore connu ; pas plus que celui du remplaçant de Serge Dorny, qui quittera aussi l’Opéra de Lyon en 2021. Pour l’instant, aucune fumée blanche ne sort des lieux de décision. Aujourd’hui, le milieu s’impatiente, chaque mois qui passe compliquant la mise sur pied des programmations futures.
...
Le dépôt des candidatures est aujourd’hui clos et une présélection s’engage, par un jury de représentants de la ville et métropole de Lyon, de l’Etat et de la région. Puis le conseil d’administration se prononcera sur la proposition du jury et soumettra un nom au ministre de la Culture, qui validera ou non. Fin estimée de la procédure : juillet.
...
A l’Opéra de Paris aussi, un processus de candidature est lancé. Ici l’entre-soi des nominations cède la place à une clarté démocratique aussi peu soupçonnable de partialité que le traitement d’un dépôt de CV pour un job d’été chez Monoprix. Lourd comme une primaire, le processus vient contrebalancer un gros pataquès
...
D’autres raisons se font jour en coulisse. Le profil de Ghristi serait encore un peu vert pour endosser la responsabilité d’un tel vaisseau...: il faut de l’expérience, mais aussi pouvoir apporter et conserver des mécènes dans un contexte de baisse des subventions quasi structurel, sans oublier les appuis politiques. En creux, on peut d’ailleurs aussi voir dans cet épisode automnal une lutte feutrée entre le ministère de la Culture et l’Elysée.
...
pourquoi un tel comité, dans la mesure où les candidats susceptibles d’emporter le morceau se comptent sur les doigts d’une main ? Les pousser à faire acte de candidature a-t-il du sens si les tutelles conservent le fin mot de la nomination ? Et pourquoi n’avoir pas intégré à ce comité, supposé «éclairer l’appréciation» du ministre, d’ex-directeurs ? ... l’on affirme avec ferveur que Franck Riester a pris le dossier à bras-le-corps et qu’un nom sortira du chapeau d’ici quelques semaines. Tout va bien, donc, nous comprenons que le pouvoir a surtout voulu mettre sur pied un système de nomination transparent sur le mode concours, quitte à mettre en péril artistique une saison 2021-2022 avec des plateaux peut-être plus cheap".


Par ailleurs, je m'inquiète de propos récurrents provenant de spectateurs avertis, que ce soit au TCE, à la philharmonie, ou à l'ONP, qui prétendent que Bastille fermerait pour une durée de 6 à 12 mois au cours de la saison 2021/2022 pour réaliser de nécessaires travaux de sécurité conséquents (ascenseurs, portes coupe-feux etc.), mais également, contrairement à la clarté démocratique que prétend Guillaume Tion, Sylvain Fort resterait le passage obligé pour toutes les candidatures à l'ONP en qualité de représentant de l'Elysée, arguant que son départ du gouvernement permettrait son positionnement comme directeur adjoint, à la place de Jean-Philippe Thiellay, quel que soit le directeur retenu.

Rappelons que Sylvain Fort défend une vision passéiste et minoritaire de l'opéra, un divertissement de classe aisée, à contre courant des valeurs de croisement culturel que défend tout un ensemble de réseaux de directeurs actuels.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13197
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Directions d'opéras : prise de tête à Paris et Lyon

Message par PlacidoCarrerotti » 02 mars 2019, 09:56

David-Opera a écrit :
Rappelons que Sylvain Fort défend une vision passéiste et minoritaire de l'opéra, un divertissement de classe aisée, à contre courant des valeurs de croisement culturel que défend tout un ensemble de réseaux de directeurs actuels.
Propos délirants qui font bien rigoler quand on voit la merde dont vient d’accoucher Lissner pour la saison prochaine.

A moins que les gilets jaunes n’aient bloqué les « croisements culturels » ?
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20190
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Directions d'opéras : prise de tête à Paris et Lyon

Message par JdeB » 02 mars 2019, 10:23

David-Opera a écrit :
02 mars 2019, 09:18
Par ailleurs, je m'inquiète de propos récurrents provenant de spectateurs avertis, que ce soit au TCE, à la philharmonie, ou à l'ONP, qui prétendent que Bastille fermerait pour une durée de 6 à 12 mois au cours de la saison 2021/2022 pour réaliser de nécessaires travaux de sécurité conséquents (ascenseurs, portes coupe-feux etc.), mais également, contrairement à la clarté démocratique que prétend Guillaume Tion, Sylvain Fort resterait le passage obligé pour toutes les candidatures à l'ONP en qualité de représentant de l'Elysée, arguant que son départ du gouvernement permettrait son positionnement comme directeur adjoint, à la place de Jean-Philippe Thiellay, quel que soit le directeur retenu.
S. Fort n'a jamais été au gouvernement mais pour le reste, j'entends les mêmes rumeurs, soit un processus identique à ce qui s'est passé au Châtelet après le départ de JL Choplin....
Et cela confirme ce que j'explique ici depuis 6 mois: la vraie cible de S. Fort c'est JP Thiellay.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11535
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Directions d'opéras : prise de tête à Paris et Lyon

