Lancement de la saison de l'ONP 2018/19

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12369
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Lancement de la saison de l'ONP 2018/19

Message par PlacidoCarrerotti » 17 janv. 2018, 19:25

Adalbéron a écrit :
17 janv. 2018, 19:17
PlacidoCarrerotti a écrit :
17 janv. 2018, 19:09
David-Opera a écrit :
17 janv. 2018, 19:04
elisav a écrit :
17 janv. 2018, 18:52
Et pourtant, personne aux représentations de l’Odéon n’a hué, personne n’a piqué une crise en criant que l’on assassine la Culture...
Le public qui fréquente le théâtre et celui qui fréquente l’opéra doivent être en grande partie différents. Le public d’opéra semble être en moyenne plus conservateur, plus figé dans ses conceptions et ses habitudes.
Le public est plus jeune au théâtre (30 % du public de l'Odéon a - de 26 ans alors que 30% du public lyrique de l'ONP a - de 40 ans) et les origines sociales sont plus diversifiées, ce qui assure une plus large ouverture d'esprit.
Donc le même public que celui des Marvel, Game of Thrones, Seigneur des Anneaux et des films d'horreur bien sanguinolents.
??
Quand bien même ce serait vrai pour tout le public : et alors ?
Partir de la composition sociologique d'un public pour en conclure qu'il a, ou pas, une grande ouverture d'esprit est un raisonnement inductif farfelu.
La composition du public du PSG, c'est aussi 30% de moins de 26 ans et des origines sociales plus diversifiées : et alors ?
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

elisav
Baryton
Baryton
Messages : 1593
Enregistré le : 18 juin 2012, 23:00

Re: Lancement de la saison de l'ONP 2018/19

Message par elisav » 17 janv. 2018, 19:28

David-Opera a écrit :
17 janv. 2018, 19:04
elisav a écrit :
17 janv. 2018, 18:52
Et pourtant, personne aux représentations de l’Odéon n’a hué, personne n’a piqué une crise en criant que l’on assassine la Culture...
Le public qui fréquente le théâtre et celui qui fréquente l’opéra doivent être en grande partie différents. Le public d’opéra semble être en moyenne plus conservateur, plus figé dans ses conceptions et ses habitudes.
Le public est plus jeune au théâtre (30 % du public de l'Odéon a - de 26 ans alors que 30% du public lyrique de l'ONP a - de 40 ans) et les origines sociales sont plus diversifiées, ce qui assure une plus large ouverture d'esprit.
Sans doute. Mais n’y a-t-il pas là un cercle vicieux ?
Peut-être que le non-renouvellement du public d’opéra est dû, en partie du moins, à cette occupation des lieux par un public conservateur, figé dans ses habitudes, avec lequel un nouveau public (plus jeune et/ou d’origines sociales plus diverses) n’a pas envie de se mélanger ?

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6967
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Lancement de la saison de l'ONP 2018/19

Message par MariaStuarda » 17 janv. 2018, 19:32

PlacidoCarrerotti a écrit :
17 janv. 2018, 14:03
MariaStuarda a écrit :
17 janv. 2018, 12:52
Simon Stone est un des jeunes metteurs en scène les plus remarquables de la période.
Sa Médée à l'Odéon était fantastique.
Si ça te plait, il y a 99% de probabilité pour que je n'apprécie pas :lol:

Et pis j'aime pas ceux qui se font "remarquer".
Super argument ! :lol:

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 9318
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Lancement de la saison de l'ONP 2018/19

Message par tuano » 17 janv. 2018, 19:33

Si le public du théâtre aimait et connaissait par cœur le texte des pièces qu'il allait voir, je pense qu'il serait beaucoup moins réceptif aux trahisons vis-à-vis du texte.
Depuis le disque, le public d'opéra est devenu très cultivé, à force d'écouter des dizaines (voire centaines) de fois une partition avant d'aller voir une représentation.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3941
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Lancement de la saison de l'ONP 2018/19

Message par David-Opera » 17 janv. 2018, 19:36

PlacidoCarrerotti a écrit :
17 janv. 2018, 19:25
La composition du public du PSG, c'est aussi 30% de moins de 26 ans et des origines sociales plus diversifiées : et alors ?
Et bien il s'agit d'une répartition qui est représentative de l'ensemble de la population française, c'est à dire 30% de la population a, aujourd'hui, moins de 26 ans et a des origines diversifiées.

