Lancement de la saison 2017-2018 de l'ONP

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3730
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Lancement de la saison 2017-2018 de l'ONP

Message par David-Opera » 18 oct. 2017, 11:19

Pour revenir à la situation du début des années 2000 où l'on avait encore la moitié des places à moins de 100 euros à Bastille - et sans augmenter les tarifs des catégories supérieures -, il faudrait accepter une baisse des recettes moyennes de 20% (j'ai fait mon petit calcul).

Cela voudrait dire 14 millions de recettes de billetterie en moins par an à compenser autrement (doublement du mécénat, augmentation des recettes commerciales). Pas simple.

elisav
Baryton
Baryton
Messages : 1550
Enregistré le : 18 juin 2012, 23:00

Re: Lancement de la saison 2017-2018 de l'ONP

Message par elisav » 18 oct. 2017, 11:20

3 petites questions:

1) Je viens de regarder, il y a des places disponibles à 70€ ou en dessous pour plusieurs représentations à Garnier et à Bastille: Falstaff, La ronde, La clémence de Titus, De la maison des morts, La bohème, Un bal masqué, Only the sound remains, Le barbier de Séville, Le château de Barbe-bleue. Les amis de Gellius ne pourraient-ils pas aller voir un de ces titres?

2) Est-ce que l’ONP ne devrait pas proposer moins de titres et limiter ses saisons à La Traviata, Carmen et autres Don Giovanni et à des spectacles avec JK à l’affiche?

3) Même si la moitié des places étaient à des prix inférieurs à 70€, quelle garantie l’ONP pourrait-il donner à quelqu’un de province de trouver des places pas chères pour La Traviata?

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20718
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Lancement de la saison 2017-2018 de l'ONP

Message par JdeB » 18 oct. 2017, 11:27

1)Je déconseille DLMDM pour une initiation à l'opéra, même dans la msc sublime de Chéreau. Mais oui, Bohème, Ballo, Barbier pourraient très bien convenir

2) dans le cas que tu évoques, la pénurie de places serait encore pire

3) La Traviata, à Paris ou ailleurs, c'est toujours le spectacle le plus couru donc le plus dur à obtenir.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3730
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Lancement de la saison 2017-2018 de l'ONP

Message par David-Opera » 18 oct. 2017, 11:33

JdeB a écrit :
18 oct. 2017, 11:27
2) dans le cas que tu évoques, la pénurie de places serait encore pire
Je pensais que cette proposition était humoristique.

paco
Basse
Basse
Messages : 7826
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Lancement de la saison 2017-2018 de l'ONP

Message par paco » 18 oct. 2017, 11:41

Ceci étant, le problème de la dégradation du rapport "prix / qualité du placement", spectaculaire à l'ONP (cf le graphe très parlant de David), l'est en fait dans à peu près toutes les salles de la capitale (peut-être un peu moins, étonnamment, au TCE, pourtant sensé être la salle des quartiers chic).
Aujourd'hui je me disais justement "tiens j'irais bien voir la Flûte enchantée de Barrie Kosky à l'Opéra Comique" : pffff, oublions,... les seules places à peu près correctes, dans cette salle très inconfortable et où une large partie de la jauge est à mauvaise visibilité, sont largement au-dessus de 100 euros (dans le genre, je recommande particulièrement les fauteuils "devant colonne" situés au 2e balcon, même en étant un nain on ne peut pas s'y assoir car il y a environ 10 cm pour placer les jambes, pourtant elles sont vendues 75 euros. Une fois sur deux l'ouvreur doit replacer le spectateur ailleurs car il est matériellement impossible de s'y assoir, mais c'est pas grave, on vend et on encaisse...).

