Les étoiles filantes

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
Franz Muzzano
Ténor
Ténor
Messages : 858
Enregistré le : 30 oct. 2014, 02:19

Re: Les étoiles filantes

Message par Franz Muzzano » 31 août 2017, 22:27

PlacidoCarrerotti a écrit :
31 août 2017, 16:18
Dans les années 90, j'ai entendu une certaine Béatrice Burley, assez bonne Isabella de l'Italienne.
Ce n'est pas elle qui chantait Carmen dans la production de Saint-Céré, donnée ensuite à Mogador ? J'ai un doute...
Nous n'avons pas besoin d'artistes, nous avons besoin de gens qui ont besoin d'artistes...

Verdiprati
Ténor
Ténor
Messages : 507
Enregistré le : 09 août 2004, 23:00

Re: Les étoiles filantes

Message par Verdiprati » 31 août 2017, 22:48

Piem67 a écrit :
31 août 2017, 06:48
Verdiprati, tu évoquais Galina Gorchakova, en voilà une étoile filante !!
Quelle voix mazette !!! Personnellement, j'ai été complètement stupéfié par ce timbre que j'adore. Elle a fait un récital avec Gergiev, a participé à quelques intégrales avec le même (Ange de Feu, Le Prince Igor - je crois -, Iolanta...). Et puis ?.....
Oui, Gorchakova, c'était une belle voix splendide, mais pas aussi grosse que celle de Netrebko, si ma mémoire est bonne.

Je l'ai entendue en Lisa avec la troupe de Mariinsky dirigée par Gergiev en 94 au TCE, en Tosca dirigée par Ozawa aux côtés de Domingo en 95 à Bastille, en Leonora de La force du destin en VC ( version primitive de St. Petersbourg ) dirigée par Gergiev aux côtés d'époustouflante Borodina en 96 au TCE et en Tatiana en 96 à Bastille.

J'ai eu un petit problème avec elle dans le répertoire italien à cause de son émission pas vraiment orthodoxe surtout pour Tosca.
Ses Lisa et Tatiana ne sont pas le souvenir impérissable pour moi.

Pour moi elle était la plus impressionnante dans La force du destin d'autant plus que la troupe entière de Mariinsky a été totalement électrisée malgré l'émission bien « slave » des solistes sauf Borodina.
Elle a été sifflée à la fin et visiblement en a été bien affectée...
Même Pierre Petit, critique au Figaro d'habitude étonnamment indulgent, écrit « Le fait que la troupe est originaire de la ville où l'oeuvre a été créée ne garantit pas le style » ou quelque chose comme ça...

Sa soudaine disparition du circuit est quelque chose de totalement incompréhensible.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12393
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les étoiles filantes

Message par PlacidoCarrerotti » 31 août 2017, 22:49

Franz Muzzano a écrit :
31 août 2017, 22:27
PlacidoCarrerotti a écrit :
31 août 2017, 16:18
Dans les années 90, j'ai entendu une certaine Béatrice Burley, assez bonne Isabella de l'Italienne.
Ce n'est pas elle qui chantait Carmen dans la production de Saint-Céré, donnée ensuite à Mogador ? J'ai un doute...
Possible. Elle a chanté Isabella à Saint Céré (mais je l'avais vue en banlieue parisienne).
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Verdiprati
Ténor
Ténor
Messages : 507
Enregistré le : 09 août 2004, 23:00

Re: Les étoiles filantes

Message par Verdiprati » 31 août 2017, 23:10

micaela a écrit :
31 août 2017, 08:39
Toujours selon wikipedia, elle aurait déclaré que Gergiev lui en aurait voulu d'avoir quitté le Mariinsky, au point de lui mettre des bâtons dans les roues pour la suite de sa carrière . Je ne sais pas la part de vérité là-dedans (c'est peut-être juste une impression de la part de Gorchakova) , mais je suppose que ce départ ne s'est pas fait dans de bons termes...
Kazarnovskaia, également issue du Mariinsky, disparaît du circuit international à peu près en même temps que Gorchakova...

