Art lyrique et homosexualité : un microcosme ?

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8023
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Art lyrique et homosexualité : un microcosme ?

Message par jerome » 26 sept. 2017, 07:17

En quoi est ce en partie une marque de fabrique pour un chef d'orchestre d'être gay et d'avoir le tatouage d'une tortue sur l'épaule ??
ca n'a aucun impact spécifique sur sa direction orchestrale!

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12204
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Art lyrique et homosexualité : un microcosme ?

Message par PlacidoCarrerotti » 26 sept. 2017, 07:24

Bernard C a écrit :
25 sept. 2017, 22:53
Je viens de vérifier, ce que j'ignorais , j'ai bien lu.
Nezet-Seguin vit depuis plus de 16 ans avec Pierre Tourville son conjoint.

Donc ma traduction est bonne.
Ce qui rend pertinent mon interrogation sur la pertinence de l'appréciation de Grigolo sur le Chef d'orchestre du MET dans un grand journal :
Quid des observations dun ténor sur la sexualité et les tatouages quant aux qualités d'un Chef d'orchestre ?

Bernard
Peut être parce qu'on ne l'a pas choisi pour ses talents de chef d'orchestre (réels d'ailleurs, mais je l'attends au tournant d'une Lucia !) mais pour le buzz qu'il peut générer auprès des riches rombières et de la presse ?
Sûrement d'ailleurs.
Sa mission numéro 1 c'est (hélas) de ramener du fric.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

houppelande
Alto
Alto
Messages : 481
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:00

Re: Art lyrique et homosexualité : un microcosme ?

Message par houppelande » 26 sept. 2017, 07:38

jerome a écrit :
26 sept. 2017, 07:17
En quoi est ce en partie une marque de fabrique pour un chef d'orchestre d'être gay et d'avoir le tatouage d'une tortue sur l'épaule ??
ca n'a aucun impact spécifique sur sa direction orchestrale!
Pas si sûr. Le fait qu'il soit un gay (apparemment) épanoui*** peut jouer un rôle sur ses relations avec l'orchestre, les médias, le public. En tout cas, c'est ainsi qu'il est perçu :
Openly gay and warm in personal manner, he is likely to be savvy with the media and attractive to the public (though the hideous t-shirt and gold necklace he is wearing in his first official Met publicity photograph suggest that he might benefit from some sharp styling advice.)
http://www.telegraph.co.uk/opera/what-t ... t-the-met/
He's 1.65 meters tall (5 feet, 5 inches), with an athletic build, piercing brown eyes in a friendly face, a tattoo of a turtle on his shoulder and slightly thinning hair. At age 41, Yannick Nézet-Séguin points to a long and intense relationship with music, having made his career choice at the early age of 10.
With his partner, the violist and choral conductor Pierre Tourville, he shares three cats and apartments in Montreal, Philadelphia and Rotterdam - and in the future, also in New York. He's the first prominent openly gay conductor, although he doesn't want to be reduced to that status.
http://www.dw.com/en/yannick-n%C3%A9zet ... a-19305303
Est-ce qu'avoir des chats compte comme une qualité de chef d'orchestre, je laisse la question ouverte !

*** Les articles disponibles sur son site évoquent cet équilibre familial et marital :
Mais comment Yannick Nézet-Séguin arrive-t-il à trouver l’équilibre dans sa vie, partagé entre trois pays? Un pied-à-terre à chaque endroit et une famille aussi disponible que tissée serré font partie de la solution. Ses parents lui rendent visite régulièrement, tout comme son conjoint, le musicien Pierre Tourville.
«Ce ne sont pas tous les chefs d’orchestre qui achètent dans les endroits où ils ont des postes. Mais moi, ça me permet d’avoir un contrepoids à ma vie d’hôtel, de réussir à avoir une vie plus normale», explique-t-il.
«Si je n’avais pas Pierre et mes parents, qui viennent me voir régulièrement, j’aurais trouvé les dernières années beaucoup plus difficiles», conclut-il.
https://yannicknezetseguin.com/fr/salle ... -montreal/
Second, part of his extraordinary success is his ability to find long moments of serenity and focus within the jet-setting schedule of a modern concert star. “When we appointed Yannick, we appointed Yannick, Pierre, Serge and Claudine,” Allison Vulgamore, the Philadelphia Orchestra’s president and chief executive officer, told me. She was referring to his father, Serge Séguin, and his mother, Claudine Nézet, who help to manage his career, and his partner, Montreal violist Pierre Tourville.
https://yannicknezetseguin.com/fr/salle ... -mccleans/