C'est devenu le paradoxe de la vie lyricomane à Paris : rarement autant que cette saison on n'aura eu de choix entre des programmations toutes plus alléchantes les unes les autres, mais au final on reste chez soi car les prix des places sont devenus beaucoup trop délirants. Surtout, ils ne reposent plus sur aucun rationnel concernant la qualité du placement.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20718
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Lancement de la saison 2017-2018 de l'ONP

Message par JdeB » 18 oct. 2017, 11:45

David-Opera a écrit :
18 oct. 2017, 11:33
JdeB a écrit :
18 oct. 2017, 11:27
2) dans le cas que tu évoques, la pénurie de places serait encore pire
Je pensais que cette proposition était humoristique.
oui, moi aussi mais nul ne sait comment le répertoire va évoluer à long terme
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20718
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Lancement de la saison 2017-2018 de l'ONP

Message par JdeB » 18 oct. 2017, 11:46

paco a écrit :
18 oct. 2017, 11:41
C'est devenu le paradoxe de la vie lyricomane à Paris : rarement autant que cette saison on n'aura eu de choix entre des programmations toutes plus alléchantes les unes les autres, mais au final on reste chez soi car les prix des places sont devenus beaucoup trop délirants. Surtout, ils ne reposent plus sur aucun rationnel concernant la qualité du placement.
Absolument, si je n'étais pas invité, je n'irais pas non plus.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Alto
Alto
Messages : 400
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Lancement de la saison 2017-2018 de l'ONP

Message par lionrougeetblanc » 18 oct. 2017, 12:47

David-Opera a écrit :
18 oct. 2017, 11:19

Cela voudrait dire 14 millions de recettes de billetterie en moins par an à compenser autrement (doublement du mécénat, augmentation des recettes commerciales). Pas simple.
A ce propos sait-on ce qu'a donné la campagne lancée il y a quelques mois où il était possible d' "adopter" contre espèces sonnantes et trébuchantes un fauteuil de l'opéra Garnier ? :roll:

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3730
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Lancement de la saison 2017-2018 de l'ONP

Message par David-Opera » 20 oct. 2017, 09:12

Le petit graphique ci-dessous aide à comprendre comment la direction Lissner cherche à faire évoluer le prix des places.
Pour un prix de places donné, il est possible de connaitre la part de places inférieures ou égales à ce prix au cours d'une saison d'opéras à Bastille (environ 140 représentations par an).
Exemple : à 140 euros la place, l'ONP proposait 50% de places à ce prix ou inférieures à ce prix pour la saison 2015/2016, et en propose 60 % cette saison.
La courbe en violet représente une répartition de référence qui permettrait de proposer 50% de places à moins de 100 euros.

Image

En trois saisons, on observe ainsi qu'en dessous de 110 euros, le contingent de places a légèrement augmenté, mais que, surtout, la répartition des places est plus progressive depuis l'ajout de la catégorie à 50 euros lors de la saison 2016/2017.
En revanche, l'augmentation du prix des places au delà de 180 euros, lors de la saison 2016/2017, a très vite été corrigé cette saison car il devient difficile de trouver preneur au delà de 200 euros.

Finalement, on voit que la plage 5 - 110 euros est celle où l'effort d'augmentation du contingent de places doit être porté, mais aligner la répartition des places sur la courbe en violet revient aussi à accepter un fonctionnement avec 20% de recettes de billetterie en moins.

paco
Basse
Basse
Messages : 7826
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Lancement de la saison 2017-2018 de l'ONP

Message par paco » 20 oct. 2017, 09:24

J'adore tes analyses, elles sont super bien faites ! :D
Il y a en revanche un biais :les courbes sont basées sur le prix affiché de la brochure de la saison. Pour avoir la "réalité" économique, il faudrait en fait tenir compte des braderies diverses, de plus en plus nombreuses à l'ONP vu qu'ils n'arrivent plus à remplir au tarif officiel.
Cela changerait probablement les courbes (qui de fait se rapprocheraient de la courbe de référence), et surtout montrerait que ta dernière phrase ("accepter un fonctionnement avec 20% de recettes de billetterie en moins") est peut-être déjà en partie la réalité (disons qu'au lieu de 20% on doit déjà être proche de 5 à 10%...).

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 47 invités