Prolonger sa carrière au maximum

Actualité, potins, débats.
Répondre
Avatar du membre
lionrougeetblanc
Alto
Alto
Messages : 290
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Message par lionrougeetblanc » 21 août 2017, 13:49

MariaStuarda a écrit :
21 août 2017, 09:54
jerome a écrit :
20 août 2017, 13:58
micaela a écrit :
20 août 2017, 13:01
Carrière (opératique) interrompue et reconversion dans un autre style : Natalie Dessay. En voilà une qui n'a pas cherché à prolonger indéfiniment sa carrière opératique...
C'est à la foix exact et inexact!
Exact parce qu'on n'a pas eu droit à des décennies de prolongation (merci Seigneur de ta grande miséricorde pour nos oreilles ...) et que la chanteuse a enfin quand même fini par comprendre qu'elle n'était pas équipée vocalement pour les rôles auxquels elle aspirait!
Et inexact parce que la dégradation vocale avait commencé 10 ans auparavant et que la voix a fini par un affadissement du medium (naturellement peu riche à la base), une restriction drastique de son ambitus (du contre-la rayonnant, on est passé au contre-mi bémol hurlé!) à force de s'entêter à chanter des rôles dont elle n'a jamais eu la voix!
Il y a eu chez Dessay une volonté de prolonger ce qui ne devait pas l'être et ce qui n'a finalement pas pu l'être au delà du raisonnable (sauf à courir de manière irréversible au suicide vocal!)
Personnellement, je pense qu'elle a arrêté juste au bon moment et juste après avoir réalisé son fantasme pour le seul rôle pour lequel elle a été, pour moi, hors de propos (Traviata).
Certes, la voix n'était évidemment plus celle (surnaturelle) de ses débuts mais, en ce qui me concerne, je n'ai jamais "souffert" en l'écoutant.
Et quelle magie quand elle chante les cantates de Bach ... Son CD avec Haim est merveilleux.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6462
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Message par MariaStuarda » 21 août 2017, 16:10

micaela a écrit :
21 août 2017, 10:53
Et elle s'est révélée une excellente actrice dans la pièce Und (en fait un long monologue). Par contre (sauf erreur), il ne semble pas qu'elle envisage une reconversion totale en comédienne...
Elle y est fantastique !

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6462
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Message par MariaStuarda » 21 août 2017, 16:16

jerome a écrit :
21 août 2017, 12:27
JdeB a écrit :
21 août 2017, 11:53
Elle a été une Blonde et une Konstanze remarquables aussi.
Ah ben oui 2 rôles où techniquement et stylistiquement elle a été irréprochable. J'émets tout de même une nuance: au niveau du timbre de la voix, sa Konstanze sonnait très Blondchen, une Blondchen qui aurait pris du galon mais une Blondchen quand même ...
Jusqu'à son retrait, Dessay est restée fondamentalement un soprano léger colorature en dépit de tout ce qu'elle a essayé de faire croire et de se faire croire à elle-même et sa Konstanze n'a pas dérogé à la règle ce qui est un peu gênant ...
Oui mais je dois avouer que même la période "grenouille" a été pour moi un grand plaisir.
L'autre jour, en remettant une compilation d'elle juste après le disque d'une certaine chanteuse allemande que je ne citerai pas, je me suis souvenu à quel point nous avons eu de la chance (et finalement pendant une période assez longue) avec Dessay.
Et en plus, elle est sympa.
Je l'ai croisé l'autre jour avec son mari au theatre de la Porte Saint-Martin (pour le Cendrillon de Pommerat), toujours elle même, toujours aussi cool.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20384
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Message par JdeB » 21 août 2017, 17:20

MariaStuarda a écrit :
21 août 2017, 16:16
jerome a écrit :
21 août 2017, 12:27
JdeB a écrit :
21 août 2017, 11:53
Elle a été une Blonde et une Konstanze remarquables aussi.
Ah ben oui 2 rôles où techniquement et stylistiquement elle a été irréprochable. J'émets tout de même une nuance: au niveau du timbre de la voix, sa Konstanze sonnait très Blondchen, une Blondchen qui aurait pris du galon mais une Blondchen quand même ...
Jusqu'à son retrait, Dessay est restée fondamentalement un soprano léger colorature en dépit de tout ce qu'elle a essayé de faire croire et de se faire croire à elle-même et sa Konstanze n'a pas dérogé à la règle ce qui est un peu gênant ...
Oui mais je dois avouer que même la période "grenouille" a été pour moi un grand plaisir.
L'autre jour, en remettant une compilation d'elle juste après le disque d'une certaine chanteuse allemande que je ne citerai pas, je me suis souvenu à quel point nous avons eu de la chance (et finalement pendant une période assez longue) avec Dessay.
Et en plus, elle est sympa.
Je l'ai croisé l'autre jour avec son mari au theatre de la Porte Saint-Martin (pour le Cendrillon de Pommerat), toujours elle même, toujours aussi cool.
oui, moi sa Traviata à Aix m'a ému aux larmes, sa Lucia à Bastille m'a fasciné mais il y a eu des choses pénibles comme sa Cléopatra, sa Somnambula, certes récitals avec des pluies de micro-couacs

Bon, il v falloir tout transvaser dans son fil maintenant

cool 2 C ? c'est plus compliqué que çà
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12060
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Message par PlacidoCarrerotti » 21 août 2017, 22:50

