Des serial spectateurs sur ODB ?

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2791
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Des serial spectateurs sur ODB ?

Message par Loïs » 28 oct. 2017, 11:48

Bernard C a écrit :
28 oct. 2017, 11:20
je vais à l'Opéra exactement comme je vais acheter mon pain à la boulangerie de mon quartier, et exactement comme je vais à mon travail
Ah bon! Moi qui croyais que tout cela est le fruit d'une longue mure et très fashion réflexion pour attirer le regard :lol:

Avatar du membre
jmc
Ténor
Ténor
Messages : 502
Enregistré le : 07 déc. 2008, 00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Re: Des serial spectateurs sur ODB ?

Message par jmc » 28 oct. 2017, 19:28

Loïs a écrit :
28 oct. 2017, 11:48
Bernard C a écrit :
28 oct. 2017, 11:20
je vais à l'Opéra exactement comme je vais acheter mon pain à la boulangerie de mon quartier, et exactement comme je vais à mon travail
Ah bon! Moi qui croyais que tout cela est le fruit d'une longue mure et très fashion réflexion pour attirer le regard :lol:
Comme Cléopâtre qui sort du palais en courant sans prendre le temps de se changer :kissing: .

Image

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8735
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Des serial spectateurs sur ODB ?

Message par Bernard C » 28 oct. 2017, 23:27

C'est malin !

:lol:

bz
Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

DieFeen
Ténor
Ténor
Messages : 510
Enregistré le : 21 mai 2005, 23:00

Re: Des serial spectateurs sur ODB ?

Message par DieFeen » 29 oct. 2017, 23:25

jerome a écrit :
27 oct. 2017, 15:23
DieFeen a écrit :
27 oct. 2017, 14:26
je reprends une tisane à la bergamote et trempouille une madeleine de Commercy !
Dis donc toi!! On s'est pas connu sur un autre site (genre OperaGiocoso!) ??? 8-O
De mémoire, je jurerais que non (voir MP) ! Mais j'ai fréquenté ce lieu par la lecture des posts. J'ai le vague souvenir d'une place assez nauséabonde, mais ça date... Désolé pour le HS
(édit 1 fois)

DieFeen
Ténor
Ténor
Messages : 510
Enregistré le : 21 mai 2005, 23:00

Re: Des serial spectateurs sur ODB ?

Message par DieFeen » 29 oct. 2017, 23:35

jerome a écrit :
28 oct. 2017, 11:47
Hiero von Stierkopf a écrit :
28 oct. 2017, 09:41
Avec la bonne vieille technique de manipulation consistant à parler au pluriel pour faire de son discours celui d’une majorité silencieuse qui serait choquée.
Ben voyons!!
Quant à demander les motivations de telles pratiques, c'est une blague. On se demande bien ce qui pourrait motiver des lyricomanes à voyager ou à aller voir plusieurs fois un spectacle dans leur ville...
Ben non c'est pas une blague! Les raisons peuvent en être nombreuses et diverses!

PS: Et non! En appeler à une certaine forme de pudeur dans la manière de s'exprimer, ce n'est pas du misérabilisme!
un peu catholique provincial alors ? :lol:

DieFeen
Ténor
Ténor
Messages : 510
Enregistré le : 21 mai 2005, 23:00

Re: Des serial spectateurs sur ODB ?

Message par DieFeen » 29 oct. 2017, 23:38

Bernard C a écrit :
28 oct. 2017, 11:20
Il y a autre chose qui fait une grosse différence ( y compris dans le porte monnaie)

Je ne sais pas si JdeB a étudié ça dans sa typologie du lyricomane :

Il y a ceux , majoritaires qui se mettent en élégance , se nippent d'habits du soir ou plus souvent de vêtements délicatement chics .

Et puis une espèce vue ici ou là , avec runnings plus ou moins crottés , jeans ayant vécu et blouson bon pour la réforme ....suivez mon regard....

Ceci dit la question est : est ce que ça révèle quelque chose ayant à voir avec l’événement , la "cérémonie" ?
Pour livrer ma propre position : je vais à l'Opéra exactement comme je vais acheter mon pain à la boulangerie de mon quartier, et exactement comme je vais à mon travail ( la différence , à mon travail après j'ai une blouse qui cache ce qu'il y a dessous ...sauf les runnings :lol: )

C'est vrai que c'est HS , mais on est sorti depuis longtemps du strict thème du sujet :

Bernard
Est-ce affaire de générations, de sexes, de milieux sociaux et/ou les trois paramètres combinés ?... Mes étudiants, par exemple, sans être pouilleux ni crasseux, vont habillés à l'opéra comme en cours : détendus et plutôt sport, à part une ou deux filles et un garçon, bon an mal an.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20761
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Des serial spectateurs sur ODB ?

Message par JdeB » 30 oct. 2017, 08:48

DieFeen a écrit :
29 oct. 2017, 23:38
Bernard C a écrit :
28 oct. 2017, 11:20
Il y a autre chose qui fait une grosse différence ( y compris dans le porte monnaie)

Je ne sais pas si JdeB a étudié ça dans sa typologie du lyricomane :

Il y a ceux , majoritaires qui se mettent en élégance , se nippent d'habits du soir ou plus souvent de vêtements délicatement chics .