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8515
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Art lyrique et homosexualité : un microcosme ?

Message par Bernard C » 26 sept. 2017, 07:43

@placido

Je te dirais que ça m'a spécialement agacé.
Non pas qu'on évoque l'homosexualité (ni les tatouages) de YNS, dont je n'ai rien à faire ( et ce n'est pas moi qui vais être choqué par ce genre de choses :mrgreen:)

Mais parce que j'adore ce chef en tant que musicien.
Et que le Tenor super star ramène ce genre de choses pour parler des qualités du directeur musical nommé du MET j'ai trouvé ça un peu étrange et hors propos...
Comme tu le dis on vit dans un monde de com....

B.
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant.»
Montaigne Essais III,2

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3634
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Art lyrique et homosexualité : un microcosme ?

Message par David-Opera » 26 sept. 2017, 07:47

Mais peut-être est-ce le journaliste qui a extrait les propos d'une longue interview et retenu que ce qu'il voulait. Ne pas négliger l'effet de loupe des médias?

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6558
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Art lyrique et homosexualité : un microcosme ?

Message par MariaStuarda » 26 sept. 2017, 08:31

Bernard C a écrit :
26 sept. 2017, 07:43
@placido

Je te dirais que ça m'a spécialement agacé.
Non pas qu'on évoque l'homosexualité (ni les tatouages) de YNS, dont je n'ai rien à faire ( et ce n'est pas moi qui vais être choqué par ce genre de choses :mrgreen:)

Mais parce que j'adore ce chef en tant que musicien.
Et que le Tenor super star ramène ce genre de choses pour parler des qualités du directeur musical nommé du MET j'ai trouvé ça un peu étrange et hors propos...
Comme tu le dis on vit dans un monde de com....

B.
À partir du moment où Nezet-Seguin en parle tout à fait librement dans la presse, je ne vois pas pourquoi Vittorio Grigolo, qui est peut-être un de ses amis, n’en parlerait pas également.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8515
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Art lyrique et homosexualité : un microcosme ?

Message par Bernard C » 26 sept. 2017, 08:33

MariaStuarda a écrit :
26 sept. 2017, 08:31
Bernard C a écrit :
26 sept. 2017, 07:43
@placido

Je te dirais que ça m'a spécialement agacé.
Non pas qu'on évoque l'homosexualité (ni les tatouages) de YNS, dont je n'ai rien à faire ( et ce n'est pas moi qui vais être choqué par ce genre de choses :mrgreen:)

Mais parce que j'adore ce chef en tant que musicien.
Et que le Tenor super star ramène ce genre de choses pour parler des qualités du directeur musical nommé du MET j'ai trouvé ça un peu étrange et hors propos...
Comme tu le dis on vit dans un monde de com....

B.
À partir du moment où Nezet-Seguin en parle tout à fait librement dans la presse, je ne vois pas pourquoi Vittorio Grigolo, qui est peut-être un de ses amis, n’en parlerait pas également.
Ce n'est pas le sujet.

Bernard
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant.»
Montaigne Essais III,2

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6558
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Art lyrique et homosexualité : un microcosme ?

