Les Versions de Don Carlos des répétitions parisiennes de 1866 à la version d'Antonio Pappano de 1996

Actualité, potins, débats.
robertram
Soprano
Soprano
Messages : 88
Enregistré le : 03 déc. 2012, 00:00

Re: Les Versions de Don Carlos des répétitions parisiennes de 1866 à la version d'Antonio Pappano de 1996

Message par robertram » 10 avr. 2017, 06:06

Une question, la version jouée en 1986 sous le mandat de Massimo Bogianckino m'a semblé (c'est loin mes souvenirs) être celle de 1866 (répétitions), où pourrais-je trouver la confirmation ?

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12376
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les Versions de Don Carlos des répétitions parisiennes de 1866 à la version d'Antonio Pappano de 1996

Message par PlacidoCarrerotti » 10 avr. 2017, 08:20

robertram a écrit :
10 avr. 2017, 06:06
Une question, la version jouée en 1986 sous le mandat de Massimo Bogianckino m'a semblé (c'est loin mes souvenirs) être celle de 1866 (répétitions), où pourrais-je trouver la confirmation ?
Je ne crois pas : le duo Philippe / Posa était celui de la version traditionnelle me semble-t-il.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2785
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Les Versions de Don Carlos des répétitions parisiennes de 1866 à la version d'Antonio Pappano de 1996

Message par Loïs » 10 avr. 2017, 08:22

PlacidoCarrerotti a écrit :
09 avr. 2017, 12:33
Merci pour ce travail de haut vol qui permet enfin d'y comprendre quelque chose ;-)

En 83 il y avait eu un Don Carlos en français à Londres: je me souviens du choeur des bûcherons et du duo Philippe / Posa très différent que je n'ai entendu que cette fois là. Je crois qu'il y avait l'air d'Élisabeth à Eboli au III.
J'imagine que c'était la version 1866 : il faudrait que je réécoute si je retrouve l'enregistrement !
Il y aeu par la suite une version anglaise à l'ENO avec Plowright (en 92 je crois) sur le découpage 67 (Fontainebleau, échange Elizabeth-Eboli) mais il me semble avec la dernière partition. Ce devait être un compromis entre la dernière (et donc jugée meilleure) version musicale et la compréhensibilité de l'action

paco
Basse
Basse
Messages : 7827
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Les Versions de Don Carlos des répétitions parisiennes de 1866 à la version d'Antonio Pappano de 1996

Message par paco » 10 avr. 2017, 09:50

Merci David pour cet énorme travail, grâce au schéma on y voit enfin plus clair ! :D

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3738
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Les Versions de Don Carlos des répétitions parisiennes de 1866 à la version d'Antonio Pappano de 1996

Message par David-Opera » 05 oct. 2017, 18:14

A 5 jours de la première, je remets en avant ce fil qui présente les différentes versions de Don Carlos.

Dans la continuité du fil Don Carlos de Verdi a 150 ans (viewtopic.php?f=1&t=18627), l'article qui suit tente de présenter le plus clairement possible les différences entre les principales versions du chef-d'oeuvre de Verdi.

Giuseppe Verdi travailla sur ce projet commandé par l'Opéra de Paris pour l'exposition universelle de 1867, sur la base d'un scénario qu'il reçut en juillet 1865. Il composa la musique entre 1865 et 1867, à partir d'un livret français de Joseph Méry et Camille du Locle. Toutefois, en 1872, il procéda aux premières retouches de la partition.

C'est, par la suite, à partir de 1882 qu'il révisa considérablement son chef d'oeuvre avec la collaboration de Charles Nuitter, chargé de retravailler le livret en langue originale française.

Image
Jonas Kaufmann (Don Carlo) - Don Carlo le 08 mai 2013, Royal Opera House Covent Garden

Il existe au moins cinq versions bien identifiées de Don Carlos (Don Carlo pour les traductions en italien).
On distingue principalement :

- La version parisienne en cinq actes des répétitions parisiennes de 1866
- La version parisienne en cinq actes de la première représentation du 11 mars 1867
- La version napolitaine en cinq actes du 02 décembre 1872, traduite en italien
- La version milanaise en quatre actes du 10 janvier 1884, traduite en italien
- La version de Modène en cinq actes du 29 décembre 1886, traduite en italien

A cette époque, la version parisienne des répétitions ne fut jamais jouée publiquement dans sa totalité, mais elle fut traduite intégralement en italien par Achille de Lauzières, dès 1866.

Une version fut ainsi créée le 4 juin 1867 au Covent Garden de Londres à partir de la traduction italienne d' Achille de Lauzières, avec la suppression de l'Acte I et du ballet, et l'ajout de multiples remaniements qui anticipèrent de fait les décisions que Giuseppe Verdi prendra dès 1882. Mais elle était loin d'être satisfaisante.

La version parisienne du 11 mars 1867, traduite en italien, eut finalement un accueil triomphal à Bologne le 27 octobre 1867.