A l'opéra on sort de cette représentativité et cela joue naturellement sur la façon dont une partie de ce public se perçoit et s'approprie une certaine vision de l'art lyrique.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3941
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Lancement de la saison de l'ONP 2018/19

Message par David-Opera » 17 janv. 2018, 19:39

elisav a écrit :
17 janv. 2018, 19:28
Sans doute. Mais n’y a-t-il pas là un cercle vicieux ?
Peut-être que le non-renouvellement du public d’opéra est dû, en partie du moins, à cette occupation des lieux par un public conservateur, figé dans ses habitudes, avec lequel un nouveau public (plus jeune et/ou d’origines sociales plus diverses) n’a pas envie de se mélanger ?
Oui, et c'est pour cela qu'il y dans l'idée de la programmation de Lissner d'attirer des théâtreux en espérant peut-être aussi qu'ils se débarrasseront de certains préjugés et verront que tout le public de l'opéra n'est pas conservateur et figé dans sa mentalité.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3941
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Lancement de la saison de l'ONP 2018/19

Message par David-Opera » 17 janv. 2018, 19:41

tuano a écrit :
17 janv. 2018, 19:33
Si le public du théâtre aimait et connaissait par cœur le texte des pièces qu'il allait voir, je pense qu'il serait beaucoup moins réceptif aux trahisons vis-à-vis du texte.
Je ne connais aucun livret par cœur malgré toutes ces années d'écoute.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12369
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Lancement de la saison de l'ONP 2018/19

Message par PlacidoCarrerotti » 17 janv. 2018, 20:38

David-Opera a écrit :
17 janv. 2018, 19:36
PlacidoCarrerotti a écrit :
17 janv. 2018, 19:25
La composition du public du PSG, c'est aussi 30% de moins de 26 ans et des origines sociales plus diversifiées : et alors ?
Et bien il s'agit d'une répartition qui est représentative de l'ensemble de la population française, c'est à dire 30% de la population a, aujourd'hui, moins de 26 ans et a des origines diversifiées.

A l'opéra on sort de cette représentativité et cela joue naturellement sur la façon dont une partie de ce public se perçoit et s'approprie une certaine vision de l'art lyrique.
Certes, mais les répartitions sociologiques du public de l'Odéon et de celui du PSG ont beau être les mêmes, elles n'en cachent pas moins des populations extrêmement différentes.
Tu argues de cette similitude pour faire croire que le public de l'Odéon serait plus populaire alors qu'il s'agit d'une élite, juste différente de celle qui va à l'opéra (et peut-être moins populaire d'ailleurs, une élite plus intello).
David-Opera a écrit :
17 janv. 2018, 19:39
elisav a écrit :
17 janv. 2018, 19:28
Sans doute. Mais n’y a-t-il pas là un cercle vicieux ?
Peut-être que le non-renouvellement du public d’opéra est dû, en partie du moins, à cette occupation des lieux par un public conservateur, figé dans ses habitudes, avec lequel un nouveau public (plus jeune et/ou d’origines sociales plus diverses) n’a pas envie de se mélanger ?
Oui, et c'est pour cela qu'il y dans l'idée de la programmation de Lissner d'attirer des théâtreux en espérant peut-être aussi qu'ils se débarrasseront de certains préjugés et verront que tout le public de l'opéra n'est pas conservateur et figé dans sa mentalité.
Tu ne veux pas renouveler le public, tu veux juste remplacer une élite par une autre, celle des théâtreux (à laquelle tu t'identifies en t'en glorifiant) par celle du public lyrique.
C'est comme si tu voulais qu'on serve des steaks dans les restaurants végétariens histoire de renouveler les dîneurs.
La mauvaise monnaie chasse la bonne : Gelb a essayé au Met et il a obtenu l'effet inverse de celui qu'il imaginait. Les intellos ne sont pas venus et les connards conservateurs (et probablement fachos) sont partis.
Explique moi pourquoi on devrait se laisser faire ?
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3941
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Lancement de la saison de l'ONP 2018/19

