Concours Voix Nouvelles 2018

Actualité, potins, débats.
Efemere
Basse
Basse
Messages : 2080
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Concours Voix Nouvelles 2018

Message par Efemere » 10 janv. 2018, 17:58

Quatrième édition du concours francophone VOIX NOUVELLES, organisée par le Centre Français de Promotion Lyrique, la Fondation Orange et la Caisse des Dépôts, avec le soutien de l'Adami, du Ministère des Outre-mer, de France 3 et France Musique, Natalie Dessay étant la marraine de cette nouvelle édition.
______________________________

Rappelons les lauréats des trois précédentes éditions :

▪1988 – Natalie Dessay (soprano), Valérie Millot (soprano), Anne-Sophie Schmidt (soprano), Martine Olmeda (mezzo-soprano) et Jean François Vinciguerra (baryton-basse) ;
▪1998 – Alexia Cousin (soprano), Anne-Catherine Gillet (soprano / Belgique), Joanne Bellavance (soprano / Canada), Élodie Mechain (alto), Stéphane Degout (baryton) et Nicolas Testé (basse) ;
▪2002 – Nathalie Manfrino (soprano), Hélène Guilmette (soprano / Canada ), Natacha Finette-constantin (soprano), Susan Gouthro (soprano / Canada), Karine Deshayes (mezzo-soprano) et Florian Laconi (ténor).
______________________________

Cf. le site du Centre Français de Promotion Lyrique ► ici et ici.

« (...)
La collaboration de l'ensemble des maisons d'opéra à ce projet permet de tisser un maillage territorial unique pour la prospection de nouveaux talents en France métropolitaine et d'outre-mer, en Belgique, en Suisse, au Canada, aux Comores, à l'Île Maurice et à Madagascar.

La compétition se déroulera en plusieurs phases, de 2017 à 2019 :

– inscriptions : du 13 mars au 30 juin 2017
– auditions en régions : de septembre à décembre 2017
– demi-finale nationale : 25 et 26 janvier 2018 à l'Opéra de Massy
– finale nationale : 10 février 2018 à l'Opéra Comique
– concert des Lauréats : 24 septembre 2018 au Théâtre des Champs-Élysées [avec l'Orchestre Colonne / Laurent Petitgirard]
– concerts des Lauréats en régions : de fin septembre 2018 au printemps 2019.

Trois prix seront décernés, d'un montant respectif de 10 000 euros, 7 000 euros et 4 000 euros, auxquels s'ajouteront des prix spéciaux.
(...)
»
______________________________

Les demi-finales nationales, au piano, des jeudi 25 janvier à 19h et vendredi 26 janvier à 19h à l'Opéra de Massy sont gratuites. Le retrait des places non numérotées se fera à partir du mardi 16 janvier [cf. ici].

La finale nationale du samedi 10 février à 19h30 à la Salle Favart de l'Opéra Comique [cf. ici], avec la participation de l'Orchestre Colonne sous la direction de Laurent Petitgirard, et présentée par Natalie Dessay, est payante – 18 € / 10 € (- 18 ans) / 5 € (groupes scolaires) [réservation en ligne ► ici]. La soirée sera enregistrée et diffusée par France Musique et France 3.
______________________________

Voir aussi l'article « Le concours Voix Nouvelles fait son grand retour » (France Musique, 10 janv. 2018).

« (...)
De septembre à décembre dernier, 607 candidats inscrits ont été départagés lors d’épreuves en région (...) Ils ne sont plus que 47 sélectionnés pour la demi-finale (...)

Le 10 février, ils ne seront plus que 12 à s’affronter lors d’une finale (...) Six lauréats seront désignés dont trois recevront un prix de 10 000€, 7 000€ et 4 000€ (...)

Parmi les candidats, tous âgés de moins de 32 ans, Raymond Duffaut, président du CFPL, a regretté la surreprésentation des sopranos (29 sur 47 candidats au total) et l’absence de basse. L’intégralité du concours est à suivre sur la page Facebook de l’événement (...)

Raymond Duffaut a précisé que le Centre français de promotion lyrique comptait poursuivre le montage d’une coproduction d’un opéra avec plusieurs maisons lyriques, comme ce fut le cas l’année dernière avec L’Ombre de Venceslao de Copi et Matalon.