Quant à la version de Naples, elle comportait principalement un ajout au duo Philippe / Rodrigue sur la base de nouveaux vers directement écrits en italien par Antonio Ghislanzoni.

Le graphique qui suit représente de manière synthétique le découpage en actes des 5 principales versions de Don Carlos (1866, 1867, 1872, 1884 et 1886), auxquelles est ajoutée celle que créa Antonio Pappano au Théâtre du Châtelet le 01 mars 1996, sous la direction de Stéphane Lissner. Cette dernière version composite est principalement basée sur les versions parisiennes de 1866 et 1867, mais incorpore également des éléments écrits pour les versions de 1872 et 1884.

Le fond orange désigne les passages écrits en 1866 et non modifiés à la création de 1867
Le fond rose clair désigne les passages écrits en 1866 qui disparurent dès le 11 mars 1867
Le fond vert désigne le ballet qui n'apparut qu'à partir de la répétition du 24 février 1867
Le fond gris désigne les passages qui furent réécrits pour la version de Naples (1872)
Le fond rouge désigne les passages qui furent coupés pour la version de Naples (1872)
Le fond rouge foncé désigne les passages qui furent réécrits pour la version de Milan (1884)
Le fond bleu désigne les passages totalement nouveaux dans la version de Milan (1884)
Le fond bleu ciel est utilisé pour les coupures de la version Pappano de 1996

Image
Image
Image
Image
Image

La version la plus complète sur le plan dramaturgique est celle de 1866. Il s'agit de la version qui sera jouée à l'Opéra National de Paris en octobre/novembre 2017.
Elle comprend huit passages qui seront supprimés au cours des dernières semaines précédant la première représentation du 11 mars 1867. Parmi ces passages on relève :

- La rencontre d’Elisabeth et des bûcherons dans la forêt de Fontainebleau (Acte I)
- L'air 'J'étais en Flandres' de Rodrigue (Acte II) lors de ses retrouvailles avec Don Carlo
- Un passage du duo de Philippe et Rodrigue (Acte II)
- Une brève reprise du choeur du début de l'Acte III où sera inséré le ballet 'La Pérégrina'
- Le duo Elisabeth et Eboli 'J’ai tout compris' (Acte IV) où Eboli avoue à Elisabeth sa liaison avec le roi.
- Le duo Philippe II et Don Carlo 'Qui me rendra ce mort'  (Acte IV)
- Un échange entre Elisabeth et Eboli au cours de l'émeute (fin Acte IV)

Durée approximative : 3H45

La version parisienne officielle est celle de la première du 11 mars 1867.

Selon les conventions de l'époque, la création devait inclure un ballet.
Verdi compensa les airs supprimés depuis les répétitions par l’ajout de deux passages :

- Une brève introduction du choeur des chasseurs (Acte I)
- Le Ballet de la Reine (Acte III)

L’émeute finale de l’acte IV fut par ailleurs abrégée, et totalement supprimée dès la seconde représentation.

Durée approximative : 3H40. C’était encore trop long, et quelques coupures supplémentaires (l'émeute de la fin de l'Acte IV) eurent lieu dès la seconde représentation du 13 mars 1867.

La nouvelle version réécrite par Giuseppe Verdi et Charles Nuitter, traduite en italien par Angelo Zanardini, est celle de 1884.
A plus de 70 ans, Verdi dédia en effet à Milan une version en 4 actes.

Par rapport à la version parisienne de 1867, les passages suivants furent supprimés :

- L’Acte I de Fontainebleau
- L’introduction et les chœurs de l’Acte III devenu Acte II
- Le ballet de la Reine (Acte III devenu Acte II)

Les passages suivants furent alors réécrits avec une meilleure expressivité musicale :

- Le duo Rodrigue et Don Carlo (Acte II devenu Acte I)
- Le duo Philippe II et Rodrigue (Acte II devenu Acte I)
- La scène et quatuor dans le bureau du roi (Acte IV devenu Acte III)
- Le duo Elisabeth/Eboli (Acte IV devenu Acte III) supprimé en 1867 et partiellement rétabli.
- La scène d’émeute (Fin Acte IV devenu Acte III) supprimée après la première de 1867
- Le duo Don Carlo et Elisabeth (Acte V devenu Acte IV)
- L’intervention de Philippe II et de l’Inquisiteur (Acte V devenu Acte IV)

Les passages suivants, totalement nouveaux, furent enfin créés pour cette version :

- La romance de Don Carlo (Acte I, ancien Acte II),  inspirée de l'air 'Je l'ai vue' du premier acte de la version parisienne, qui rappelle les événements survenus au cours de l’acte de Fontainebleau dorénavant supprimé.
- Le prélude de l’Acte II (ancien Acte III)

Durée approximative : 3H00

La version 5 actes en italien, basée sur la version de Milan, est celle de Modène (1886)
Verdi n’y a pas participé.
Cette version restaure, à la version de Milan 1884, l’acte I de Fontainebleau tel qu’il fut écrit en 1867 et traduit en italien. La Romance de Don Carlo (Acte II) est de fait supprimée et le récitatif 'Au couvent de St-Just' rétabli.