Et puis une espèce vue ici ou là , avec runnings plus ou moins crottés , jeans ayant vécu et blouson bon pour la réforme ....suivez mon regard....

Ceci dit la question est : est ce que ça révèle quelque chose ayant à voir avec l’événement , la "cérémonie" ?
Pour livrer ma propre position : je vais à l'Opéra exactement comme je vais acheter mon pain à la boulangerie de mon quartier, et exactement comme je vais à mon travail ( la différence , à mon travail après j'ai une blouse qui cache ce qu'il y a dessous ...sauf les runnings :lol: )

C'est vrai que c'est HS , mais on est sorti depuis longtemps du strict thème du sujet :

Bernard
Est-ce affaire de générations, de sexes, de milieux sociaux et/ou les trois paramètres combinés ?... Mes étudiants, par exemple, sans être pouilleux ni crasseux, vont habillés à l'opéra comme en cours : détendus et plutôt sport, à part une ou deux filles et un garçon, bon an mal an.
il y a un quatrième facteur très important à prendre en compte, la géographie. A part quelques rares riches touristes étrangers et âgés, plus personne ne se met sur son 31 à Paris, ni à Orange, ni à Aix, ni à Montpellier, dans la plupart des villes allemandes, ni à l'ENO, etc. Ce n'est pas du tout le cas à Salzbourg, Bayreuth, Vienne, Prague, Fenice, Scala, Glyndebourne, aux bonnes places du Met du ROH, aux soirées de gala à Monte-Carlo, etc...

Oui, je vais consacrer un chapitre à l'aspect vestimentaire mais je ne trouve pas que ce soit un élément décisif pour une typologie de lyricomane
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

DieFeen
Ténor
Ténor
Messages : 510
Enregistré le : 21 mai 2005, 23:00

Re: Des serial spectateurs sur ODB ?

Message par DieFeen » 30 oct. 2017, 10:26

JdeB a écrit :
30 oct. 2017, 08:48
DieFeen a écrit :
29 oct. 2017, 23:38
Bernard C a écrit :
28 oct. 2017, 11:20
Il y a autre chose qui fait une grosse différence ( y compris dans le porte monnaie)

Je ne sais pas si JdeB a étudié ça dans sa typologie du lyricomane :

Il y a ceux , majoritaires qui se mettent en élégance , se nippent d'habits du soir ou plus souvent de vêtements délicatement chics .

Et puis une espèce vue ici ou là , avec runnings plus ou moins crottés , jeans ayant vécu et blouson bon pour la réforme ....suivez mon regard....

Ceci dit la question est : est ce que ça révèle quelque chose ayant à voir avec l’événement , la "cérémonie" ?
Pour livrer ma propre position : je vais à l'Opéra exactement comme je vais acheter mon pain à la boulangerie de mon quartier, et exactement comme je vais à mon travail ( la différence , à mon travail après j'ai une blouse qui cache ce qu'il y a dessous ...sauf les runnings :lol: )

C'est vrai que c'est HS , mais on est sorti depuis longtemps du strict thème du sujet :

Bernard
Est-ce affaire de générations, de sexes, de milieux sociaux et/ou les trois paramètres combinés ?... Mes étudiants, par exemple, sans être pouilleux ni crasseux, vont habillés à l'opéra comme en cours : détendus et plutôt sport, à part une ou deux filles et un garçon, bon an mal an.
il y a un quatrième facteur très important à prendre en compte, la géographie. A part quelques rares riches touristes étrangers et âgés, plus personne ne se met sur son 31 à Paris, ni à Orange, ni à Aix, ni à Montpellier, dans la plupart des villes allemandes, ni à l'ENO, etc. Ce n'est pas du tout le cas à Salzbourg, Bayreuth, Vienne, Prague, Fenice, Scala, Glyndebourne, aux bonnes places du Met du ROH, aux soirées de gala à Monte-Carlo, etc...

Oui, je vais consacrer un chapitre à l'aspect vestimentaire mais je ne trouve pas que ce soit un élément décisif pour une typologie de lyricomane
Je ne suppose pas la géographie être un élément déterministe par essence : la culture, l'habitus, la transmission culturelle en revanche me semblent être des paramètres plus cohérents ; qu'en penses-tu ?

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20761
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Des serial spectateurs sur ODB ?

Message par JdeB » 30 oct. 2017, 10:31

DieFeen a écrit :
30 oct. 2017, 10:26
JdeB a écrit :
30 oct. 2017, 08:48
DieFeen a écrit :
29 oct. 2017, 23:38
Bernard C a écrit :
28 oct. 2017, 11:20
Il y a autre chose qui fait une grosse différence ( y compris dans le porte monnaie)

Je ne sais pas si JdeB a étudié ça dans sa typologie du lyricomane :

Il y a ceux , majoritaires qui se mettent en élégance , se nippent d'habits du soir ou plus souvent de vêtements délicatement chics .

