Saison 2017-2018- Opéra de Munich (BSO)

Actualité, potins, débats.
Efemere
Baryton
Baryton
Messages : 1986
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: Saison 2017-2018- Opéra de Munich (BSO)

Message par Efemere » 29 juil. 2018, 09:12

J'ai été agréablement surprise par D. Damrau dans La traviata du 25 juillet ; bien plus sobre que d'habe sur le plan scénique grâce à moins de simagrées, et globalement honorable sur le plan vocal à.m.h.a., malgré un 1er acte mauvais.

Image

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1541
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Gross-Paris

Re: Saison 2017-2018- Opéra de Munich (BSO)

Message par Hiero von Stierkopf » 29 juil. 2018, 14:28

Je suis d'accord, le I était mauvais. Frau Damrau a esquivé plusieurs difficultés (le Gioiiiiiir, la cabaletta, mais j'étais pas dans le trip) sa projection était limitée et son jeu maniéré.
Pendant tout le I, je me disais que je n'avais pas Violetta en face de moi.
C'était déjà mieux au II et je dois dire qu'elle était très convaincante au III alors que je m'attendais justement au pire en terme de jeu scénique.
On croyait à son histoire et c'était chanté et joué très dignement.

Piazzola a autant de charisme qu'un grille-pain, il passe en plus son temps à regarder nerveusement le chef ajoutant comme impression à son comportement scénique un manque d'assurance permanent. En outre, sa projection est faible. Le timbre n'est pas beau mais j'ai trouvé que c'était pas mal chanté modulo quelques fausses notes mais je suis moins sensible à ça que d'autres.
Quand il revient au II juste avant l'ensemble final, son Di sprezzo est peu audible et tombe à plat.
Il remporte toutefois un grand succès populaire dans la salle avec un public composite (touristes, spectateurs venant pour "Traviata" et festivaliers du Ring perdus cherchant à occuper leur soirée). Beaucoup d'applaudissements après Di Provenza et après la cabalette qui suit. Idem aux curtain calls.
Il avait le sourire jusqu'aux oreilles.

Castronovo m'a fait plutôt bonne impression. J'étais resté sur son Edgardo avec Damrau dans la catastrophique production de Covent Garden, c'est dire que ça datait.
Timbre pas désagréable, chant très nuancé, bonne projection.
Il ne chante pas le contre-ut conclusif de la cabalette "héroïque" au II, je ne sais plus si c'est l'usage. Enfin bref.

Le plus difficile aura été de céder à la tentation de sniffer une ligne de Traviata pour assurer la descente de Siegfried donné la veille. Une grosse erreur à ne pas refaire.
Tout semblait si fade. Peut-être est-ce une des raisons au manque d'adhésion ressenti en première partie.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10308
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Saison 2017-2018- Opéra de Munich (BSO)

Message par HELENE ADAM » 01 août 2018, 15:48

HELENE ADAM a écrit :
27 juil. 2018, 11:11
Pour ceux qui sont à Munich et n'ont pas encore essayé la visite virtuelle (grand salon au premier étage), je vous conseille vivement l'expérience. C'est ludique, très impressionnant, cela vous permet d'avoir la sérieuse impression d'être invité par JK lui-même à entrer dans l'opéra, pour vous retrouver ensuite dans la grande loge avec à vos côtés la belle Elina et le directeur Bachler qui vous regarde d'un air engageant, puis d'un saut d'être dans la fosse d'orchestre, puis aux côtés du ténor Breslik aux sommets du décor imaginé pour l'Elisir (vue vertigineuse sur la scène en dessous de vous), enfin de vous voir sur la scène applaudi par la standing ovation d'un public déchainé.
La video de présentation ci dessous
https://www.staatsoper.de/geliebtgehasst/bso360.html
Le BSO a mis en ligne ce qu'on voyait avec le système virtuel. N'oubliez pas de tourner la tête à gauche, à droite, en bas, si vous ne voulez rien rater (petit "360°" en haut à gauche).

Voyage à travers l'opéra de Bavière...

https://www.youtube.com/watch?v=b1DOoAw ... ture=share
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités