Les étoiles filantes

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20351
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les étoiles filantes

Message par JdeB » 29 août 2017, 16:13

Laurent (Zigfrid) Tu devrais nous écrire un hommage pour enrichir grandement le dossier Dimitrova !
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
zigfrid
Baryton
Baryton
Messages : 1144
Enregistré le : 14 janv. 2009, 00:00
Contact :

Re: Les étoiles filantes

Message par zigfrid » 29 août 2017, 16:22

Il manque tout après le duo Norma-Adalgisa du deuxieme acte.
Oulà Jérôme pas évident d'écrire un hommage je ne saurais pas du tout comment m'y prendre mais tu n'es pas la première personne à me suggérer ca. mais j'aime bien raconter des anecdotes de ci de là; il faudrait carrément écrire un bouquin :vertag:

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20351
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les étoiles filantes

Message par JdeB » 29 août 2017, 16:32

oh oui ! écris-le !
je fais la relecture gratuitement
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
zigfrid
Baryton
Baryton
Messages : 1144
Enregistré le : 14 janv. 2009, 00:00
Contact :

Re: Les étoiles filantes

Message par zigfrid » 29 août 2017, 17:47

d'abord je pars en vacances :o))))
pour le reste je ne sais pas du tout ...je peux en parler facilement mais écrire c'est une autre paire de manches (merci pour la proposition Jérôme).

DelBosco
Alto
Alto
Messages : 348
Enregistré le : 04 déc. 2005, 00:00
Localisation : Essonne

Re: Les étoiles filantes

Message par DelBosco » 30 août 2017, 14:31

jerome a écrit :
25 août 2017, 20:53
Lagrange avait de beaux moyens au départ et elle s'est certainement laissé éblouir par les premiers commentaires élogieux qui lui ont été adressés et non des moindres puisqu'elle avait même été comparée avec rien moins que Caballé avec laquelle on lui trouvait une certaine filiation vocale et le remplacement en urgence de Dimitrova à Paris dans une Norma très houleuse a parachevé cette filiation.
Elle a fait apparition à Nancy dans de petits rôles il y a quelques années notamment la Madelon dans Andréa Chénier.
Ceci étant, elle a parfois su être très étonnante, scotchante même (Lady Macbeth!)
La révélation de Michèle Lagrange a eu lieu au festival d'Aix 1982 où elle a remplacé in extremis je ne sais plus qui dans Rosine du Barbier (aux côtés de Mikael Melbye, Robert Gambill et José van Dam) et elle s'y est taillé un beau succès personnel repris dans les medias.

Pour ma part, elle m'a réellement scotché un soir de 1985 ou 1986 où elle interprétait à Favart Donna Anna, dans une production horrible et au sein d'un plateau exclusivement français où seuls émergeaient Thierry Dran et elle.
Ce soir là elle avait été remarquable, avec un "Non mi dir" à couper le souffle.

DelBosco
Alto
Alto
Messages : 348
Enregistré le : 04 déc. 2005, 00:00
Localisation : Essonne

Re: Les étoiles filantes

Message par DelBosco » 30 août 2017, 14:38

Loïs a écrit :
25 août 2017, 21:19
PlacidoCarrerotti a écrit :
25 août 2017, 21:15
Loïs a écrit :
25 août 2017, 21:03
cela me fait penser que je l'avais vue -et fortement appréciée- à Bordeaux en Elvira (Don Giovanni) avec une basse dont on parlait beaucoup alors (notamment de son physique) et qui lui aussi a disparu rapidement des radars : Boris Martinovic
Elle est du coin, non ? Je l'y avais vue dans Le Roi de Lahore :Jumpy:
Avec l'excellent Patrick Fournillier, en 99.
je ne crois pas mais Bordeaux faisait beaucoup appel à des chanteurs français
Si c'est bien toujours de Michèle Lagrange qu'on parle, je me rappelle d'une interview télé (Musiques au cœur peut-être) où on lui avait demandé si parler en roulant les R, c'etait pour "faire diva". Et elle en rigolant : "Mais non, j'suis bourguignonne !"

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 825
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Les étoiles filantes

Message par Peleo » 30 août 2017, 16:12

J'ai vu Plowight dans cette Norma, c'était pathétique. Lagrange y était superbe, même si la cabalette de Casta Diva lui donnait quelques soucis. Hélas Dupuy ne semblait préoccupée que de donner du volume. Pas une note piano de toute la soirée.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7976
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Les étoiles filantes

Message par jerome » 30 août 2017, 16:37

Ah mais moi je pense que Plowright a été pathétique la plupart du temps! Pour moi, elle n'a pas du tout été une étoile filante ou pas filante! Elle a fait illusion dans les esprits en raison du Trovatore enregistré chez DGG avec Giulini. Le timbre était certes intéressant mais la voix peu puissante et surtout quelle technique imparfaite!

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12051
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les étoiles filantes

Message par PlacidoCarrerotti » 30 août 2017, 16:39

jerome a écrit :
30 août 2017, 16:37
Ah mais moi je pense que Plowright a été pathétique la plupart du temps! Pour moi, elle n'a pas du tout été une étoile filante ou pas filante! Elle a fait illusion dans les esprits en raison du Trovatore enregistré chez DGG avec Giulini. Le timbre était certes intéressant mais la voix peu puissante et surtout quelle technique imparfaite!
Encore une nouvelle Callas après une médiocre Norma à Montpellier.

Il y a eu une époque où de mauvais chanteurs anglo saxons étaient préférés pour enregistrer.
John Aler par exemple.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1746
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Les étoiles filantes

Message par aroldo » 30 août 2017, 17:05

Bon, moi j'adore Plowright. J'aurais dû mal à expliquer exactement pourquoi. Sans doute la conjonction de "l'angélisme du timbre" (je ne sais plus de qui est l'expression), de l'impression d'ampleur et de la conviction qu'elle mettait dans ce qu'elle faisait. Je suis très sensible à son émission quand elle fait des notes filées, aussi. Cependant, de manière assez caractéristique, je n'ai pas écouté le Trouvère de Giulini depuis des siècles. Mais j'aime beaucoup La Forza de Sinopoli (remarquez, je suis vraiment le seul) et la Vestale chez Orfeo. Et puis pas mal de choses (dont Médée, où elle est en ruines mais où elle me fascine absolument) glanées sur le net et écoutées sur youtube.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 29 invités