2017 au Teatro Colón

Actualité, potins, débats.
Répondre
Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8758
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

2017 au Teatro Colón

Message par Bernard C » 04 févr. 2017, 01:27

"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6718
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: 2017 au Teatro Colón

Message par MariaStuarda » 04 févr. 2017, 19:34

Belle saison qui témoigne que le Colon est à nouveau une des grandes scènes américaines.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8758
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: 2017 au Teatro Colón

Message par Bernard C » 04 févr. 2017, 20:01

MariaStuarda a écrit :
04 févr. 2017, 19:34
Belle saison qui témoigne que le Colon est à nouveau une des grandes scènes américaines.
Depuis sa réouverture il n'y a pas eu une saison sans événements intéressants .

Et certains metteurs en scène locaux sont épatants , bien moins usés que nos sempiternels "génies" européens.

Bernard

j'irai comme chaque année en fin de saison , j'y verrai Chénier avec Álvarez, Pirozzi et Frontali
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Rafsan
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 140
Enregistré le : 30 déc. 2012, 00:00

Re: 2017 au Teatro Colón

Message par Rafsan » 05 févr. 2017, 15:45

MariaStuarda a écrit :
04 févr. 2017, 19:34
Belle saison qui témoigne que le Colon est à nouveau une des grandes scènes américaines.
Euh… avec cinq productions d'opéras en tout et pour tout?

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6718
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: 2017 au Teatro Colón

Message par MariaStuarda » 06 févr. 2017, 14:45

Rafsan a écrit :
05 févr. 2017, 15:45
MariaStuarda a écrit :
04 févr. 2017, 19:34
Belle saison qui témoigne que le Colon est à nouveau une des grandes scènes américaines.
Euh… avec cinq productions d'opéras en tout et pour tout?
je parlais des saisons américaines.
Pour le Colon, c'est une vraie renaissance.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8758
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: 2017 au Teatro Colón

Message par Bernard C » 04 mars 2017, 14:43

Alerte à ceux qui envisageraient d'être dans les parages :
Le Chenier avec Álvarez, Pirozzi et Frontali du Cólon de décembre 2017 est bientôt plein .
( il ne reste que quelques places chères+++)

Penser à réserver dès maintenant ; dans quelques jours- semaine ce sera sold out.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8758
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Rififi au Colón autour de Chénier ?

Message par Bernard C » 24 nov. 2017, 02:35

Multiples changements pour la Nouvelle production d'Andrea Chenier prévue en décembre prochain . La dernière en date : la cinéaste Lucrecia Martel aurait subi "un accident personnel" (?) aux USA , plus précisément en Californie ...

Elle est remplacée au pied levé par Matías Cambiasso

Or depuis septembre un vent de scandale couvait à Buenos Aires sur la rumeur d'un Chénier représenté au milieu de la Révolution Bolivienne de 1952 depuis que Martel avait fait publier une annonce recherchant figurants et danseurs de type incas pour la production .
Sur les blogs de Buenos Aires certains ne voyaient pas Madame de Coigny au milieu de la Cordillère des Andes ..

Et ça va faire plaisir à Faustin , on pouvait lire :

Cómo ambientar en Bolivia una ópera que claramente habla de Robespierre , del Rey de Francia,de Necker , del terzo stato, y cuyos personajes ostentan nombres como MADDALENA DE COIGNY, y una pareja protagónica que muere guillotinada ¿??

Comment situer un opéra en Bolivie qui parle clairement de Robespierre, du Roi de France, de Necker , du tiers état , et dont les personnages portent des noms comme Madeleine de Coigny, et un couple principal qui meurt guillotiné ??

Bernard

On verra bien , déjà le Ring qui se passait pendant la guerre civile d'Argentine et qui avait vu mademoiselle Wagner abandonner la régie 4 semaines avant la première avait fait une retentissante histoire ( Mais Carrasco avait relevé de façon magistrale le défi )

(je raconterai après la représentation du 10 )
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8033
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: 2017 au Teatro Colón

Message par jerome » 24 nov. 2017, 07:40

Prouvant par là une fois de plus qu'il faut respecter le cadre spatio-temporel de l'intrigue des livrets à plus forte raison quand ces intrigues sont historiquement connotées, ...
Ce n'est qu'un exemple de plus rajouté à la liste abyssale des mises en scène grotesques qui ignorent ce principe fondamental.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 29 invités