Les étoiles filantes

Actualité, potins, débats.
Répondre
Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 2341
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Les étoiles filantes

Message par micaela » 23 août 2017, 12:14

Le sujet sur les prolongations de carrière, joint à une allusion (je ne sais plus dans quel fil) à Margarita Castro-Alberty m'incite à m'intéresser au cas contraire : les chanteurs, qui ont fait le buzz à un moment, ont ensuite disparu de la circulation (ou du moins continuent une carrière des plus discrètes), sans qu'on sache trop pourquoi.
J'ai repris un vieux HS Télérama (82 ou 83) qui citait les révélations de l'année écoulée (selon eux) et donc a priori amenés à faire une grande carrière. Côté lyrique (où on cite Castro-Alberty), seul Jean-Philippe Lafont a fait une carrière à la hauteur des espoirs suscités...Certains autres ont fait carrière (Michèle Lagrange), d'autres ont eu des carrières écourtées (Henri ledroit, et peut-être Francine Laurent), ou on connaît plus ou moins la suite (Wilhelminia Fernandes) mais que sont devenus les autres : Castro-Alberty, Christine Barbaux, Anne-Marie Blanzat, Philippe Dumigny, Michel Philippe ?
C'est d'autant plus frappant que côté solistes instrumentaux, on citait des artistes dont on ne se demande pas ce qu'ils sont devenus : Collard, Pogorelic, Yo Yo Ma, Engerer, Anne-Sophie Mutter, et même ¨Pierre Reach et Pascal Rogé (même si la carrière de ceux-ci a été plus discrète).
Le "phénomène" (carrière au mieux ultra-discrète après des débuts remarqués) semble donc particulièrement frapper les chanteurs...
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1753
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Les étoiles filantes

Message par aroldo » 23 août 2017, 12:36

Mes deux étoiles filantes favorites sont Elena Souliotis (début en 64, on peut dire qu'elle a fait une grande carrière internationale dans des rôles principaux jusqu'en 74, la carrière au disque s'arrête en 71 je crois) et Anita Cerquetti (également une carrière d'une petite dizaine d'années, de 51 à 61 mais, contrairement à Souliotis, son retrait sera définitif : elle n'abordera jamais aucun rôle de caractère).

Les raisons qu'on a donné à leurs retraits de la scène sont variables, le mystère règne un peu car elles-mêmes n'ont jamais fait de déclarations satisfaisantes : dans le cas de Souliotis, on dit généralement que la voix s'est très rapidement dégradée, dans celui de Cerquetti, on invoque des raisons de santé et une certaine difficulté à gérer le stress qu'engendrait une grande carrière. Pour les deux, les raisons personnelles (mariage, enfant, désir de mener une vie normale ou plus agréable ...) sont également mentionnées.

Heureusement, elles sont largement documentées par la disque.

Mais je pense que leur renommée est bien plus grande que celle de quelqu'un comme Castro-Aliberty, alors je ne sais pas si ce sont des exemples qui peuvent illustrer ton idée.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1753
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Les étoiles filantes

Message par aroldo » 23 août 2017, 12:36

PS : je suppose que l'exemple le plus récent qu'on puisse avoir en tête est celui d'Alexia Cousin.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 2341
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les étoiles filantes

Message par micaela » 23 août 2017, 12:44

Pour Souliotis, les raisons souvent données sont des problèmes vocaux : trop de rôles trop lourds abordés trop tôt.
Alexia Cousin, je n'y pensais pas. Elle a annoncé l'arrêt de sa carrière, ce qu'elle a fait après ne concerne qu'elle.
Je pensais plutôt aux artistes qui ont connu un 'quart d'heure de célébrité" (comme disait Warhol) et dont on a ensuite perdu la trace, ou aux "révélations" qui n'ont pas confirmé, sans qu'on sache trop pourquoi, plus qu'aux carrières écourtées pour des raisons diverses :;arrêt volontaire comme Cousin, maladie, changement d'orientation professionnelle...
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8024
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Les étoiles filantes

Message par jerome » 23 août 2017, 14:04

Elena Souliotis a mis sa carrière entre parenthèses officiellement parce qu'elle venait de se marier et qu'elle était enceinte! D'ailleurs Domingo, qui lui rend hommage dans son autobiographie, le confirme. Elle voulait s'occuper de son enfant. Elle reviendra en scène à la fin des années 70 puis abordera le registre de mezzo à partir de la fin des années 80.