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2787
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Les étoiles filantes

Message par Loïs » 01 sept. 2017, 09:00

Bernard C a écrit :
31 août 2017, 17:25
Je ne l'ai entendue qu'une fois dans Aïda à Vérone l'été 1987 ( à l'époque sans sono).
Elle me fit une forte impression car j'ai beaucoup aimé la chaleur de son timbre et la qualité de son style.
Elle s'appelait Seta del Grande.
Je n'ai jamais eu l'occasion de faire attention à cette chanteuse et à sa carrière.
Il me semble qu'aujourd'hui nous aimerions avoir des Aïda comme elle.
Ou peut-être je reconstruis à travers un souvenir exagéré.
Dans ces années là elle avait chanté à Nimes Aida (pas vu) et Liu (vu) aux cotés de Gwyneth Jones. Elle semblait être l'Aida des grands espaces à l'époque (avant l'arrivée de Millo). je me souviens qu'elle a fait le job mais je n'ai rien ressenti qui a surmonté le temps

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20742
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les étoiles filantes

Message par JdeB » 01 sept. 2017, 09:07

Loïs a écrit :
01 sept. 2017, 09:00
Bernard C a écrit :
31 août 2017, 17:25
Je ne l'ai entendue qu'une fois dans Aïda à Vérone l'été 1987 ( à l'époque sans sono).
Elle me fit une forte impression car j'ai beaucoup aimé la chaleur de son timbre et la qualité de son style.
Elle s'appelait Seta del Grande.
Je n'ai jamais eu l'occasion de faire attention à cette chanteuse et à sa carrière.
Il me semble qu'aujourd'hui nous aimerions avoir des Aïda comme elle.
Ou peut-être je reconstruis à travers un souvenir exagéré.
Dans ces années là elle avait chanté à Nimes Aida (pas vu) et Liu (vu) aux cotés de Gwyneth Jones. Elle semblait être l'Aida des grands espaces à l'époque (avant l'arrivée de Millo). je me souviens qu'elle a fait le job mais je n'ai rien ressenti qui a surmonté le temps
Tout à fait d'accord sur Seta Del Grande avec Bernard
Je l'ai entendue dans Aïda en juillet 1984 à Nîmes.Elle avait interprété aussi le rôle à Bordeaux et à Bercy, à Berlin, etc...Aujourd'hui, il y a peu d'Aïda de ce niveau en effet !

Elle a débuté en 1971 et beaucoup chanté à Vérone
1976 Aïda
1978, Forza del destino + Trovatore
1979, Turandot + Mefistofele
1981, Aïda
1984, Tosca + Aïda

On a pu l'entendre aussi dans le spectacle de Philip Glass et Bob Wilson, Civil War
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20742
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les étoiles filantes

Message par JdeB » 01 sept. 2017, 09:27

HELENE ADAM a écrit :
31 août 2017, 16:29
micaela a écrit :
31 août 2017, 14:54
Blanzat, je l'avais évoquée dans message sur les "révélations" 82/83. Une dont la carrière ne semble pas avoir vraiment décollé, après cette période...
je ne sais pas d'où me vient cette impression mais je classerais Anne-Marie Blanzat au sein d'une génération de sopranos plus âgées que les révélations des années 80. Plutôt dans les années 60-70.
Tu as raison Hélène, elle a débuté en 1964 dans Micaëla à Mulhouse. Elle avait 20 ans seulement !
En 1966 elle est Yniold à Aix. A partir de 1969 son port d'attache est Lyon, puis ce sera Nantes (1974-1980) et retour à l'Opéra du Rhin (1980-1987)
Dès 1970, elle devient une Mélisande très demandée (Bruxelles, Leipzig, Turin, Londres, Glyndebourne, Favart, ...)

