Page 3 sur 4

Re: L'Auditorium de la Seine Musicale

Posté : 21 avr. 2017, 11:34
par HELENE ADAM
Je ne connais pas (encore) la qualité de l'acoustique ni le confort des sièges, mais cette Seine Musicale a fière allure au jour de son inauguration

Image

Image

Image
le monde images

Image
CD92/OLIVIER RAVOIRE

Re: L'Auditorium de la Seine Musicale

Posté : 21 avr. 2017, 12:28
par dessoles
Et un de plus pour.................Paris! la décentralisation n'est pas pour demain! et pourtant....Toulouse,Marseille etc...manquent d'un bel auditorium.....mais,allons ,il n'y a de bon bec qu'a paris....il doit bien manquer un auditorium de plus vers le sud de la capitale(orly,antony etc...) les pauvres...vont être en manque!

Re: L'Auditorium de la Seine Musicale

Posté : 21 avr. 2017, 12:33
par dessoles
Donc je résume....la philharmonie,l'auditorium de radio france,la seine musicale...en deux ans ...pas mal...sans oublier tous les théâtres (champs Elysées,chatelet,opera comique tous refaits!).....et au fond de nos provinces...il n'y a pas un centime pour restaurer ou construire une seule salle modeste!!!!.....c'est la france!!!!!

Re: L'Auditorium de la Seine Musicale

Posté : 21 avr. 2017, 12:51
par Piem67
Un peu ridicule cette fausse polémique...
L'auditorium de la Seine Musicale est une volonté du Conseil général des Hauts de Seine.

Par ailleurs, plusieurs villes ont fait construire ces dernières années des salles de concert prestigieuses et qui sont de grandes réussites : Arsenal de Metz, Auditorium de Dijon, Auditorium Henri Dutilleux à Bordeaux. A noter par ailleurs la réfection du Nouveau Siècle à Lille. Les villes de Province n'ont pas à se plaindre et ont, pendant longtemps, eu de meilleures salles que dans la capitale.

IL n'e reste pas moins que Toulouse et Marseille manquent d'une belle salle de concert digne de ce nom. De là à en conclure "C'est la France", trop facile.

Re: L'Auditorium de la Seine Musicale

Posté : 22 avr. 2017, 13:06
par HELENE ADAM
Retransmission ce soir, 22 avril, du concert inaugural

Le programme sera une surprise (les paris sont ouverts !)
Wolfgang Amadeus Mozart
Carl Maria von Weber
Ludwig van Beethoven
Hector Berlioz

Avec

Sandrine Piau, soprano
Anaïk Morel, mezzo
Stanislas de Barbeyrac, ténor
Florian Sempey, baryton
Bertrand Chamayou, piano



Accentus
Insula orchestra

Laurence Equilbey, direction
Olivier Fredj, mise en scène
Superbien, lumières


http://culturebox.francetvinfo.fr/opera ... bey-254609

Re: L'Auditorium de la Seine Musicale

Posté : 22 avr. 2017, 13:11
par muriel
dessoles a écrit :
21 avr. 2017, 12:33
Donc je résume....la philharmonie,l'auditorium de radio france,la seine musicale...en deux ans ...pas mal...sans oublier tous les théâtres (champs Elysées,chatelet,opera comique tous refaits!).....et au fond de nos provinces...il n'y a pas un centime pour restaurer ou construire une seule salle modeste!!!!.....c'est la france!!!!!
L'opéra de Marseille est dans un état pitoyable , toujours pas de travaux en perspective

Re: L'Auditorium de la Seine Musicale

Posté : 22 avr. 2017, 16:32
par RV
muriel a écrit :
22 avr. 2017, 13:11
dessoles a écrit :
21 avr. 2017, 12:33
Donc je résume....la philharmonie,l'auditorium de radio france,la seine musicale...en deux ans ...pas mal...sans oublier tous les théâtres (champs Elysées,chatelet,opera comique tous refaits!).....et au fond de nos provinces...il n'y a pas un centime pour restaurer ou construire une seule salle modeste!!!!.....c'est la france!!!!!
L'opéra de Marseille est dans un état pitoyable , toujours pas de travaux en perspective
C'est vrai et je le regrette, mais qui a payé la construction de la Philharmonie? La plus grande partie l'a été par l'état. Qui a payé pour la rénovation de l'Opéra Comique? L'état etc. Quelle est la subvention annuelle que verse l'état à l'Opéra de Marseille? 430.000€. Opéra qui, par ailleurs, ne reçoit rien de la Région PACA ni du Conseil Général. Qui paiera la rénovation de l'Opéra de Marseille?
Par ailleurs, j'ai bien noté que JDB est sévère à l'égard de la programmation de notre opéra mais je constate que Maurice Xiberras fait des miracles avec l'argent qui lui est attribué. Je précise que je suis abonné à la Philharmonie, au TCE, à l'ONP et que je fréquente également les opéras de Monaco, Munich..., je suis donc assez bien placé pour évaluer la qualité des productions marseillaises.

En conclusion, le ministère de la culture verse 140.000.000 € aux opéras et orchestres parisiens contre 60.000.000€ à l'ensemble de leurs homologues provinciaux. Je crois que les parisiens ne réalisent pas que Paris cannibalise la province ce qui représente une situation que l'on retrouve moins dans les autres pays européens. L'Allemagne a Berlin, Munich, Hambourg, Francfort... qui rivalisent entre elles. Même chose pour l'Italie, l'Espagne

Re: L'Auditorium de la Seine Musicale

Posté : 22 avr. 2017, 16:40
par RV
Pour ceux que cela intéresse vous trouverez toutes les infos sur le financement des orchestres et opéra français en suivant ce lien: http://www.journalzibeline.fr/nos-operas-de-province/

Re: L'Auditorium de la Seine Musicale

Posté : 22 avr. 2017, 21:37
par PlacidoCarrerotti
muriel a écrit :
22 avr. 2017, 13:11
dessoles a écrit :
21 avr. 2017, 12:33
Donc je résume....la philharmonie,l'auditorium de radio france,la seine musicale...en deux ans ...pas mal...sans oublier tous les théâtres (champs Elysées,chatelet,opera comique tous refaits!).....et au fond de nos provinces...il n'y a pas un centime pour restaurer ou construire une seule salle modeste!!!!.....c'est la france!!!!!
L'opéra de Marseille est dans un état pitoyable , toujours pas de travaux en perspective
Mais il y a de l'argent pour le Stade Vélodrome, c'est l'essentiel. ..

Re: L'Auditorium de la Seine Musicale

Posté : 23 avr. 2017, 16:52
par RV
@PC. Tu ne manques pas de toupet! La ville de Marseille attribue plus de 22 millions d'euros par an à son opéra. Par contre quand tu poses tes augustes fesses sur un des sièges de l'ONP tu ne coûtes pas un radis à la ville de Paris qui a laissé certains de ses théâtres, comme le Châtelet où le théâtre de la ville se délabrer.