Il devrait être question de la reprise de l’opérette Un voyage dans la lune d’Offenbach au printemps 2020. Raymond Duffaut a exprimé son souhait que dans la foulée soit organisée une 5e édition du concours Voix Nouvelles avec une éventuelle ouverture à toute l’Europe.
»

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3403
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Concours Voix Nouvelles 2018

Message par micaela » 10 janv. 2018, 18:11

Merci pour l'info. J'ai réservé pour la finale.
C'est étonnant quand même : ce concours ne se tient que de façon finalement assez irrégulière. C'est quoi, le problème ?
Une bonne chose, c'est la diffusion de la finale sur F3. En espérant que ça ne sera pas à des horaires impossibles.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Efemere
Basse
Basse
Messages : 2080
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: Concours Voix Nouvelles 2018

Message par Efemere » 10 janv. 2018, 18:28

micaela a écrit :
10 janv. 2018, 18:11
Merci pour l'info. J'ai réservé pour la finale.
C'est étonnant quand même : ce concours ne se tient que de façon finalement assez irrégulière. C'est quoi, le problème ?
Une bonne chose, c'est la diffusion de la finale sur F3. En espérant que ça ne sera pas à des horaires impossibles.
Cf. « (...) C'est d'ailleurs parce que ce concours est lourd à organiser qu'il n'a lieu qu'irrégulièrement depuis sa création, il y a près de 30 ans (...) » (extrait de « Le concours Voix Nouvelles fait son retour » – France Musique, 17 mars 2017).

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 22012
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Concours Voix Nouvelles 2018

Message par JdeB » 11 janv. 2018, 10:12

Et à l'horizon 2022/23, R. Duffaut espère lui donner une dimension européenne !

A la conférence de presse de mardi, on a appris, que parmi les 47, âgés de 22 à 32 ans, il n'y avait aucune basse, un seul contre-ténor, une grande majorité de femmes, peut-être un concert des lauréats à Cuba, et peut être un contrat avec DG (en plus des 10 000 euros) pour le ou la gagnant(e).Il n'y a pas de catégorie femme et hommes, il pourrait donc n'y avoir parmi les lauréats que des hommes ou que des femmes.

Il y aura une diffusion de la Finale en direct sur la toile et sur France3 une semaine plus tard

ODB fera des interviews des lauréats
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 22012
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Concours Voix Nouvelles 2018

Message par JdeB » 12 janv. 2018, 09:19

CLASSEMENT PAR RÉGION:

AUVERGNE RHÔNE-ALPES : 3
BOURGOGNE FRANCHE-COMTE : 1
BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE : 1
CENTRE-VAL-DE-LOIRE : 1
CORSE : 1
GRAND-EST : 3
HAUTS-DE-FRANCE : 1
ILE-DE-FRANCE : 15
NORMANDIE : 1
NOUVELLE AQUITAINE : 1
PACA-EST : 1
PACA-OUEST : 1
OCCITANIE : 2

BELGIQUE : 5
CANADA : 5
LA REUNION : 2
SUISSE : 3


29 sopranos
6 mezzos
1 sopraniste
5 ténors
6 barytons
0 basse
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3403
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Concours Voix Nouvelles 2018

Message par micaela » 12 janv. 2018, 11:56

Sopraniste et non contre-ténor ?
Edit, je n'avas pas remarqué, mais la Réunion aurait dû classée avec les régions : c'est un département français.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
Egisthe
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 162
Enregistré le : 09 sept. 2012, 23:00
Localisation : Paris

Re: Concours Voix Nouvelles 2018

Message par Egisthe » 26 janv. 2018, 02:05

La demi-finale a lieu en ce moment à Massy. Finalement ce ne sont pas 47 mais 42 candidats qui concourent, cinq chanteuses s'étant retirées pour des raisons inconnues dont Héloïse Mas, mezzo très prometteuse qui chantera très prochainement dans Le Roi carotte à Lille puis Siébel dans Faust aux côtés de Joseph Calleja, Marina Rebeka et Paul Gay à Monte-Carlo.

La sélection s'annonce difficile parmi les sopranes et les mezzos comme c'était à prévoir. Sur les 21 candidats auditionnés jeudi 25, seuls quatre étaient des hommes.

Parmi ces jeunes talents, en voici quelques-uns à suivre de près: Gina Gloria Tronel, qui a ouvert le bal en me prenant par les sentiments avec un "Tornami a vagheggiar" très touchant d'une voix charnue au timbre fruité; Ada Elodie Tuca, à l'aigu d'une grande puissance et exprimant une belle folie dans la deuxième partie de l'air d'Olympia (air d'ailleurs interprété par trois candidates au cours de la soirée), dommage que le médium et le grave soient détimbrés; Eva Zaïcik -que l'on sent chez elle dans le baroque- au timbre homogène et possédant de beaux graves pour interpréter une Junon qui ne manque pas de noblesse; Kévin Amiel (ténor), très engagé, fait de ses deux airs un moment marquant de la soirée.
Citons également Kamil Ben Hsaïn Lachiri, comte d'Almaviva et prince du legato au timbre d'une chaleur enveloppante mais au jeu un peu outré,ou Odéi Bilodeau, qui fait preuve d'une grande vaillance dans le "bel sogno di Doretta" de Magda.
Trois grandes découvertes qui se passent presque de commentaires: Hélène Carpentier, à l'interprétation très fouillée et mûre (elle a 22 ans), Axelle Fanyo, diction exemplaire, et Jeanne Dumat, timbre sublime, belle énergie et grande musicalité en Musetta et en Manon (dommage que l'articulation pèche).

