ROH-Covent Garden-2017-2018

Actualité, potins, débats.
philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1230
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: ROH-Covent Garden-2017-2018

Message par philipppe » 08 juin 2018, 00:43

Superbe représentation de Lohengrin ce soir, première de la nouvelle production dirigée par Adris Nelsons. Une équipe homogène autour de Klaus Florian Vogt, lui même au mieux de ce rôle qui est certainement son meilleur. Mais surtout, un très, très bel orchestre avec des cordes sublimes. Un peu plus de détails demain.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11968
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: ROH-Covent Garden-2017-2018

Message par HELENE ADAM » 10 juin 2018, 15:46

philipppe a écrit :
08 juin 2018, 00:43
Superbe représentation de Lohengrin ce soir, première de la nouvelle production dirigée par Adris Nelsons. Une équipe homogène autour de Klaus Florian Vogt, lui même au mieux de ce rôle qui est certainement son meilleur. Mais surtout, un très, très bel orchestre avec des cordes sublimes. Un peu plus de détails demain.
Grosse unanimité parmi les réactions des spectateurs du ROH notamment en faveur des performances de Nelsons, l'orchestre et KFV.
Ce serait bien d'ouvrir un fil dans "représentations"....

http://www.roh.org.uk/news/your-reactio ... ngrin-2018

Image
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1693
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Gross-Paris

Re: ROH-Covent Garden-2017-2018

Message par Hiero von Stierkopf » 10 juin 2018, 20:34

Je suis très content de cette nouvelle production de Lohengrin.
Plateau vocal très solide, heureux d'avoir revu la trop rare Christine Goerke.
Effectivement, l'orchestre est superbe et j'ai eu le sentiment de bénéficier d'une acoustique absolument excellente.
Tous les feux étaient au vert pour moi cet après-midi y compris la mise en scène.

Très gros succès dans la salle pour toute l'équipe aujourd'hui mais plus particulièrement pour KFV, Christine Goerke et Andris Nelsons.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

enrico75
Ténor
Ténor
Messages : 910
Enregistré le : 30 janv. 2012, 00:00

Re: ROH-Covent Garden-2017-2018

Message par enrico75 » 01 juil. 2018, 23:10

Je vais devoir ouvrir un fil pour ce Lohengrin d'anthologie dont c'était la dernière et qui a obtenu un vrai triomphe

paco
Basse
Basse
Messages : 8374
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: ROH-Covent Garden-2017-2018

Message par paco » 17 juil. 2018, 11:23

Deux Falstaff pour finir la saison 2017-2018 en Angleterre : l'un au ROH (énième reprise de la production de Carsen), l'autre à Garsington (nouvelle production de Bruno Ravella). Deux réussites, deux moments de joie, de brise estivale, deux spectacles de haute qualité qui se valent... bien que ne disposant pas des mêmes moyens !!

Car c'est cela que l'on retiendra de cette programmation simultanée de deux Falstaff : avec des moyens moindres, Garsington réussit sans difficultés à se hisser au niveau de la représentation londonienne. Certes, le cadre enchanteur de ce manoir joue, surtout en cette année de beau fixe ininterrompu depuis un mois, Nanetta et ses fées n'ont aucun mal à nous transporter dans un monde féérique. La production de Ravella situe Falstaff à l'époque victorienne, ce qui se défend bien compte tenu de la fluidité de la production et de l'absence d'anachronismes "gadget", et construit une direction d'acteurs ciselée comme de la dentelle. C'est léger, drôle, pétillant, les moments plus "aigres" du livret sont également bien mis en évidence. Le tout est soutenu par une direction d'orchestre irrésistible de vie (Richard Farnes) et une distribution dont j'ignorais tous les noms (https://www.garsingtonopera.org/performance/falstaff) et qui se révéla à la fois de haut niveau et parfaitement homogène.

Ceci dit, à Garsington comme au ROH, c'est l'enthousiasme communicatif de la troupe qui séduit, davantage que des noms isolés çà et là. Au ROH, où la reprise de la production de Carsen semble avoir bénéficié d'un gros travail de répétitions vue l'osmose qui règne entre les chanteurs et l'impeccable direction d'acteurs, c'est là encore un esprit d'équipe qui ressort davantage que des personnalités isolées. Terfel et Keenlyside sont bien, mais pas non plus transcendant (tous deux un peu fatigués vocalement), le reste de la distribution ne côtoie pas les cimes (sauf peut-être la Ms Quickly de M.N. Lemieux, irrésistible tant vocalement que théâtralement, d'ailleurs véritable triomphatrice à l'applaudimètre), mais l'ensemble, sous la direction très dynamique de Luisotti, provoque un tourbillon de folie qui fait mouche.

Deux spectacles pleins de fraicheur, parfaits pour démarrer les vacances estivales. Salle inhabituellement jeune au ROH, mais vu que cette reprise s'est très mal vendue au box office, je pense que la majorité de jeunots qui était au parterre a été "recrutée" à base de braderie massive via les réseaux sociaux (lundi à 10h il restait encore 50% de places à vendre au parterre et aux 2 premiers étages, mais à 19h30 comme par miracle la salle était archi-comble, :lol: ), ce que trahissait aussi leur façon d'applaudir comme pour les Musicals (debout pour applaudir dès le dernier accord de l'orchestre, des cris de joie à chaque artiste y compris les comparses qui ne chantent pas, sifflets à l'américaine etc.).