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 2341
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les étoiles filantes

Message par micaela » 23 août 2017, 14:11

Donc pas vraiment une "étoile filante", plutôt un cas sans doute pas unique de carrière mise entre parenthèses puis reprise.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1753
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Les étoiles filantes

Message par aroldo » 23 août 2017, 14:34

Pas vraiment reprise de manière intensive, ce sont vraiment quelques rôles. Il y a une biographie assez curieuse, en italien, mais qui a le mérite de proposer une recension complète des soirées de Souliotis et un splendide album photo.
Pour le biographe (qui a l'air un peu fou) pendant trois, quatre, ans, Souliotis a été la plus grande chanteuse du monde. Mais, pour lui, sans qu'il trouve réellement d'explication satisfaisante, la voix n'est déjà plus la même en 67. Et à ses yeux ça ne vaut même plus la peine d'en parler, alors qu'il consacre des pages à chacune des soirées des années 65-66 dont on a gardé des traces au disque.
Moi, je trouve qu'au moins dans les enregistrements des années 70, il y a quelque chose qui s'est défait. Sait-on pourquoi Decca n'a pas renouvelé son contrat après MacBeth ?
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8024
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Les étoiles filantes

Message par jerome » 23 août 2017, 16:03

Oui enfin c'est plus complexe que ça et je dois dire qu'elle est absolument magnifique dans ses intégrales studio y compris Macbeth! C'est en live qu'à partir de 1970 elle a eu des jours avec et des jours sans et je possède beaucoup de lives d'elle de cette période là et s'il est vrai qu'elle était parfois chahutée, nombreuses étaient encore les soirées où elle remportait des triomphes absolument indescriptibles.
Et je suis au regret de devoir préciser objectivement que Sylvia Sass a vocalement fait une carrière nettement moins justifiée avec des moyens infiniment moindres et des registres techniquement aussi peu soudés! Je ne nie pas les manques techniques qui ont été ceux de Souliotis mais je ne les trouve pas aussi problématiques que ceux d'autres artistes (toutes époques confondues y compris la nôtre ...) montés sur ergots!

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12239
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les étoiles filantes

Message par PlacidoCarrerotti » 23 août 2017, 16:31

Pour les carrières courtes ou semi courtes, on a le choix, mais tout dépend aussi des critères qu’on se fixe (par exemple, Bénichou a fait une carrière très courte de ténor, mais c’était pour se consacrer à la mise en scène).
Pour les ténors, on peut citer Villazon, Merritt, Raffanti (un timbre fabuleux), Larin (emporté par la maladie), Licitra (emporté par son scooter), Canonicci (doublure vocale de Carreras pour le film « La Bohème), de la Mora, Beltran (accusé de viol), Wolfgang Schmidt (épouvantablement irrégulier mais capable du meilleur), Hadley (emporté par le suicide et l’alcool), Sempere (un petit clone de Kraus), Sylvester … Cura a connu une certaine éclipse, de son fait semble-t-il.
Gino Quilico beaucoup vu à Paris n’a pas eu la longévité de son père Louis.
Il y a les protégées de Pavarotti : Holleque, Renée, Izzo d’Amico …
Sylvia McNair, chouchoutte de Salzbourg : reconvertie dans le jazz dans les cabarets !
Des météores excitantes comme Dragoni, Zampieri, Gruber, Drivala, Millo, Dunn, Lagrange les bons soirs …
Des cas bizarres : Graves, Budaï, Esperian, Fabbricini …
Est-ce que Françoise Pollet a eu une longue carrière ?
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1753
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Les étoiles filantes

Message par aroldo » 23 août 2017, 16:40

@ Jérôme.

Je ne vois pourquoi tu dois être au regret de dire quelque chose. Ce sont des carrières passées, il n'est pas nécessaire d'y mêler trop d'affect, je pense. Concernant Souliotis, comme tu le souvent dis toi-même, tu es absolument autorisé à ne pas faire coïncider tes gouts personnels et la perfection technique. Pourquoi ne pas aimer une artiste avec ces jours "sans" et ses jours "avec" ? Personnellement, elle est tout en haut de mon panthéon, y compris "les jours sans" parce que je la trouve systématiquement curieuse et attachante et que j'adore son timbre et son énergie même quand le résultat manque de propreté.

Et donc, pour le contrat Decca, tu sais ou tu rappelles de quelque chose ? Caprice ? Manque d'intérêt de Decca pour son répertoire ? Difficultés techniques ? Omniprésence de Sutherland et restes de Tebaldi ? Pourquoi d'ailleurs Souliotis n'avait-elle pas enregistré cette fameuse Gioconda de Gardelli ?

Sass, a eu une carrière un peu plus longue, finalement, début en 71, mais le commencement de la carrière internationale c'est en 1976. Elles gardent des rôles principaux jusqu'en 1989, mais depuis un ou deux ans, elle se produisait moins. Néanmoins, on peut la considérer comme une étoile filante, dans la mesure où elle n'a probablement pas tenu la carrière qu'on pensait qu'elle aurait dans les années 70.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 36 invités