Les potins de Marx sur Richard Wagner

Actualité, potins, débats.
Répondre
Luc ROGER
Baryton
Baryton
Messages : 1970
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Munich
Contact :

Les potins de Marx sur Richard Wagner

Message par Luc ROGER » 14 mars 2018, 17:08

Bicentenaire de Karl Marx: ce que l'auteur du Capital disait de Richard Wagner.

Karl Marx, dont on célèbre cette année le bicentenaire, et dont c'est aujourd'hui la date anniversaire du décès, n'appréciait pas vraiment Richard Wagner, comme on va pouvoir le lire.

Marx (né le 5 mai 1818 et mort le 14 mars 1883 ), le contemporain presque exact de Richard Wagner (22 mai 1813- 13 février 1883), se moquait de lui de manière particulièrement corrosive, le traitant de "musicien du Reich néo-germano-prussien".

Alors que l'auteur du Capital effectuait une cure thermale à Carlsbad en 1876, l'année du premier Ring à Bayreuth, il écrivait à sa fille Jenny Longuet: "On vous tourmente partout avec de la question: que pensez-vous de Wagner?". Marx trouvait la constellation familiale de Wagner hautement caractéristique du personnage et continue ainsi: "Lui, avec sa femme, qui s'est séparée de Bülow, et avec ce cocu de Bülow, et avec Liszt, qui est leur beau-père à tous deux, tous quatre cohabitent harmonieusement à Bayreuth, ils s'embrassent, ils s'adorent et ils se portent bien. Si on considère en plus que Madame Wagner, Cosima de son prénom, est la «fille naturelle» que le moine romain Liszt a eue avec Madame d'Agoult, on ne peut guère imaginer un meilleur livret d'opéra pour Offenbach que ce groupe familial aux relations patriarcales. [...]. On pourrait fort bien représenter les histoires de ce groupe dans une tétralogie, comme celle des Nibelungen." (1)

Toujours de Carlsbad, il écrivait dans une lettre datée du 19 août de la même année, donc au moment du festival qui avait connu sa première le 13 août: "Depuis qu'à Bayreuth on bat le tambour de la musique du futur, il n'est plus question ici que de futur!" (2)

Un peu plus tard, le 21 janvier 1877, faisant référence aux événements politiques de l'époque, il écrivait à son ami Wilhelm Alexander que ces événements "auront sans doute bien convaincu les philistins culturels allemands qu'il y a tout de même des choses plus importantes que la musique du futur de Richard Wagner". (3)

Textes librement traduits de l'allemand dont voici les originaux:

(1) "Allüberall wird man mit der Frage gequält: Was denken Sie von Wagner?" [...] „für diesen neudeutsch-preußischen Reichsmusikanten" [...] "Er nebst Gattin, der von Bülow sich Getrennthabenden, nebst Hahnrei Bülow, nebst ihnen gemeinschaftlichem Schwiegervater Liszt hausen in Bayreuth alle vier einträchtig zusammen, herzen, küssen und adorieren sich und lassen sich's wohl sein. Bedenkt man nun außerdem, daß Liszt römischer Mönch und Madame Wagner, Cosima mit Vornamen, seine von Madame d'Agoult gewonnene 'natürliche Tochter' ist - so kann man kaum einen besseren Operntext für Offenbach ersinnen als diese Familiengruppe mit ihren patriarchalischen Beziehungen. Es ließen sich die Begebenheiten dieser Gruppe – wie die Nibelungen – auch in einer Tetralogie darstellen." (MEW * 34, p. 193)

(2) "Hier ist jetzt alles Zukunft seit dem Getrommel der Zukunftsmusik in Bayreuth." (MEW 34, p. 25)

(3) [Diese Ereignisse] "werden den deutschen Kulturphilister wohl überzeugt haben, dass es noch wichtigere Dinge in der Welt gibt als Richard Wagners Zukunftsmusik.“ (MEW 34,p. 245).

* MEW, abréviation pour Marx-Engels-Werke.

paco
Basse
Basse
Messages : 7957
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Les potins de Marx sur Richard Wagner

Message par paco » 14 mars 2018, 17:18

:lol: Et c'est justement pour cela que quantité de metteurs en scène veulent nous convaincre depuis 50 ans que le Ring est un opéra marxiste :lol: :lol: :lol: :lol:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 43 invités