Page 2 sur 2

Re: Le Collège de France invite l’Opéra national de Paris

Posté : 11 avr. 2018, 11:36
par David-Opera
Ah! la facilité de dénigrer le travail des autres, que c'est grisant!
Pas de quoi fuir pour ma part, et bien d'autres, pour ses Mozart 8)

Re: Le Collège de France invite l’Opéra national de Paris

Posté : 11 avr. 2018, 11:44
par Igguk
C'est quoi le problème de ses Mozart ?

Re: Le Collège de France invite l’Opéra national de Paris

Posté : 11 avr. 2018, 16:32
par EdeB
Igguk a écrit :
11 avr. 2018, 11:44
C'est quoi le problème de ses Mozart ?
Qu'ils ne sont pas "mozartiens", justement ! C'est un excellent chef dans certains répertoires (dont Strauss), mais Mozart, ce n'est guère son truc.

Re: Le Collège de France invite l’Opéra national de Paris

Posté : 11 avr. 2018, 16:38
par Igguk
EdeB a écrit :
11 avr. 2018, 16:32
Igguk a écrit :
11 avr. 2018, 11:44
C'est quoi le problème de ses Mozart ?
Qu'ils ne sont pas "mozartiens", justement ! C'est un excellent chef dans certains répertoires (dont Strauss), mais Mozart, ce n'est guère son truc.
C'est encore un peu vague comme réponse. Qu'est-ce qui est mozartien ? Peux-tu préciser un peu ce que tu entends par là ? Ça m'intéresse.

Re: Le Collège de France invite l’Opéra national de Paris

Posté : 05 nov. 2018, 15:38
par HELENE ADAM
Suite des conférences, cette fois avec Dmitri Tcherniakov sur le thème "les chemins d'une mise en scène

8 Novembre à 18h30

Image

Re: Le Collège de France invite l’Opéra national de Paris

Posté : 08 nov. 2018, 21:25
par David-Opera
La conférence, d'une heure trente, était donnée en russe par Dmitri Tcherniakov, et les auditeurs disposaient d'écouteurs permettant de suivre la traduction en direct.

Dmitri Tcherniakov a illustré son travail en analysant 3 ouvrages qu'il a mis en scène, Eugène Onéguine (vu à Garnier en septembre 2008), Macbeth (vu à Bastille en avril 2009), et Carmen (vu à Aix en juillet 2017), en diffusant des extraits vidéographiques.

Dans Eugène Onéguine, les deux personnages qui l'intéressent sont Tatiana et Lenski qui sont victimes des images qu'ils se font respectivement d'Onéguine et Olga, personnalités creuses mais que la société valorise comme images de réussite.
Ici, il s'agit d'opposer la stupidité des valeurs d'une société, et la richesse sensible de deux êtres.

Dans Macbeth, il montre la relation de couple entre une femme qui aime un homme qui se laisse aimer, fonctionnement que l'on trouve dans beaucoup de couples contemporains.

Dans Carmen, il aborde le sujet de la passion qui est habituellement évitée, et décrit comment un homme va être écrasé par un jeu qui va faire émerger ses pulsions enfouies.

Véritablement, un travail intelligent sur la nature humaine et une présentation passionnante, et Dmitri Tcherniakov présentait ses idées avec une célérité hallucinante, sans notes et sans hésitations.

La conférence était filmée, j'espère que l'on pourra la revoir avec la traduction audio.

Re: Le Collège de France invite l’Opéra national de Paris

Posté : 12 nov. 2018, 14:56
par David-Opera
La vidéo de la conférence avec Dmitri Tcherniakov est en ligne sur le site du Collège de France et est téléchargeable.

https://www.college-de-france.fr/site/e ... -18h30.htm

http://www.college-de-france.fr/video/e ... 108-VF.mp4