Stéphane Lissner : « Pourquoi l'opéra aujourd'hui ? » Conférence au Collège de France le 14 juin 2018

Actualité, potins, débats.
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9369
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Stéphane Lissner : « Pourquoi l'opéra aujourd'hui ? » Conférence au Collège de France le 14 juin 2018

Message par Bernard C » 17 juin 2018, 13:50

Je ne conteste pas que l'Opéra de Paris comme la compagnie de théâtre de mon quartier soit subventionné , pas plus que le soutien de l'État au cinéma français.

Je critique ici spécifiquement le propos de Lissner concernant la notion de Service public.

Je suis très précis dans ma critique.
Et si Lissner s'adresse du Collège de France, on peut penser qu'il utilise les concepts en connaissance de cause.

Donc je conteste formellement le statut de service public à l'Opéra de Paris.
Je ne conteste pas que l'État le soutienne notamment dans certains objectifs culturels ( jeunesse, éducation, création....) voire patrimoniaux etc..
Comme je ne conteste pas en France comme ailleurs les soutiens des États au mécénat culturel.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4351
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Stéphane Lissner : « Pourquoi l'opéra aujourd'hui ? » Conférence au Collège de France le 14 juin 2018

Message par David-Opera » 17 juin 2018, 13:54

Bernard C a écrit :
17 juin 2018, 13:50
Je critique ici spécifiquement le propos de Lissner concernant la notion de Service public.
Tu as utilisé aussi le terme d'usager, or ici il s'agit de la notion de service public vis à vis du citoyen.

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9369
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Stéphane Lissner : « Pourquoi l'opéra aujourd'hui ? » Conférence au Collège de France le 14 juin 2018

Message par Bernard C » 17 juin 2018, 13:58

David-Opera a écrit :
17 juin 2018, 13:54
Bernard C a écrit :
17 juin 2018, 13:50
Je critique ici spécifiquement le propos de Lissner concernant la notion de Service public.
Tu as utilisé aussi le terme d'usager, or ici il s'agit de la notion de service public vis à vis du citoyen.
Le service public a des usagers , qu'ils soient ou non citoyens.
Les services publics en France ne s'adressent pas qu'aux citoyens français !!!!
...
Revois les concepts.


Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4351
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Stéphane Lissner : « Pourquoi l'opéra aujourd'hui ? » Conférence au Collège de France le 14 juin 2018

Message par David-Opera » 17 juin 2018, 14:02

Il est au service des citoyens et des citoyens de demain. :wink:

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9369
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Stéphane Lissner : « Pourquoi l'opéra aujourd'hui ? » Conférence au Collège de France le 14 juin 2018

Message par Bernard C » 17 juin 2018, 14:06

David-Opera a écrit :
17 juin 2018, 14:02
Il est au service des citoyens et des citoyens de demain. :wink:
Je ne comprends rien à ce que tu dis .

Citoyens, citoyennes ! On se croirait sur une estrade de meeting de tribun politique façon "vieille France révolutionnaire"... :lol:

Tout ça pour moi est archaïque, Lissner est archaïque.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4351
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Stéphane Lissner : « Pourquoi l'opéra aujourd'hui ? » Conférence au Collège de France le 14 juin 2018

Message par David-Opera » 17 juin 2018, 14:08

C'est pourtant toi qui a parlé d'usagers...

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8383
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Stéphane Lissner : « Pourquoi l'opéra aujourd'hui ? » Conférence au Collège de France le 14 juin 2018

Message par jerome » 17 juin 2018, 14:17

Mais c'est Bernard qui a raison sur ce coup là! Un service public s'adresse à des usagers et pas à des citoyens. La notion de citoyenneté n'a absolument rien à voir avec le fait de bénéficier de l'usage d'un service public quel qu'il soit.

nikita
Messages : 20
Enregistré le : 01 mai 2018, 00:04

Re: Stéphane Lissner : « Pourquoi l'opéra aujourd'hui ? » Conférence au Collège de France le 14 juin 2018

Message par nikita » 17 juin 2018, 14:52

On trouve pourtant l'adresse et nom des différents directeurs de l'Opéra de Paris dans l'annuaire de service-public.fr...

https://lannuaire.service-public.fr/gou ... lic_166151

On y trouve aussi le lien du décret d'État de 1994.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4351
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Stéphane Lissner : « Pourquoi l'opéra aujourd'hui ? » Conférence au Collège de France le 14 juin 2018

Message par David-Opera » 17 juin 2018, 14:54

On joue sur les concepts, mais dans la notion de 'citoyen' je vois un droit de regard sur la façon dont le service est géré, sur la nature de ses missions, parce qu'il s'adresse au plus grand nombre.

Opéra et service public
https://www.guglielmi.fr/IMG/pdf/OperaetSP.pdf

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10431
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Stéphane Lissner : « Pourquoi l'opéra aujourd'hui ? » Conférence au Collège de France le 14 juin 2018

Message par HELENE ADAM » 17 juin 2018, 17:27

jerome a écrit :
17 juin 2018, 11:23
HELENE ADAM a écrit :
17 juin 2018, 10:34
un minimum de connaissances artistiques et musicales et de défense de ces oeuvres, dont son prédécesseur manquait singulièrement ...
Ah non! Là dessus je ne suis pas d'accord du tout! Je veux bien qu'on reproche un certain nombre de choses à Joël mais certainement pas ça! Entre les 2, celui qui a le plus de connaissances en termes d'art lyrique, c'est Joël. Night and Day!
Je donnais un exemple précis...concernant une question précise: Les opéras de Mozart et d'autres comme la Traviata n'auraient jamais du être donnés à Bastille. Seule une vision comptable pouvait aboutir à une telle stupidité. Lissner fait, à l'inverse, preuve d'une intelligence artistique en prenant cette décision de rendre ces oeuvres à Garnier. Attention au bashing anti Lissner...il y a beaucoup de questions intelligemment traitées dans son propos, et il ne donne vraiment pas l'impression d'être un inculte. Il faut peut-être dépasser un peu le seul blind-test pour considérer aussi le directeurs de l'opéra de Paris au travers de réussites audacieuses dont personnellement j'ai eu l'occasion de me féliciter à plusieurs reprises depuis le début de son mandat, moi et bien d'autres Odbien... :wink:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 50 invités