Saison 2018-19 MET

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3245
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Saison 2018-19 MET

Message par micaela » 15 févr. 2018, 22:38

Ce que tu dis des Carmélites, c'est un peu aussi le cas pour Pelléas, non ?
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13144
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Saison 2018-19 MET

Message par PlacidoCarrerotti » 15 févr. 2018, 22:45

David-Opera a écrit :
15 févr. 2018, 22:19
micaela a écrit :
15 févr. 2018, 22:17
Satisfaction : 6 opéras en français . C'est presque autant (voire un peu plus -en proportion) qu'à l'ONP;
J'aurais même envie de dire que c'est la seule prise de risque, mais, 3 représentations seulement pour Dialogues des Carmélites, même le TCE n'a pas proposé aussi peu.
Wmouahaha ! Essaie de comptabiliser le nombre de représentations du DDC au Met et compare à l'ONP :lol:
"Quant à Madame Sonya Netrebkheros, je tiens à vous rassurer, chers mécènes : elle est à Paris et elle a commencé les répétitions !". Liz Nerves.

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9291
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Saison 2018-19 MET

Message par Bernard C » 15 févr. 2018, 22:50

houppelande a écrit :
15 févr. 2018, 22:29
C'est logique. Dans Dialogues, la prosodie française et la force et la beauté du texte sont au moins aussi importants que la musique ; ces choses s'apprécient quand même moins facilement devant un public anglophone que devant un public francophone. Carmen et Samson ne présentent pas cette difficulté.
Ceci dit depuis la création de l’œuvre le Met a montré 57 fois Dialogues des Carmélites au public new-yorkais , alors que l'Opéra de Paris ( Garnier , Bastille , Favart réunies) ne le montrait que 33 fois aux parisiens ....

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4247
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Saison 2018-19 MET

Message par David-Opera » 15 févr. 2018, 22:54

PlacidoCarrerotti a écrit :
15 févr. 2018, 22:45
Wmouahaha ! Essaie de comptabiliser le nombre de représentations du DDC au Met et compare à l'ONP :lol:
Réponse ici : 57 pour le Met contre 23 pour l'ONP, depuis 1973

http://www.odb-opera.com/viewtopic.php? ... 0&start=60

Mais 43 pour Pelléas au Met, contre 79 à l'ONP.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10198
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Saison 2018-19 MET

Message par HELENE ADAM » 15 févr. 2018, 23:02

Cela ressemble à une (belle) saison de transition. YNS n'a sans doute pas encore pris ses marques comme directeur musical et Gelb n'a pas forcément les coudées franches pour se lancer dans de nouvelles productions coûteuses qui ne rapportent pas forcément de spectateurs en plus. Le MET mise donc sur les superstars à qui on a du demander dans quoi ils-elles voulaient chanter pour remonter des productions qui ont fait leurs preuves (à eux et elles de prouver qu'ils-elles sont capables de remplir la salle :mrgreen: ).
Les comparaisons avec d'autres maisons d'opéra qui n'ont pas forcément les mêmes problèmes de remplissage que le MET ont donc leurs limites...
Merci à Aurèle pour son résumé des intérêts respectifs des HD... :wink:
Les productions ne sont généralement pas nouvelles (Adriana Lecouvreur a été vu à Londres, à Bastille, à Vienne avec exactement les mêmes chanteurs, je me laisserais peut-être tentée mais pas sûr...) et les distributions pas forcément complètement satisfaisantes : le Ring est moins intéressant notamment du fait du chef (AMHA), que ceux donnés à Munich, Bayreuth et Londres cette saison ou la prochaine. On y reviendra au fur et à mesure :wink:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2434
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Saison 2018-19 MET

Message par Adalbéron » 15 févr. 2018, 23:03

micaela a écrit :
15 févr. 2018, 22:17
Je remarque que , à part 5 titres (les 3 Mozart, les Carmélites et Marnie) , la programmation se concentre sur une période d'à peu près 3/4 de siècle (du Donizetti-1840 au Bartók -1918). C'est la deuxième moitié du XIXème siècle qui se taille la part du lion.
Satisfaction : 6 opéras en français . C'est presque autant (voire un peu plus -en proportion) qu'à l'ONP.
Pour ce qui est de juger d'après les retransmissions, c'est le moyen d'accès aux productions du Met pour beaucoup ici, qui n'ont pas la possibilité (pour différentes raisons) d'aller sur place.
Il n'y a aucun Strauss non plus... Et rien d'antérieur à Mozart, donc...
La saison de l'ONP apparaitrait presque d'un grand équilibre à côté :lol:

Oui, mais il faudrait ouvrir un fil « MET - Saison 2017-2018 - pour les ploucs ».
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2344
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Re: Saison 2018-19 MET

Message par aurele » 15 févr. 2018, 23:07

On a pas tous la possibilité d'aller à New York ou de voyager beaucoup pour l'art lyrique, selon nos professions ou d'autres critères comme cela a été souligné.

Je sais bien qu'en restant quelques jours dans une ville comme New York, on peut profiter de productions diverses avec des distributions intéressantes et n'affichant pas uniquement des stars. Il y a beaucoup de chefs d'orchestre que je connais peu ou très mal.