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13443
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: ROH-Covent Garden-2017-2018

Message par PlacidoCarrerotti » 17 juil. 2018, 12:58

J'ai également apprécié le Falstaff de Garsington. Je ne sais pas si c'est la mise en scène ou son jeu habituel, mais l'interprète du rôle-titre était d'une sobriété (et donc d'une vérité) toute brusonienne. Seul bémol, un aigu systématiquement détimbré sans projection.
Beaucoup apprécié la direction de Farnes : ça n'a pas la précision et l'énergie toscaninienne, mais c'était plein de vitalité. La première scène de l'acte III en particulier était remarquable : très noire, comme la mise en scène. Ca restait comique, mais teinté de sardonique.
"À force de tout voir on finit par tout supporter… À force de tout supporter on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer on finit par tout accepter… À force de tout accepter on finit par tout approuver !" (Saint Augustin)

paco
Basse
Basse
Messages : 8374
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: ROH-Covent Garden-2017-2018

Message par paco » 17 juil. 2018, 13:23

PlacidoCarrerotti a écrit :
17 juil. 2018, 12:58
(...)Garsington. (...)Seul bémol, un aigu systématiquement détimbré sans projection.
Exact... Et c'était pareil pour Terfel au ROH :cry: (en revanche, les aigus de Keenlyside dans l'air de Ford du II, ça dépotait ! )
PlacidoCarrerotti a écrit :
17 juil. 2018, 12:58
Beaucoup apprécié la direction de Farnes : ça n'a pas la précision et l'énergie toscaninienne, mais c'était plein de vitalité. La première scène de l'acte III en particulier était remarquable : très noire, comme la mise en scène. Ca restait comique, mais teinté de sardonique.
Oui et c'est globalement le petit "+" du spectacle de Garsington par rapport à celui du ROH, qui est plus uniformément comique.

Efemere
Basse
Basse
Messages : 2298
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: ROH-Covent Garden – 2017-2018

Message par Efemere » 19 juil. 2018, 10:38

L'Ange de Nisida (18 et 21 juillet) sortira en CD en 2019 (distribution par Warner Classics, nouveau partenaire d'Opera Rara).

J'ai assisté à la première soirée – bonne diction de tous (la moins compréhensible à mes oreilles ayant été J. El-Khoury), mais dommage que certains chanteurs n'aient pas été à la hauteur, selon moi, pour cette œuvre « reconstruite » (avec 96 % composés par Donizetti).

2018.07.18_ROH.jpg
2018.07.18_ROH.jpg (132.38 Kio) Vu 1626 fois

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13443
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: ROH-Covent Garden – 2017-2018

Message par PlacidoCarrerotti » 19 juil. 2018, 12:13

Efemere a écrit :
19 juil. 2018, 10:38
L'Ange de Nisida (18 et 21 juillet) sortira en CD en 2019 (distribution par Warner Classics, nouveau partenaire d'Opera Rara).

J'ai assisté à la première soirée – bonne diction de tous (la moins compréhensible à mes oreilles ayant été J. El-Khoury), mais dommage que certains chanteurs n'aient pas été à la hauteur, selon moi, pour cette œuvre « reconstruite » (avec 96 % composés par Donizetti).


2018.07.18_ROH.jpg
Y-a-t-il beaucoup de différences / points communs avec La Favorite ?
"À force de tout voir on finit par tout supporter… À force de tout supporter on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer on finit par tout accepter… À force de tout accepter on finit par tout approuver !" (Saint Augustin)

Efemere
Basse
Basse
Messages : 2298
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: ROH-Covent Garden – 2017-2018

Message par Efemere » 20 juil. 2018, 01:05

PlacidoCarrerotti a écrit :
19 juil. 2018, 12:13
Y-a-t-il beaucoup de différences / points communs avec La Favorite ?
Pas du tout familière de La Favorite, je n'ai pas été fichue de reconnaître quoi que ce soit :mrgreen:

Je te passerai une copie du programme si tu veux. Je n'ai pas tout lu, mais voici ce que j'en ai retenu.

L'ouvrage a été reconstruit par la musicologue Candida Mantica à partir :
– des éléments de la partition non utilisés dans La Favorite et représentant plus de la moitié de l'opéra L'Ange de Nisida (conservés par la BNF),
– de La Favorite,
– d'Adelaide,
– d'un brouillon du livret (détenu par les Archives Nationales).

Presque 97 % de la musique composée par Donizetti ont été reconstitués. Manquent quelques passages de récitatifs, une partie de l'aria de la soprano de l'Acte III, ainsi que l'orchestration de plusieurs airs.
Sur plus de 3.700 mesures, 75 ont été orchestrées et-ou réécrites par Martin Fitzpatrick, qui a également composé le prélude à partir de documents liés à L'Ange de Nisida, venant d'Adelaide et de la musique de ballet de La Favorite. Par ailleurs, pour une cabalette, a été adapté un extrait de Maria di Rohan pour coller aux paroles de Silvia (la maîtresse du roi).


Une grande différence avec La Favorite : L'Ange de Nisida est un opéra semiseria avec des éléments comiques (le personnage de Don Gaspar, assez bouffon).



Extrait du programme-papier :

'L'Ange de Nisida'–Structure.jpg
'L'Ange de Nisida'–Structure.jpg (36.32 Kio) Vu 1538 fois

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 61 invités