Message par David-Opera » 17 janv. 2018, 20:57

PlacidoCarrerotti a écrit :
17 janv. 2018, 20:38
Certes, mais les répartitions sociologiques du public de l'Odéon et de celui du PSG ont beau être les mêmes, elles n'en cachent pas moins des populations extrêmement différentes.
Placido Domingo est un immense amateur de football, on le trouve très souvent dans les stades (mais peut-être pas du PSG).
PlacidoCarrerotti a écrit :
17 janv. 2018, 20:38
Tu argues de cette similitude pour faire croire que le public de l'Odéon serait plus populaire alors qu'il s'agit d'une élite, juste différente de celle qui va à l'opéra (et peut-être moins populaire d'ailleurs, une élite plus intello).
On y trouve beaucoup de jeunes, et des classes entières même, il y a sans doute une partie du public qui se perçoit comme une élite, mais ce n'est certainement pas la majorité.
PlacidoCarrerotti a écrit :
17 janv. 2018, 20:38
Tu ne veux pas renouveler le public, tu veux juste remplacer une élite par une autre, celle des théâtreux (à laquelle tu t'identifies en t'en glorifiant) par celle du public lyrique.
Ah non, il y a erreur. je ne veux rien du tout, je cherche simplement à comprendre les motivations des gens, qu'ils soient de simples spectateurs que des directeurs de programmation, et je ne m'identifie pas au public théâtreux puisque je me suis mis au théâtre bien après l'opéra en me rendant compte que, certes, il n'y a plus la musique - un manque considérable -, mais une richesse textuelle que l'on ne retrouve pas dans les livrets d'opéras sauf exception (Salomé par exemple qui est très proche du texte d'Oscar Wilde).

L'opéra permet de cultiver l'oreille musicale et de se laisser prendre par la richesse musicale, mais ne prodigue pas une richesse littéraire comme le théâtre peut le dispenser.

Les textes à l'opéra, et je n'apprends rien à personne, sont très pauvres en contenu, mais compensés par le discours musical, et c'est d'ailleurs pour cela que les commentaires des représentations tournent autour des performances vocales, orchestrales et des jolis décors, plus que sur le texte dans sa signification profonde.
PlacidoCarrerotti a écrit :
17 janv. 2018, 20:38
C'est comme si tu voulais qu'on serve des steaks dans les restaurants végétariens histoire de renouveler les dîneurs.
Explique moi pourquoi on devrait se laisser faire ?
Tu peux ne pas accepter les propositions scéniques, du moment que tu ne casses la gueule à personne. :wink:

paco
Basse
Basse
Messages : 7859
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Lancement de la saison de l'ONP 2018/19

Message par paco » 17 janv. 2018, 21:30

PlacidoCarrerotti a écrit :
17 janv. 2018, 20:38
David-Opera a écrit :
17 janv. 2018, 19:36
PlacidoCarrerotti a écrit :
17 janv. 2018, 19:25
La composition du public du PSG, c'est aussi 30% de moins de 26 ans et des origines sociales plus diversifiées : et alors ?
Et bien il s'agit d'une répartition qui est représentative de l'ensemble de la population française, c'est à dire 30% de la population a, aujourd'hui, moins de 26 ans et a des origines diversifiées.

A l'opéra on sort de cette représentativité et cela joue naturellement sur la façon dont une partie de ce public se perçoit et s'approprie une certaine vision de l'art lyrique.
Certes, mais les répartitions sociologiques du public de l'Odéon et de celui du PSG ont beau être les mêmes,
Je dirais "démographiques" et non "sociologiques" : car tous les jeunes ne se ressemblent pas et je ne suis pas certain que le profil sociologique des jeunes qui vont au stade soit 100% identique aux jeunes qui vont à l'Odéon.

Mon sentiment est exactement inverse de celui de David : quand je vais au théâtre, j'ai l'impression d'un public certes plus divers en âges - c'est incontestable- mais beaucoup plus homogène et "entre soi'" en sociologie, ça fait dans l'ensemble très public de profs et d'individus ayant bénéficié d'une éducation supérieure - je ne dispose pas de statistiques, mais c'est ce que je ressens en écoutant les conversations aux entractes ou dans les rangées autour de moi-.
Je n'ai pas la même sensation à l'Opéra, où j'ai l'impression d'un public souvent plus âgé mais plus divers - ce qui s'entend au langage utilisé dans les conversations, souvent moins sophistiqué, plus "brut de fonderie", plus sorti des tripes-.
En quelque sorte, un public à l'approche plus intellectuelle au théâtre, plus émotionnel à l'Opéra - ce que le Wanderer avait extrêmement bien argumenté dans un article de son blog que j'avais mentionné cet automne-.

Par ailleurs, je ne crois pas qu'il y ait eu, sur deux siècles, souvent des "huées" au théâtre, en dehors de batailles historiques comme Hernani. Alors qu'à l'Opéra les réactions épidermiques, passionnées, du public ont toujours existé et ont toujours été fréquentes. Auparavant elles s'adressaient surtout aux chanteurs, maintenant c'est au tour des metteurs en scène. C'est aussi une des raisons, selon moi, pour lesquelles on entend des huées à l'Opéra et pas au théâtre : en fait cela a toujours été le cas !

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 39 invités