Un décret pour la nomination de Jean-Pierre Clamadieu au Conseil d'Administration de l'Opéra de Paris

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19592
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Un décret pour la nomination de Jean-Pierre Clamadieu au Conseil d'Administration de l'Opéra de Paris

Message par JdeB » 25 sept. 2018, 09:01

genoveva a écrit :
22 sept. 2018, 07:51
Qui pourrait nous en dire plus sur le rôle du Conseil d'Administration de l'Opéra de Paris et l'influence de cette nomination ?
moi j'ai toujours pensé que le rôle du CA à l'ONP était fort limité en matière artistique...

j'ai fait une interview avec l'actuel président du CA Bernard Stirn

http://www.odb-opera.com/joomfinal/inde ... -c-rousset
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4227
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Un décret pour la nomination de Jean-Pierre Clamadieu au Conseil d'Administration de l'Opéra de Paris

Message par David-Opera » 25 sept. 2018, 15:15

paco a écrit :
25 sept. 2018, 08:51
Très franchement, toi qui as posté des fils détaillés et super bien foutus sur la financiarisation accrue de l'ONP, notamment les évolutions tarifaires, tu trouves le CA actuel particulièrement philanthrope, service public et différent de ce que ferait un dirigeant du CAC 40 ? :lol:
C'est principalement la baisse de subvention, décidée par le gouvernement, qui a mécaniquement entrainé l’augmentation des tarifs. Il est donc difficile de savoir comment le CA a ensuite orienté l'effort sous cette contrainte et comment le directeur opérationnel de l'ONP a cherché, lui aussi, à orienté l'effort. Le CA est en partie un rouage au service du gouvernement, je me trompe?

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10675
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Un décret pour la nomination de Jean-Pierre Clamadieu au Conseil d'Administration de l'Opéra de Paris

Message par HELENE ADAM » 25 sept. 2018, 16:13

David-Opera a écrit :
25 sept. 2018, 15:15
paco a écrit :
25 sept. 2018, 08:51
Très franchement, toi qui as posté des fils détaillés et super bien foutus sur la financiarisation accrue de l'ONP, notamment les évolutions tarifaires, tu trouves le CA actuel particulièrement philanthrope, service public et différent de ce que ferait un dirigeant du CAC 40 ? :lol:
C'est principalement la baisse de subvention, décidée par le gouvernement, qui a mécaniquement entrainé l’augmentation des tarifs. Il est donc difficile de savoir comment le CA a ensuite orienté l'effort sous cette contrainte et comment le directeur opérationnel de l'ONP a cherché, lui aussi, à orienté l'effort. Le CA est en partie un rouage au service du gouvernement, je me trompe?
Comme je l'ai écris plus haut, les représentants de l'Etat y sont majoritaires puisqu'il s'agit d'une entreprise publique. Ce sont donc eux qui donnent le "la" si nécessaire, sur ordre du gouvernement évidemment (c'est à dire s'il y a un conflit ce qui est rare mais peut arriver). Et (voir plus haut aussi), comme tout CA (celui d'une entreprise privée aussi), celui-ci a en charge la discussion des grandes orientations stratégiques de l'entreprise, les grandes lignes du budget et la révision des comptes annuels : j'aurais du rajouter "qui sont proposées par la direction opérationnelle de l'entreprise".
Je connais surtout les CA des entreprises privées, moins ceux des entreprises publiques mais la différence essentielle en est la composition : une entreprise privée n'a à son CA que des représentants d'autres entreprises privées, ou des personnalités de tel ou tel secteur. Le CA de l'ONP n'a droit qu'à deux représentants de ce type d'après les statuts de l'entreprise (ils pourraient être plus nombreux si les statuts évoluaient je pense, du moment que les représentants de l'Etat restent majoritaires).
Avec la nomination de Clamadieu, ils seront donc deux PDG d'entreprises du CAC40. Pas suffisant pour faire la pluie et le beau temps mais cela peut donner une indication préparant une évolution (statutaire).
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4227
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Un décret pour la nomination de Jean-Pierre Clamadieu au Conseil d'Administration de l'Opéra de Paris

Message par David-Opera » 03 oct. 2018, 19:10

Je sais que cela peut paraître éloigné de l'opéra, mais l'on apprend dans la presse des éléments qui montrent quelle est la mentalité de Jean-Pierre Clamadieu :

Ce dernier, comme écrit plus haut, propulsé au conseil d'administration du groupe énergétique Engie par Macron, s’oppose à la directrice générale Isabelle Kocher, afin de prendre en main la multinationale (vous noterez qu'au premier post de ce fil il est rappelé qu'il est nommé à un poste non-exécutif).