Christine Goerke faisant surtout carrière aux Etats-Unis, je pense qu'on est peu nombreux sur ce site à avoir eu la chance de l'entendre live. Après, il est évident que ce sera très certainement mieux que Voigt lors de la création de cette production. Je m'étais passé de Siegfried et Götterdämmerung, là encore certes au cinéma certes (ce qui va agacer Bernard mais je m'en fiche). Je sais bien que l'opéra, cela se vit et se ressent surtout en salle.

Marco Armiliato est un chef que je trouve souvent décevant. Noseda, ce sera sans doute très bien dans Adriana Lecouvreur. Je serais curieux d'entendre Nézet-Séguin dans Dialogues des Carmélites notamment justement. Pieczonka en Madame Lidoine, cela peut être très bien.

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2434
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Saison 2018-19 MET

Message par Adalbéron » 15 févr. 2018, 23:09

Bernard C a écrit :
15 févr. 2018, 22:50
houppelande a écrit :
15 févr. 2018, 22:29
C'est logique. Dans Dialogues, la prosodie française et la force et la beauté du texte sont au moins aussi importants que la musique ; ces choses s'apprécient quand même moins facilement devant un public anglophone que devant un public francophone. Carmen et Samson ne présentent pas cette difficulté.
Ceci dit depuis la création de l’œuvre le Met a montré 57 fois Dialogues des Carmélites au public new-yorkais , alors que l'Opéra de Paris ( Garnier , Bastille , Favart réunies) ne le montrait que 33 fois aux parisiens ....

Bernard
Le public parisien a pu aussi voir l'oeuvre à l'Opéra Comique en 1964 et en 1983 ainsi qu'au Théâtre des Champs-Élysées en 1980, en 2013 et en 2018.
En fait, je vois mal cet opéra dans une grande salle : les chanteurs se doivent d'être plus attentifs à la diction qu'à la projection. Comme dans Pelléas, qui n'a pas grand chose à faire à Bastille, ni au Lincoln Center.

Il y a une salle du type Opéra Comique/TCE ou Theater an der Wien à NYC ?
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9291
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Saison 2018-19 MET

Message par Bernard C » 15 févr. 2018, 23:33

Adalbéron a écrit :
15 févr. 2018, 23:09
Bernard C a écrit :
15 févr. 2018, 22:50
houppelande a écrit :
15 févr. 2018, 22:29
C'est logique. Dans Dialogues, la prosodie française et la force et la beauté du texte sont au moins aussi importants que la musique ; ces choses s'apprécient quand même moins facilement devant un public anglophone que devant un public francophone. Carmen et Samson ne présentent pas cette difficulté.
Ceci dit depuis la création de l’œuvre le Met a montré 57 fois Dialogues des Carmélites au public new-yorkais , alors que l'Opéra de Paris ( Garnier , Bastille , Favart réunies) ne le montrait que 33 fois aux parisiens ....

Bernard
Le public parisien a pu aussi voir l'oeuvre à l'Opéra Comique en 1964 et en 1983 ainsi qu'au Théâtre des Champs-Élysées en 1980, en 2013 et en 2018.
En fait, je vois mal cet opéra dans une grande salle : les chanteurs se doivent d'être plus attentifs à la diction qu'à la projection. Comme dans Pelléas, qui n'a pas grand chose à faire à Bastille, ni au Lincoln Center.

Il y a une salle du type Opéra Comique/TCE ou Theater an der Wien à NYC ?
Est ce que Manhattan ressemble à Paris ou à Vienne ?

Tout ça n'a pas beaucoup de sens , ce sont des questions de "corps propre" , de schéma corporel , de sens de l'espace ; ce qui aurait plutôt son importance c'est l'acoustique , et là dessus , je n'y reviendrai pas ; c'est mieux d'être au Met qu'au TCE .

Pelleas , c'est une affaire spéciale .Je prétends que ou on a une sorte d'oreille pour l'écouter ou on ne l'a pas , le reste est sans importance , quoiqu'il se passe, où que ça se passe . ( Il vaut d'ailleurs pas me brancher sur Pelleas ; si tu as besoin d'une salle particulière pour Pelleas , c'est que tu as encore à apprendre beaucoup sur cette œuvre , ceci est mon avis qui n'est pas humble du tout ) :wink:

Bernard

Post scriptum : je n'ai donné que le chiffre du Metropolitan Opera de New York et pas des autres représentations de Dialogues des Carmélites à New York , notamment au New York City Opera où il fut monté plusieurs fois dès 1966 , en 2004 et probablement d'autres saisons , je n'ai pas les archives exhaustives ! ( c'est probablement plusieurs dizaines de représentations qu'il faut ajouter , et c'est sans compter sur les autres compagnies de NY , comme l'OCB ( Opera Company Brooklyn) qui l'a donné en 2016 etc ....

IL ne faut pas s'imaginer que NY s’arrête aux portes du Met ni de Manhattan .
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

paco
Basse
Basse
Messages : 8451
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Saison 2018-19 MET

Message par paco » 15 févr. 2018, 23:52

Adalbéron a écrit :
15 févr. 2018, 23:03
Et rien d'antérieur à Mozart, donc...
Essaye donc de jouer Lully ou Monteverdi dans une salle de 4000 places, succès acoustique garanti :lol:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 33 invités