Durée approximative : 3H20

paco
Basse
Basse
Messages : 7827
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Les Versions de Don Carlos des répétitions parisiennes de 1866 à la version d'Antonio Pappano de 1996

Message par paco » 05 oct. 2017, 21:58

C'est passionnant et ça donne envie d'assister à plus d'une représentation de la série, tant on y entendra des passages inhabituels !

altini
Ténor
Ténor
Messages : 748
Enregistré le : 31 janv. 2006, 00:00
Localisation : avignon

Re: Les Versions de Don Carlos des répétitions parisiennes de 1866 à la version d'Antonio Pappano de 1996

Message par altini » 06 oct. 2017, 08:39

Bravo pour ce travail! C'est très intéressant.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3738
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Les Versions de Don Carlos des répétitions parisiennes de 1866 à la version d'Antonio Pappano de 1996

Message par David-Opera » 06 oct. 2017, 12:04

A ma connaissance, il n'existe qu'un seul enregistrement fidèle à la version intégrale des répétitions parisiennes de 1866, version qui est celle jouée cette saison à Paris.

ImageImage

Il s'agit de la version dirigée par John Matheson en 1976 à Londres avec Edith Tremblay ( Elisabeth ); Michelle Vilma ( Eboli ); Gillian Knight ( Thibault ); Prudence Lloyd ( Voix d’en haut ); André Turp ( Carlos ); Robert Savoie ( Rodrigue ); Joseph Rouleau ( Philippe ); Richard Van Allan ( Grand Inquisiteur ); Robert Lloyd ( Moine ); Emile Belcourt ( Lerma ); Geoffrey Shovelton ( Héraut ).

On la trouve chez OPERA RARA ou chez PONTO. C'est une version très attachante.

Elle comprend de plus le ballet de la Reine 'La Peregrina' qui n'a été rajouté qu'en 1867 au détriment des passages supprimés pour la création.

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1659
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Les Versions de Don Carlos des répétitions parisiennes de 1866 à la version d'Antonio Pappano de 1996

Message par Adalbéron » 07 oct. 2017, 10:54

David-Opera a écrit :
06 oct. 2017, 12:04
A ma connaissance, il n'existe qu'un seul enregistrement fidèle à la version intégrale des répétitions parisiennes de 1866, version qui est celle jouée cette saison à Paris.

ImageImage

Il s'agit de la version dirigée par John Matheson en 1976 à Londres avec Edith Tremblay ( Elisabeth ); Michelle Vilma ( Eboli ); Gillian Knight ( Thibault ); Prudence Lloyd ( Voix d’en haut ); André Turp ( Carlos ); Robert Savoie ( Rodrigue ); Joseph Rouleau ( Philippe ); Richard Van Allan ( Grand Inquisiteur ); Robert Lloyd ( Moine ); Emile Belcourt ( Lerma ); Geoffrey Shovelton ( Héraut ).

On la trouve chez OPERA RARA ou chez PONTO. C'est une version très attanchante.

Elle comprend de plus le ballet de la Reine 'La Peregrina' qui n'a été rajouté qu'en 1867 au détriment des passages supprimés pour la création.
Attachante, c'est le mot.
Il y a des versions plus "grandes", avec des chanteurs et chanteuses aux carrières plus brillantes, à la technique plus sûre, mais c'est justement parce que je ne connais pas autrement Edith Tremblay et André Tulp, qu'il y a quelque chose dans leur chant de naturel, d'évident, presque de commun en vérité, qu'ils sont pour moi si véritablement Elisabeth et Carlos. C'est toute la fragilité de ces êtres pas plus exceptionnels que d'autres, garants d'un pouvoir immense qu'ils n'ont pas demandé, face auquel ils n'apparaissent que plus désarmés, que j'entends là.
Entendre Elisabeth-Tremblay accompagnée des flûtes chanter dans le quatuor du quatrième acte : "Où suis-je ? Hélas, ma pauvre mère... Je suis sur la terre étrangère...", ça me met dans tous mes états.
Et Carlos-Trup dépassé après la mort de Posa : "Vous n'avez plus de fils, choisissez-vous parmi ceux des bourreaux un fils à votre image... Il m'aimait et nous étions frères, nos cœurs étaient liés par d'éternels serments... C'est pour moi qu'il est mort, c'est pour moi qu'il est mort ! ... Mes royaumes sont près de lui !"
Je connais peu de choses aussi justement rendues, oserais-je dire avec tant de vérité.
Et puis la scène Philippe/Grand Inquisiteur en français avec ce terrible "Tais-toi, prêtre !", Dieu...
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20727
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les Versions de Don Carlos des répétitions parisiennes de 1866 à la version d'Antonio Pappano de 1996

Message par JdeB » 07 oct. 2017, 11:22

il faut aussi préciser que les Opéras de Paris et de Lyon se tirent la bourre pour pouvoir donner la version la plus exhaustive possible cette saison !
Donc peut-être de petits bonus par rapport aux CD cités...
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 31 invités