Une semaine après un article peu flatteur du Canard Enchaîné sur de présumées négociations entre Isabelle Kocher et Jean-Bernard Levy concernant les réacteurs nucléaires belges et la CNR, Engie doit affronter un nouveau épisode médiatique. Dans son édition du jour, BFM Business affirme que des divergences de stratégie entre Isabelle Kocher, directrice générale, et Jean-Pierre Clamadieu, nommé en février président du groupe, se feraient jour. Ce dernier semblerait vouloir prendre en main la multinationale.

https://www.greenunivers.com/2018/10/no ... ie-188636/

Un autre article du Figaro montre quel est l'objectif de Clamadieu pour transformer le groupe Solvay dont il est également PDG.

Jean-Pierre Clamadieu, Solvay: «Nous devons aller plus loin dans la décentralisation»

http://www.lefigaro.fr/decideurs/parole ... sation.php


On peut donc en déduire que Macron souhaite que Jean Pierre-Clamadieu préside le conseil d'administration de l'Opéra de Paris afin de piloter de façon active sa transformation et pousser à externaliser des activités.

Inutile de dire que le prochain directeur de l'Opéra National de Paris ne sera pas une personnalité forte car il ne devra pas entraver la démarche de Clamadieu.

Avatar du membre
raph13
Basse
Basse
Messages : 2674
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: Un décret pour la nomination de Jean-Pierre Clamadieu au Conseil d'Administration de l'Opéra de Paris

Message par raph13 » 10 oct. 2018, 16:34

« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4227
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Un décret pour la nomination de Jean-Pierre Clamadieu au Conseil d'Administration de l'Opéra de Paris

Message par David-Opera » 10 oct. 2018, 21:32

Le Sauveur!

Image

Le président du groupe énergétique Engie, Jean-Pierre Clamadieu, a été nommé mercredi par le gouvernement président du conseil d'administration de l’Opéra national de Paris.

La nomination d'un chef d'une entreprise privée à la tête du CA de la plus grande institution culturelle publique en France marque une rupture par rapport aux deux derniers présidents, Jean-Pierre Leclerc et Bernard Stirn, qui étaient tous deux hauts fonctionnaires.

Il y a un an, les compétences du conseil d'administration de l'Opéra de Paris avaient été élargies et la tutelle de l’État renforcée. Le CA peut désormais se prononcer sur les orientations stratégiques proposées par la direction de l'Opéra, subventionné à près de 100 millions d'euros par an.

L'arrivée de M. Clamadieu, 60 ans, intervient au moment où le ministère de la Culture recherche activement un successeur au directeur général Stéphane Lissner, en poste depuis 2014 et qui termine son mandat en 2021.

Le mandat de M. Lissner est marqué entre autres par une baisse régulière des subventions de l’État (moins 10 millions d'euros environ en 10 ans), de l'augmentation du mécénat au profit de la plus grande maison d'opéra en Europe (si l'on compte ses deux scènes, Garnier et Bastille).

Si les recettes de billetterie de l'Opéra de Paris ont atteint un niveau historique en 2017, des spécialistes relèvent le besoin d'une réforme profonde d'une institution qui fête ses 350 ans, notamment au niveau du contrat social et la baisse des coûts.

M. Clamadieu a été nommé cette année à la présidence d'Engie, succédant à Gérard Mestrallet.

En tant que PDG de Solvay, M. Clamadieu a mené une transformation profonde de ce groupe chimique belge. Après un début de carrière dans l'administration et un cabinet ministériel (il a été conseiller de Martine Aubry au ministère du Travail), il a travaillé chez Rhône-Poulenc puis Rhodia, dont il est devenu PDG.


https://www.la-croix.com/Culture/Le-pre ... rs=lacroix

Et comme les choses sont bien faites, c'est Ilham Kadri, une manager marocaine qui a travaillé au sein de multinationales du monde entier, qui le remplace à la tête du groupe Solvay.

Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 64 invités