Message par HELENE ADAM » 02 mars 2019, 10:50

PlacidoCarrerotti a écrit :
02 mars 2019, 09:56
David-Opera a écrit :
Rappelons que Sylvain Fort défend une vision passéiste et minoritaire de l'opéra, un divertissement de classe aisée, à contre courant des valeurs de croisement culturel que défend tout un ensemble de réseaux de directeurs actuels.
Propos délirants qui font bien rigoler quand on voit la merde dont vient d’accoucher Lissner pour la saison prochaine.
Oui enfin, il ne faut rien exagérer non plus, on est encore bien au-dessus de toutes les saisons de Joel et il semblerait bien que certains dysfonctionnements dans la recherche de successeurs pour Lissner comme pour Jordan, n'aient pas aidé à la préparation sereine de la prochaine saison. Il suffit de lire les papiers de Fort (pour ceux qui en ont le courage) pour savoir quelle est sa vision de l'opéra, et de suivre les mésaventures des "mormons" de l'Elysée (l'expression n'est pas de moi, je vous renvoie aux articles de presse sur les récentes débandades groupées), pour craindre le pire s'il a encore suffisamment d'influence pour exiger le poste de sous-directeur et avoir la haute main sur la nomination des successeurs.
Car manifestement, d'autres sont sûrement pressés de lui faire barrage avec de bons arguments au regard des récentes péripéties. :wink:
Atmosphère délétère avec les incertitudes croissantes liées effectivement au fait qu'il est possible que Bastille soit contrainte de fermer quelques mois pour travaux de sécurité. Les rumeurs que j'ai entendues parlaient de 2020 donc de la prochaine saison. Si Lissner a réussi finalement à surseoir d'un an, cela pourrait en revanche expliquer le fameux "remplissage" constaté sur la deuxième partie de la saison...
Y compris la division d'un des deux cycles du Ring en deux.
La période évoquée par les rumeurs était le deuxième trimestre 2020...
Une chose est sûre : les successeurs ne sont toujours pas connus et beaucoup de beaux "partis" sont déjà pris ailleurs désormais...et oui c'est grave.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13197
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Succession de Lissner : un article du Monde évoque Ghristi

Message par PlacidoCarrerotti » 02 mars 2019, 10:54

Jouons aux intellectuels éclairés : « avec ses distributions franco françaises et son répertoire éculé, l’Opéra de Paris n’est pas à la hauteur des attentes légitimes en termes de croisement culturel ».
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4691
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Directions d'opéras : prise de tête à Paris et Lyon

Message par David-Opera » 02 mars 2019, 11:28

HELENE ADAM a écrit :
02 mars 2019, 10:50
Les rumeurs que j'ai entendues parlaient de 2020 donc de la prochaine saison. Si Lissner a réussi finalement à surseoir d'un an, cela pourrait en revanche expliquer le fameux "remplissage" constaté sur la deuxième partie de la saison...
Y compris la division d'un des deux cycles du Ring en deux.
La période évoquée par les rumeurs était le deuxième trimestre 2020...
Ce qui n'est pas possible, maintenant que nous connaissons le programme (Ring), tout en sachant que le mandat de Lissner se finira à Bastille avec Le Soulier de Satin.
La fermeture, si elle a lieu, n'arrivera qu'après juin 2021

paco
Basse
Basse
Messages : 8221
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Directions d'opéras : prise de tête à Paris et Lyon

Message par paco » 02 mars 2019, 13:09

HELENE ADAM a écrit :
02 mars 2019, 10:50
avec les incertitudes croissantes liées effectivement au fait qu'il est possible que Bastille soit contrainte de fermer quelques mois pour travaux de sécurité. Les rumeurs que j'ai entendues parlaient de 2020 donc de la prochaine saison. Si Lissner a réussi finalement à surseoir d'un an, cela pourrait en revanche expliquer le fameux "remplissage" constaté sur la deuxième partie de la saison...
Ah oui, maintenant je comprends mieux cette impression de 2e partie de saison très "mollassonne" à tous points de vue (absence de NP, distributions bof, reprises de vieilles productions devenues routinières, etc.). Cela fait "remplissage" en effet.

Concernant ces travaux, en réalité cela faisait longtemps qu'ils étaient prévus : déjà Gérard Mortier les avait suggérés juste à la fin de son mandat, ce qui avait été à l'origine d'un casus belli avec N.Joël, qui avait interprété cette demande de fermeture comme un moyen d'entraver une bonne partie de son mandat. Travaux finalement reportés. Vu que cela fait désormais presque dix ans, il est fort probable qu'il y ait désormais urgence...

Pour la nomination du successeur de Lissner, le Canard Enchaîné de cette semaine dit que le comité de sélection se réunira pour un oral des 10 candidats les 8 et 9 mars, à l'issue duquel 2 d'entre eux seront retenus et présentés au Président de la République, qui communiquera son choix fin mars. Libé a eu un train de retard au moment de la rédaction de son article... ;-)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 44 invités