Bilan de S. Lissner à mi-mandat

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19593
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Bilan de S. Lissner à mi-mandat

Message par JdeB » 12 sept. 2018, 14:40

HELENE ADAM a écrit :
11 sept. 2018, 23:46
veniziano a écrit :
11 sept. 2018, 17:11
Le grand problème à mon avis c'est le fait que SL s'est souvent fait plaisir mais il n'y a eu pratiquement rien de constructif dans son mandat pour l'avenir, à cet egard, Hugues Gall a été le meilleur gestionaire , il decidait 7 à 8 nouvelles productions par an qui etaient reprisent logntemps , il n'a pas eu de grand ratage sauf peut etre un horrible Idomeneo, mais Lissner laisse quoi?? comme Nicolas Joel dailleurs pour le futur ? de gros ratages : Damnation, La Boheme, Rigoletto, Cavalleria, Samson,trovatore qui ne seront repris qu'une fois ou deux , et des productions importées qu'on ne verra pluu jamais , seuls points positifs retour de quelques stars et augmentation du Mécénat . En tous cas moi, je ne regretterais pas ce Monsieur.
C'est tout le problème de tirer le bilan à mi-mandat : il reste encore pas mal de productions à venir que tu ne connais pas !
Par ailleurs dans ta liste, il faut retirer le Trovatore qui ne date pas de l'ère Lissner autant que je m'en souvienne et je ne vois pas ce que tu reproches à Cavaliera qui était d'ailleurs associé à l'excellent Santa Suzanna, une des innovations sympas de l'ère Lissner. Et comme tu oublies tout ce qui était plutôt réussi, à mon avis, voire excellent comme Don Carlos, Iolanta/casse Noisette, Le château de BB/la Voix humaine, Mose et Aaron, Boris Godounov, par exemple, le compte n'y est pas ! Il faudrait déjà lister toutes les nouvelles productions depuis l'arrivée de Lissner pour commencer à s'y retrouver (par ailleurs j'ai beaucoup aimé Rigoletto qui a déjà été repris au moins une fois...). Si la Damnation a fait l'unanimité contre elle, ce n'est pas le cas de la Bohême.
J'ajouterai que parmi les reprises des mandats précédents, autant Tristan et Isolde (Sellars/Viola) ou Pelleas et Melisande (Wilson), Rusalka, Rosenkavalier et les Contes (Carsen), l'Elisir d'ambre (Pelly) ont été de très bonnes initiatives, autant la reprise du Bal, celle de Lucia et même celle de la Veuve, ont souligné le caractère lourdindgue et dépassé des mises en scène de l'époque (Joël ?). Quant aux productions importées, celle de Lohengrin était une des meilleures de ces dernières années. Pareil pour Benvenuto Cellini.
Lucia date de Bergé (janvier 1995)
Rosenkavalier, Falstaff, Veuve joyeuse et Pelléas datent toutes les 4 de 1997 (Gall), idem pour l'Heure espagnole / Gianni Schicchi (2004) + Contes (2000) + Rusalka (2002)
Ballo, Tristan, Elixir datent de Mortier
Il Trovatore d'Ollé date bien de SL

Tu fais partie des rares à avoir aimé le nouveau Rigoletto en carton (moi pas)
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 57 invités