Et puis une espèce vue ici ou là , avec runnings plus ou moins crottés , jeans ayant vécu et blouson bon pour la réforme ....suivez mon regard....

Ceci dit la question est : est ce que ça révèle quelque chose ayant à voir avec l’événement , la "cérémonie" ?
Pour livrer ma propre position : je vais à l'Opéra exactement comme je vais acheter mon pain à la boulangerie de mon quartier, et exactement comme je vais à mon travail ( la différence , à mon travail après j'ai une blouse qui cache ce qu'il y a dessous ...sauf les runnings :lol: )

C'est vrai que c'est HS , mais on est sorti depuis longtemps du strict thème du sujet :

Bernard
Est-ce affaire de générations, de sexes, de milieux sociaux et/ou les trois paramètres combinés ?... Mes étudiants, par exemple, sans être pouilleux ni crasseux, vont habillés à l'opéra comme en cours : détendus et plutôt sport, à part une ou deux filles et un garçon, bon an mal an.
il y a un quatrième facteur très important à prendre en compte, la géographie. A part quelques rares riches touristes étrangers et âgés, plus personne ne se met sur son 31 à Paris, ni à Orange, ni à Aix, ni à Montpellier, dans la plupart des villes allemandes, ni à l'ENO, etc. Ce n'est pas du tout le cas à Salzbourg, Bayreuth, Vienne, Prague, Fenice, Scala, Glyndebourne, aux bonnes places du Met du ROH, aux soirées de gala à Monte-Carlo, etc...

Oui, je vais consacrer un chapitre à l'aspect vestimentaire mais je ne trouve pas que ce soit un élément décisif pour une typologie de lyricomane
Je ne suppose pas la géographie être un élément déterministe par essence : la culture, l'habitus, la transmission culturelle en revanche me semblent être des paramètres plus cohérent ; qu'en penses-tu ?
Ah mais ce n'est pas un déterminisme géographique au sens de Montesquieu...
Ce qui est déterminant c'est le style architectural de la salle et l'horaire des soirées et les tarifs pratiqués (je parle des habitudes vestimentaires actuelles)
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

DieFeen
Ténor
Ténor
Messages : 510
Enregistré le : 21 mai 2005, 23:00

Re: Des serial spectateurs sur ODB ?

Message par DieFeen » 30 oct. 2017, 10:40

JdeB a écrit :
30 oct. 2017, 10:31
DieFeen a écrit :
30 oct. 2017, 10:26
JdeB a écrit :
30 oct. 2017, 08:48
DieFeen a écrit :
29 oct. 2017, 23:38
Bernard C a écrit :
28 oct. 2017, 11:20
Il y a autre chose qui fait une grosse différence ( y compris dans le porte monnaie)

Je ne sais pas si JdeB a étudié ça dans sa typologie du lyricomane :

Il y a ceux , majoritaires qui se mettent en élégance , se nippent d'habits du soir ou plus souvent de vêtements délicatement chics .

Et puis une espèce vue ici ou là , avec runnings plus ou moins crottés , jeans ayant vécu et blouson bon pour la réforme ....suivez mon regard....

Ceci dit la question est : est ce que ça révèle quelque chose ayant à voir avec l’événement , la "cérémonie" ?
Pour livrer ma propre position : je vais à l'Opéra exactement comme je vais acheter mon pain à la boulangerie de mon quartier, et exactement comme je vais à mon travail ( la différence , à mon travail après j'ai une blouse qui cache ce qu'il y a dessous ...sauf les runnings :lol: )

C'est vrai que c'est HS , mais on est sorti depuis longtemps du strict thème du sujet :

Bernard
Est-ce affaire de générations, de sexes, de milieux sociaux et/ou les trois paramètres combinés ?... Mes étudiants, par exemple, sans être pouilleux ni crasseux, vont habillés à l'opéra comme en cours : détendus et plutôt sport, à part une ou deux filles et un garçon, bon an mal an.
il y a un quatrième facteur très important à prendre en compte, la géographie. A part quelques rares riches touristes étrangers et âgés, plus personne ne se met sur son 31 à Paris, ni à Orange, ni à Aix, ni à Montpellier, dans la plupart des villes allemandes, ni à l'ENO, etc. Ce n'est pas du tout le cas à Salzbourg, Bayreuth, Vienne, Prague, Fenice, Scala, Glyndebourne, aux bonnes places du Met du ROH, aux soirées de gala à Monte-Carlo, etc...

Oui, je vais consacrer un chapitre à l'aspect vestimentaire mais je ne trouve pas que ce soit un élément décisif pour une typologie de lyricomane
Je ne suppose pas la géographie être un élément déterministe par essence : la culture, l'habitus, la transmission culturelle en revanche me semblent être des paramètres plus cohérents ; qu'en penses-tu ?
Ah mais ce n'est pas un déterminisme géographique au sens de Montesquieu...
Ce qui est déterminant c'est le style architectural de la salle et l'horaire des soirées et les tarifs pratiqués (je parle des habitudes vestimentaires actuelles)
On s'égare un peu, mais penses-tu qu'il existe une telle différence entre les publics montpelliérains de la Comédie et du Berlioz ?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 46 invités