Sa carrière l'a menée aussi à Naples, Genève, Lisbonne, Wexford, Baden-Baden, Monte-Carlo, ...

Bref, sa carrière n'est donc ni courte ni négligeable...
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12393
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les étoiles filantes

Message par PlacidoCarrerotti » 03 sept. 2017, 17:26

Je copie-colle ceci trouvé sur le fil Macbeth.
sopranolove a écrit :
06 juil. 2016, 12:40
Et j'aime aussi, comme Adalbéron, beaucoup Mara Zampieri (et pas seulement en LM !) mais aussi Sylvia Sass, Martine Surais (une autre française que j'ai vu en Lady il y a une vingtaine d'années ; stupéfiante, surtout quand elle a commencé en gardeuse de dindons dans la Mascotte !) Joséphine Barstow... Toutes ces chanteuses que l'on méprise un peu mais qui, sur scène, étaient de véritables torches vivantes. Sur YT je viens de découvrir aussi la Lady de Lisa Houben !

Ce serait amusant de créer un fil où l'on pourrait parler de ces chanteuses (ou ces chanteurs) que l'on n'a vu dans des rôles que sur scène car elles (ou ils n'ont pas eu la chance de laisser des témoignages, même brefs de leurs interprêtations.... Je ne parle pas forcément de chanteuses "discutées" mais tout simplement d'interprêtes qui vous ont marqués, séduits, touchés, bouleversés mais dont vous ne pouvez rien trouver en CD... Bref parler d'eux avant qu'on ne les oublie, et puis cela changerait des 180 pages ou plus sur Kaufmann ou Alagna ! J'ai vu par exemple une Lucia à Nancy de toute beauté, malgré la mise en scène. avec un superbe Lapointe en Enrico ! Et je trouve dommage, que personne ici n'a parlé du Nabucco de Saint Etienne ! A vos plumes, chèrs ODBiens !
et sur celui de Dimitrova.
MariaStuarda a écrit :
03 sept. 2017, 17:07
Je l'ai entendu en 1987 dans Norma à Naples au côté de Dragoni mais je serai incapable d'émettre un jugement sauf que ça m'avait plu. Je découvrais l'opéra et était bien trop inculte en la matière.

Surais et Dragoni : étoiles filantes ?
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 2452
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les étoiles filantes

Message par micaela » 02 oct. 2017, 22:44

Après la découverte , grâce au blog d'Hélène, du Cosi fan tutte mis en scène par Strehler en 1998 pour la réouverture de son ¨Piccolo teatro, on peut remarquer que la distribution est une belle collection d'étoiles filantes, à part bien sûr un certain Jonas Kaufmann.
Eteri Gvazava a eu un beau début de carrière, mais apparemment ça s'est stoppé il y a une quinzaine d'années. Nicolas Rivenq a continué, mais sans que sa carrière décolle vraiment. Quant aux autres interprètes, Thérèse Cullen, Soraya Chaves et Alexander Malta , ils semblent avoir très vite totalement disparu de la circulation. Difficile, voire impossible de trouver des renseignements sur eux.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

paco
Basse
Basse
Messages : 7830
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Les étoiles filantes

Message par paco » 02 oct. 2017, 22:56

micaela a écrit :
02 oct. 2017, 22:44
Après la découverte , grâce au blog d'Hélène, du Cosi fan tutte mis en scène par Strehler en 1998 pour la réouverture de son ¨Piccolo teatro, on peut remarquer que la distribution est une belle collection d'étoiles filantes, à part bien sûr un certain Jonas Kaufmann.
(,,.) Alexander Malta
Alexander Malta était déjà en fin de carrière à l'époque. Il chantait encore des rôles "de composition" çà et là (entre autres à Amsterdam et à la Monnaie, mais pas que). Il devait déjà avoir une bonne soixantaine d'années, si ce n'est plus.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 34 invités