Page 5 sur 10

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Posté : 21 août 2017, 09:15
par JdeB
Ben oui...Au moins à un certain moment. Je ne sais pas si elles ont remonté la pente depuis

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Posté : 21 août 2017, 09:40
par zigfrid
ah je ne savais pas du tout..

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Posté : 21 août 2017, 09:54
par MariaStuarda
jerome a écrit :
20 août 2017, 13:58
micaela a écrit :
20 août 2017, 13:01
Carrière (opératique) interrompue et reconversion dans un autre style : Natalie Dessay. En voilà une qui n'a pas cherché à prolonger indéfiniment sa carrière opératique...
C'est à la foix exact et inexact!
Exact parce qu'on n'a pas eu droit à des décennies de prolongation (merci Seigneur de ta grande miséricorde pour nos oreilles ...) et que la chanteuse a enfin quand même fini par comprendre qu'elle n'était pas équipée vocalement pour les rôles auxquels elle aspirait!
Et inexact parce que la dégradation vocale avait commencé 10 ans auparavant et que la voix a fini par un affadissement du medium (naturellement peu riche à la base), une restriction drastique de son ambitus (du contre-la rayonnant, on est passé au contre-mi bémol hurlé!) à force de s'entêter à chanter des rôles dont elle n'a jamais eu la voix!
Il y a eu chez Dessay une volonté de prolonger ce qui ne devait pas l'être et ce qui n'a finalement pas pu l'être au delà du raisonnable (sauf à courir de manière irréversible au suicide vocal!)
Personnellement, je pense qu'elle a arrêté juste au bon moment et juste après avoir réalisé son fantasme pour le seul rôle pour lequel elle a été, pour moi, hors de propos (Traviata).
Certes, la voix n'était évidemment plus celle (surnaturelle) de ses débuts mais, en ce qui me concerne, je n'ai jamais "souffert" en l'écoutant.

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Posté : 21 août 2017, 10:03
par jerome
MariaStuarda a écrit :
21 août 2017, 09:54
le seul rôle pour lequel elle a été, pour moi, hors de propos (Traviata).
...
en ce qui me concerne, je n'ai jamais "souffert" en l'écoutant.
Venant de toi, ça ne me surprend plus ... :wink:

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Posté : 21 août 2017, 10:08
par MariaStuarda
Tu sais que je suis un inconditionnel de Natalie qui a été une artiste majeure du paysage lyrique mondial des 20 dernières années.
Et même si on estime qu'elle a fait des erreurs, on doit garder à l'esprit ce qu'elle a apporté. Et pour le coup, je sais que c'est ton cas.

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Posté : 21 août 2017, 10:48
par jerome
J'adore tout ce qu'elle a fait jusques et y compris LuciE DE Lammermoor et je la considère même comme majeure dans Olympia (dans le contexte d'un cast à 4 voix féminines), en Lakmé, en Ophélie, en Eurydice, en LuciE et en Zerbinette et je considère dans le même temps que les 10 dernières années de carrière ont été jalonnées d'erreurs tout aussi majeures dès lors qu'elle a voulu investir le répertoire italien belcantisto-verdien dont elle n'a jamais eu les moyens vocaux que ce soit chez Bellini, Donizetti et Verdi. La seule prise de rôle recevable à cette période c'est La Fille du régiment, pas spécialement majeure sur le plan vocal (on en a connu d'autres des Marie autrement dotées!) mais tout à fait satisfaisante quand même et surtout extraordinaire scéniquement mais parce que c'était Pelly (dans une autre production elle aurait été oubliable tout comme sont oubliables toutes celles qui lui ont succédé chez Pelly)
Je considère qu'en pratiquant la méthode de "la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf", Dessay a mis en danger sa voix et s'est entêtée à le faire pendant plusieurs années.
Si ce retrait qu'elle a décidé lui a enfin apporté l'humilité du discours et la lucidité vocale et que, comme nous le dit JdB, la voix a regagné en fraîcheur, pourquoi pas ?

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Posté : 21 août 2017, 10:53
par micaela
Et elle s'est révélée une excellente actrice dans la pièce Und (en fait un long monologue). Par contre (sauf erreur), il ne semble pas qu'elle envisage une reconversion totale en comédienne...

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Posté : 21 août 2017, 11:01
par jerome
Je ne suis pas bien certain que le monde du théâtre attend après elle! Ce n'est pas parce qu'elle est Natalie Dessay que toutes les portes s'ouvrent automatiquement. Par ailleurs, sur le plan scénique elle n'a jamais été aussi excellente que dans le registre comique ...

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Posté : 21 août 2017, 11:53
par JdeB
jerome a écrit :
21 août 2017, 10:48
J'adore tout ce qu'elle a fait jusques et y compris LuciE DE Lammermoor et je la considère même comme majeure dans Olympia (dans le contexte d'un cast à 4 voix féminines), en Lakmé, en Ophélie, en Eurydice, en LuciE et en Zerbinette et je considère dans le même temps que les 10 dernières années de carrière ont été jalonnées d'erreurs tout aussi majeures dès lors qu'elle a voulu investir le répertoire italien belcantisto-verdien dont elle n'a jamais eu les moyens vocaux que ce soit chez Bellini, Donizetti et Verdi. La seule prise de rôle recevable à cette période c'est La Fille du régiment, pas spécialement majeure sur le plan vocal (on en a connu d'autres des Marie autrement dotées!) mais tout à fait satisfaisante quand même et surtout extraordinaire scéniquement mais parce que c'était Pelly (dans une autre production elle aurait été oubliable tout comme sont oubliables toutes celles qui lui ont succédé chez Pelly)
Je considère qu'en pratiquant la méthode de "la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf", Dessay a mis en danger sa voix et s'est entêtée à le faire pendant plusieurs années.
Si ce retrait qu'elle a décidé lui a enfin apporté l'humilité du discours et la lucidité vocale et que, comme nous le dit JdB, la voix a regagné en fraîcheur, pourquoi pas ?
Tout à fait d'accord.
Elle a été une Blonde et une Konstanze remarquables aussi.

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Posté : 21 août 2017, 12:27
par jerome
JdeB a écrit :
21 août 2017, 11:53
Elle a été une Blonde et une Konstanze remarquables aussi.
Ah ben oui 2 rôles où techniquement et stylistiquement elle a été irréprochable. J'émets tout de même une nuance: au niveau du timbre de la voix, sa Konstanze sonnait très Blondchen, une Blondchen qui aurait pris du galon mais une Blondchen quand même ...
Jusqu'à son retrait, Dessay est restée fondamentalement un soprano léger colorature en dépit de tout ce qu'elle a essayé de faire croire et de se faire croire à elle-même et sa Konstanze n'a pas dérogé à la règle ce qui est un peu gênant ...