JdeB a écrit :
21 août 2017, 17:20
MariaStuarda a écrit :
21 août 2017, 16:16
jerome a écrit :
21 août 2017, 12:27
JdeB a écrit :
21 août 2017, 11:53
Elle a été une Blonde et une Konstanze remarquables aussi.
Ah ben oui 2 rôles où techniquement et stylistiquement elle a été irréprochable. J'émets tout de même une nuance: au niveau du timbre de la voix, sa Konstanze sonnait très Blondchen, une Blondchen qui aurait pris du galon mais une Blondchen quand même ...
Jusqu'à son retrait, Dessay est restée fondamentalement un soprano léger colorature en dépit de tout ce qu'elle a essayé de faire croire et de se faire croire à elle-même et sa Konstanze n'a pas dérogé à la règle ce qui est un peu gênant ...
Oui mais je dois avouer que même la période "grenouille" a été pour moi un grand plaisir.
L'autre jour, en remettant une compilation d'elle juste après le disque d'une certaine chanteuse allemande que je ne citerai pas, je me suis souvenu à quel point nous avons eu de la chance (et finalement pendant une période assez longue) avec Dessay.
Et en plus, elle est sympa.
Je l'ai croisé l'autre jour avec son mari au theatre de la Porte Saint-Martin (pour le Cendrillon de Pommerat), toujours elle même, toujours aussi cool.
oui, moi sa Traviata à Aix m'a ému aux larmes, sa Lucia à Bastille m'a fasciné mais il y a eu des choses pénibles comme sa Cléopatra, sa Somnambula, certes récitals avec des pluies de micro-couacs

Bon, il v falloir tout transvaser dans son fil maintenant

cool 2 C ? c'est plus compliqué que çà
Profondément ému à Aix également : mais était-ce encore Traviata ?

Cool ?
Quand on menace une revue via son avocat, je ne pense pas.
Pas davantage quand on joue les étonnées dans les coulisses du Met "Une dédicace ? Je pensais que tout le monde attendait pour Deborah !" (Ariadne).
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6462
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Message par MariaStuarda » 22 août 2017, 06:29

PlacidoCarrerotti a écrit :
21 août 2017, 22:50
Cool ?
Quand on menace une revue via son avocat, je ne pense pas.
Pas davantage quand on joue les étonnées dans les coulisses du Met "Une dédicace ? Je pensais que tout le monde attendait pour Deborah !" (Ariadne).
Je n'en connais pas la raison mais j'avoue que, par principe, recadrer une revue parce qu'elle écrit n'importe quoi me paraît carrément cool ! :mrgreen:
Bref, je ne suis pas sûr que ca soit le bon critère pour juger la coolitude d'une star ;)

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 825
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Message par Peleo » 22 août 2017, 06:56

Inutile de me demander des preuves, ce n'est que mon avis et c'est totalement subjectif. Mais j'ai toujours trouvé la coolitude de Dessay complètement artificielle.

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 825
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Message par Peleo » 22 août 2017, 07:05

Quant à Callas, je n'aurais pas pensé à elle pour une carrière prolongée au maximum. On lui a fait des propositions qu'elle a refusés, comme Carmen. Elle ne prolongeait donc pas "au maximum". Et si on additionne les nombres de soirées Tosca et Norma de 64 et 65 et les récitals des années 70, on ne doit pas atteindre un nombre très élevé.

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1786
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Message par Lucas » 22 août 2017, 08:26

jerome a écrit :
20 août 2017, 12:59
Je suis désolé une carrière est un tout et vouloir borner la dernière apparition de Callas à sa Tosca londonienne de Juillet 1965, c'est une erreur. Par ailleurs au moment de cette Tosca, sa voix était dans une phase de dégradation entamée depuis déjà au moins 7 longues années
On lit souvent cela et je ne suis absolument pas d'accord. Certes, la voix avait perdu de l'aisance dans l'aigu, parfois crié, et le vibrato était devenu un peu envahissant dans le haut du spectre mais, en compensation, le grave était de plus en plus somptueux. De plus l'interprète avait sensiblement gagné en densité psychologique : c'est ainsi que, dans La tribune des critiques de disques que tu avait gentiment mis à notre disposition, tous les critiques et non des moindres (Panigel, Roy, Goléa) avaient nettement préféré sa Lucia de 1959 à celle de 1953. Et pour ma part, je préfère aussi nettement sa seconde Norma de 1960 à celle de 1953 (la meilleure étant le live de 1955 avec Simionato dans un son malheureusement beaucoup moins confortable). De surcroît, son récital "Callas à Paris 1", en date de 1961, reste encore somptueux. C'est pourquoi, si l'on considère qu'un(e) artiste est à son zénith quand il (elle) maitrise au mieux sa voix et l'approfondissement du rôle, il me semble que le véritable déclin de Callas date de 1962 et son second récital à Paris ou sa Carmen en date de 1964 sont cruels à cet égard.

Bref, des déclins entamés en 1955 quand on a en mémoire les sublimes prestations de Callas dans Bolena et Un bal masqué(1957), La traviata (1958), Il pirata (1959), La Gioconda -studio qu'elle considérait comme son plus grand disque (1959) ou Poliuto (1960), j'en veux bien tous les jours pour mon quatre heures.

Rien à voir avec les naufrages stylistiques et la misère vocale que nous imposent Gruberova ou Domingo aujourd'hui qui, même à leur meilleur, n'ont jamais eu le quart de la moitié de son talent. Alors oui, à défaut d'élever des chevaux au Pays de Galles comme a eu la sagesse de le faire Margaret Price quand elle a senti que sa voix se dérobait, il me semble que ces deux là feraient mieux d'aller planter des choux en Corrèze. Au moins, ils ne nous casseraient plus les oreilles ... et les pieds.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6462
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Prolonger sa carrière au maximum

Message par MariaStuarda » 22 août 2017, 08:59

Entièrement d'accord pour ce que tu dis de Callas.

Maintenant que nous avons réglé le sort de ces quatre là, peut être pourrions nous nous intéresser à d'autres artistes ...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 30 invités