Bilan de S. Lissner à mi-mandat

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4255
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Bilan de S. Lissner à mi-mandat

Message par David-Opera » 11 sept. 2018, 10:09

Normalement, d'ici un mois, un mois et demi, l'ONP diffusera son rapport d'activité 2017/2018. Cela permettra de disposer de tous les éléments de ses trois premières saisons.

paco
Basse
Basse
Messages : 7957
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Bilan de S. Lissner à mi-mandat

Message par paco » 11 sept. 2018, 10:24

PlacidoCarrerotti a écrit :
11 sept. 2018, 09:09
Beaucoup de pointures manquent à l'appel : Florez, Calleja, Camarena, Polenzani, Kunde.
C'est vrai de Calleja (mais déjà avant SL, c'est simple il n'a jamais chanté à l'ONP !), moins vrai de Florez qui est devenu invisible un peu partout hors récitals, versions concert, et en dehors d'apparitions/ prises de rôle d'un soir (Huguenots à Berlin ou Hoffmann à Monaco par exemple). Il suffit de parcourir son historique d'agenda sur Operabase pour constater que ses apparitions scéniques se sont fortement réduites depuis plusieurs saisons.
On pleure l'absence de Florez autant à Londres, Madrid, Rome, qu'à Paris, là-dessus SL ne me semble pas y être pour grand-chose.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19596
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Bilan de S. Lissner à mi-mandat

Message par JdeB » 11 sept. 2018, 10:53

David-Opera a écrit :
11 sept. 2018, 10:09
Normalement, d'ici un mois, un mois et demi, l'ONP diffusera son rapport d'activité 2017/2018. Cela permettra de disposer de tous les éléments de ses trois premières saisons.
mais comment vérifier ces éléments ?*
c'est un peu comme si les élèves remplissaient leurs bulletins scolaires non ?
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4255
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Bilan de S. Lissner à mi-mandat

Message par David-Opera » 11 sept. 2018, 10:55

De toute façon, l'ONP ne se positionne pas comme un théâtre uniquement pour grandes voix, comme le MET, mais recherche une ouverture au répertoire la plus large possible ainsi qu'à la création, tout en recherchant également des formes théâtrales qui puissent séduire un public habituellement positionné sur d'autres formes musicales.

Donc un aficionado du MET ne sera jamais totalement satisfait à Paris.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19596
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Bilan de S. Lissner à mi-mandat

Message par JdeB » 11 sept. 2018, 10:57

alors parlons du répertoire, peu de russes, peu de baroque, peu de bel canto, peu de Strauss
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4255
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Bilan de S. Lissner à mi-mandat

Message par David-Opera » 11 sept. 2018, 11:04

JdeB a écrit :
11 sept. 2018, 10:53
mais comment vérifier ces éléments ?*
c'est un peu comme si les élèves remplissaient leurs bulletins scolaires non ?
Ce rapport est présenté au conseil d'administration, et ces comptes, comme dans toute société, sont vérifiés par des experts externes qui viennent interroger les responsables financiers et demander toutes les preuves traçant les flux d'argent. Ces experts, s'ils font bien leur boulot, s'intéressent également à la façon dont les projets sont montés et si les affectations des dépenses sont justifiées, ainsi qu'à l'historique financier.
Il y a des normes et des procédures qui ne permettent pas de faire n'importe quoi.

Il y a de plus un rapport de la cour des comptes tous les cinq ans, il me semble.

Ensuite, il y a toujours des ambiguïtés (est-ce que tel ou tel achat fait partie plutôt d'une dépense de spectacles ou d'une dépense de structure), mais globalement on ne peut pas trafiquer les comptes à grande échelle.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19596
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Bilan de S. Lissner à mi-mandat

Message par JdeB » 11 sept. 2018, 11:06

oui, pour les flux d'argent majeurs mais les taux de fréquentation par exemple ?
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19596
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Bilan de S. Lissner à mi-mandat

Message par JdeB » 11 sept. 2018, 11:10

Ce qui s'est passé à Bordeaux est-il impossible à l'ONP ?
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4255
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Bilan de S. Lissner à mi-mandat

Message par David-Opera » 11 sept. 2018, 11:15

JdeB a écrit :
11 sept. 2018, 10:57
alors parlons du répertoire, peu de russes, peu de baroque, peu de bel canto, peu de Strauss
Plus de russe que sous Joel (il n'y a eu aucune nouvelle production d'opéra slave avec Joel, alors qu'il y en a tous les ans avec Lissner).
Strauss est effectivement le grand perdant pour l'instant, et Verdi est excessivement représenté (25% des soirées alors que même au MET, où il est n°1, il ne fait que 20%).
Toujours pas de Britten dans une grande salle non plus, et l'espace du répertoire du XXe siècle se réduit, mais la création avance.

En revanche, il y a un travail plutôt judicieux de mise en correspondance des grands metteurs en scène d'aujourd'hui (issus du monde du théâtre) avec les œuvres programmées qui est pour moi le point saillant qui me séduit.

En trois saisons, de nouveaux compositeurs baroques entrent au répertoire (Cavalli, Scarlatti), donc, au contraire, il y a élargissement au delà des habituels Rameau et Haendel.

Et il y a peu de bel canto, mais même au MET il est réduit à la portion congrue.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4255
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Bilan de S. Lissner à mi-mandat

Message par David-Opera » 11 sept. 2018, 11:24

JdeB a écrit :
11 sept. 2018, 11:06
oui, pour les flux d'argent majeurs mais les taux de fréquentation par exemple ?
Lorsque tu rentres dans une salle, ton billet est scanné, la comptabilisation des entrées est donc automatisée, je ne vois pas comment on peut tricher sur les taux de fréquentation.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 99 invités