Diego Godoy s'attaque avec courage à Ernesto, mais malheureusement, tous les aigus sont détimbrés. Théo Imart (contre-ténor) laisse une impression mitigée. Physique et voix très (trop) juvéniles, mais prestation malgré tout encourageante.

La suite demain, et résultats de la demi-finale samedi 27 au soir.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 22012
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Concours Voix Nouvelles 2018

Message par JdeB » 26 janv. 2018, 11:03

micaela a écrit :
12 janv. 2018, 11:56
Sopraniste et non contre-ténor ?
je me fais juste l'écho du dossier de presse je ne connais pas ce très jeune chanteur de 22 ans; il s'agit de Théo
IMART région Ile-de-France, nationalité française
Depuis 2015 Théo est élève de l‘Ecole Normale de Musique Alfred Cortot, après avoir étudié à la maîtrise départementale des Bouches-du-Rhône. On peut déjà retrouver Théo sur quatre albums où il interprète du Mahler, du Mendelssohn, du Rachmaninov et du Dvorak



Voici ce qu'on y apprend sur les candidats qui ont le plus séduits Egisthe

CARPENTIER Hélène, 22 ans, région Ile-de-France, nationalité française
Formée à la flûte et au piano, Hélène étudie le chant à Amiens et à Paris avec notamment une formation spécifique aux solistes baroques. En mars 2016, elle est reçue au concours d’entrée au Conservatoire National Supérieur de Musique de
Paris, où elle a fait son entrée depuis septembre. En avril 2017, elle obtient le Prix Jeune Espoir catégorie Opéra du 2ème Concours International de Bordeaux.

TRONEL Gina Gloria, 23 ans, région Nouvelle Aquitaine, nationalité franco-roumaine Gina Gloria commence ses études au Conservatoire Jacques Thibaud de Bordeaux où elle étudie le piano, la danse classique, la musique et la chorale
d’enfants. Depuis 2012, elle poursuit son cursus à l’Université nationale de musique de Bucarest et est actuellement en Master 1 de Chant Lyrique. GinaGloria collabore avec l’Opéra Comique de Bucarest, elle a interprété plusieurs
rôles tels que la Reine de la Nuit dans « La Flûte Enchantée » ou encore Despina dans « Cosi fan tutte » de Mozart. En 2016 elle remporte le Prix « Jeune Espoir » au Concours International de Chant Robert Massard à Bordeaux, ainsi que le « Prix Spécial du Jury » au Concours de Chant de Marmande.

FANYO Axelle, 28 ans, région Bourgogne Franche-Comté, nationalité française
Après une licence en musicologie et un prix de violon, Axelle entre au CNSMDP en 2012 où elle obtient sa licence. En juin 2016, elle obtient son master avec mention Très bien à l’unanimité. Axelle forme un duo piano-chant avec la pianiste Tokiko Hosoya depuis 2012 avec qui elle a remporté des prix dont le prix jeune talent au concours international de mélodie française de Toulouse. En septembre 2016 elle participe au concert gala au Théâtre des Champs-Elysées,
organisé par l’association Woman of Africa, avec l’orchestre et le choeur de la Républicaine. En juin 2017, Axelle interprète Vitellia dans « La Clémence de Titus » à l’Opéra de Dijon où elle reviendra en octobre 2018 dans le rôle de Barena dans « Jenufa » de Janàcek.


DUMAT Jeanne, 27 ans, région Suisse, nationalité française
Jeanne commence très jeune le chant lyrique en intégrant à 10 ans la Maîtrise de Radio France. Elle fait ses études à l’ENM de Paris où elle obtient un diplôme d’exécution mention Très bien. Lors de la saison 2017/2018, elle étudie en « Master Specialized Music Performance Opera » au Schweizer Opernstudio de la Haute Ecole de Berne en Suisse.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7353
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Concours Voix Nouvelles 2018

Message par MariaStuarda » 27 janv. 2018, 00:36

Je ne connais pas les autres mais mon chouchou, c'est Diego !