Message par MariaStuarda » 26 sept. 2017, 08:35

?????
C’est toi qui a lancé le sujet là dessus ...
Tu dis être agacé par les propos de Grigolo !
Bernard C a écrit :
25 sept. 2017, 21:39
Sur le site de la BR-Klassik (Bayerischer Rundfunk) on peut lire ça dans un article du jour.

Der Kanadier Yannik Nezet-Seguin - "schwul, tätowiert, jung, das Beste, was der altehrwürdigen Met passieren konnte", sagt Tenor und Superstar Vittorio Grigolo. "Er ist großartig, auch für uns Sänger - athletisch, jung, er ist so voller Energie, die Vibes sind grandios."

Schwul, tätowiert, étrange, non ? Dans la bouche de Grigolo pour parler du directeur musical du MET ?

B.
C'est bien ton message, ça ?
Par ailleurs, avant de gloser sur les propos d'un artiste, pourrait on avoir la totalité de l'article (ainsi que sa traduction fiable car je ne parle pas un traitre mot de la langue de Wagner ...

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12204
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Art lyrique et homosexualité : un microcosme ?

Message par PlacidoCarrerotti » 26 sept. 2017, 08:48

MariaStuarda a écrit :
26 sept. 2017, 08:31
Bernard C a écrit :
26 sept. 2017, 07:43
@placido

Je te dirais que ça m'a spécialement agacé.
Non pas qu'on évoque l'homosexualité (ni les tatouages) de YNS, dont je n'ai rien à faire ( et ce n'est pas moi qui vais être choqué par ce genre de choses :mrgreen:)

Mais parce que j'adore ce chef en tant que musicien.
Et que le Tenor super star ramène ce genre de choses pour parler des qualités du directeur musical nommé du MET j'ai trouvé ça un peu étrange et hors propos...
Comme tu le dis on vit dans un monde de com....

B.
À partir du moment où Nezet-Seguin en parle tout à fait librement dans la presse, je ne vois pas pourquoi Vittorio Grigolo, qui est peut-être un de ses amis, n’en parlerait pas également.
Parce qu'on devrait n'en avoir rien à foutre, mais apparemment, la plupart des gays que je rencontre cherche toujours à savoir si untel est gay ou pas.
Il faudrait juste être cohérent : je ne vois pas d'article expliquant que tel ou tel chef d'orchestre beau gosse est hétéro mais qu'il le vit bien malgré les sollicitations de son entourage gay professionnel :lol:
En fait, on passe directement de la case ostracisme / discrimination négative à la case buzz /discrimination positive : dans un cas comme dans l'autre, l'homosexualité reste donc quelque chose d'anormal 8O C'est quand même le comble !
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12204
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Art lyrique et homosexualité : un microcosme ?

Message par PlacidoCarrerotti » 26 sept. 2017, 08:49

MariaStuarda a écrit :
26 sept. 2017, 08:35
?????
C’est toi qui a lancé le sujet là dessus ...
Tu dis être agacé par les propos de Grigolo !
Bernard C a écrit :
25 sept. 2017, 21:39
Sur le site de la BR-Klassik (Bayerischer Rundfunk) on peut lire ça dans un article du jour.

Der Kanadier Yannik Nezet-Seguin - "schwul, tätowiert, jung, das Beste, was der altehrwürdigen Met passieren konnte", sagt Tenor und Superstar Vittorio Grigolo. "Er ist großartig, auch für uns Sänger - athletisch, jung, er ist so voller Energie, die Vibes sind grandios."

Schwul, tätowiert, étrange, non ? Dans la bouche de Grigolo pour parler du directeur musical du MET ?

B.
C'est bien ton message, ça ?
Par ailleurs, avant de gloser sur les propos d'un artiste, pourrait on avoir la totalité de l'article (ainsi que sa traduction fiable car je ne parle pas un traitre mot de la langue de Wagner ...
"Dans la bouche de Grigolo" ? Encore un lapsus à la Paco...
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 25 invités