Avatar du membre
Egisthe
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 162
Enregistré le : 09 sept. 2012, 23:00
Localisation : Paris

Re: Concours Voix Nouvelles 2018

Message par Egisthe » 27 janv. 2018, 13:15

Deuxième partie de la demi-finale du concours, vendredi 26.

Globalement, une soirée moins enthousiasmante que la première car (encore) moins de variété, principalement. On a pu mesurer à quel point le concours à ce stade est phagocyté par les sopranos pour ne pas dire les coloratures ! Nombreuses se sont succédées les Olympia, les Juliette, les Titania, les Manon, les Gilda !
C'est simple, j'ai pensé en sortant: ce n'est pas Voix nouvelles mais le concours "Little Miss Diana Damrau" !
Le niveau étant très élevé à ce stade, ce n'est pas évident de les départager. Cela ne fait d'ailleurs qu'accentuer une certaine monotonie inhérente à tous concours.
Evidemment, on est moins ouvert et plus sévère en fin de soirée face à un cinquième "Les oiseaux dans la charmille" ou un troisième "Je suis Titania la blonde" de bonne tenue ! Hier soir, il y avait de quoi ouvrir un magasin de poupées sous la verrière du Grand Palais et donner Mignon simultanément dans tous les opéras d'Allemagne !
Les comparaisons n'en sont que plus inévitables même si (presque) toutes les candidates ont eu de belles interprétations à défendre (#cruautédesconcours).

Certains d'entre eux ont néanmoins su tirer leur épingle du jeu. Citons le baryton Gilen Goicoechea qui s'est concentré sur Massenet avec Athanaël et Hérode alors qu'il avait livré une poignante mort de Posa en finale régionale (baryton verdien évident). Un chanteur à suivre, mais que l'on aimerait surtout entendre dans Verdi (les interprètes de ce niveau ne courent pas les rues, du moins en France...).
Armelle Khourdoïan, ancienne de l'Atelier lyrique qui a déjà une carrière bien entamée et dont certaines couleurs ne sont pas sans rappeler Angela Gheorghiu.
Julia Knecht-Marcelli, qui possède une voix agréable et très agile, une bonne diction et une certaine pertinence dans l'aigu. Le timbre en revanche peut paraître assez banal et le vibrato parfois préoccupant.
La colorature malgache Ambinina Aniana Malalaharisoa à la justesse parfois approximative se distingue néanmoins par une voix cristalline et d'une grande pureté. Ajoutons que c'est une interprète qui n'a pas peur de prendre des risques, ce qui la rend sympathique.

Une des très belles révélations de la soirée (petit coup de coeur) : le ténor belge Maxime Melnik. Là aussi, on a affaire à un interprète peut-être un peu vert pour de nombreux rôles mais à la personnalité vocale manifeste. Il se distingue notamment par un vrai sens du dire dans le répertoire français (Debussy et Gounod en l'occurrence), un sens affûté de la prosodie et des aigus solaires. La clarté et la limpidité de son chant en font un interprète tout trouvé pour la mélodie française, si doué dans la narration. De belles qualités à faire valoir en toute simplicité au service des compositeurs.

Vraie et grande personnalité vocale également chez Cyrielle Ndjiki Nya qui elle, excelle dans l'incarnation avec un médium et un grave amples dans Elettra et Chimène. Sens dramatique indéniable. Toutefois peut-on regretter que la clarté de l'expression se perde dans l'aigu. Mais ça...

Et citons pour terminer Louise Pingeot, autre colorature au beau timbre et à la voix ronde doublée d'une certaine aisance dramatique. Attention en revanche à ne pas trop s'écouter chanter ! Mais là encore, quand on a 29 ans et qu'on chante la troisième Titania de la soirée pour un concours aussi prestigieux...

La fin de soirée du jury a dû être intense en réflexions et en échanges pour choisir les 12. Réponse ce soir à 18h sur la page du concours.

En attendant, je vous livre mon palmarès-pronostic:

Kévin Amiel, ténor
Kamil Ben Hsaïn Lachiri, baryton
Hélène Carpentier, soprano
Jeanne Dumat, soprano
Axelle Fanyo, soprano
Gilen Goicoechea, baryton
Armelle Khourdoïan, soprano
Ambinina Aniana Malalaharisoa, soprano
Maxime Melnik, ténor
Cyrielle Ndjiki Nya, soprano
Louise Pingeot, soprano
Eva Zaïcik, mezzo-soprano

Ont à mon avis également leurs chances: Gina Gloria Tronel, Ada Elodie Tuca, Théo Imart, Eléonore Pancrazi, Odéi Bilodeau, Iryna Kyshliaruk et Julia Knecht-Marcelli.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 52 invités