Les enregistrements qu'on n'aurait pas dû publier tel quel ...

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11255
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les enregistrements qu'on n'aurait pas dû publier tel quel ...

Message par PlacidoCarrerotti » 09 avr. 2016, 16:38

Le Cessa di piu resistere par Paolo Barbacini dans l'intégrale Abbado, Nucci, Horne ...
ToutTebaldi dans le Bal masqué avec Pavarotti.
The business of life is the acquisition of memories. In the end that's all there is (Carson of Downton Abbey).

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 2899
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31

Re: Les enregistrements qu'on n'aurait pas dû publier tel quel ...

Message par Stefano P » 09 avr. 2016, 17:06

PlacidoCarrerotti a écrit :Le Cessa di piu resistere par Paolo Barbacini dans l'intégrale Abbado, Nucci, Horne ...
ToutTebaldi dans le Bal masqué avec Pavarotti.
C'est vrai que lorsqu'on écoute ses duos avec Pavarotti, on a l'impression d'une Vespa qui essaie de rester dans la roue d'une Ferrari...
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

DelBosco
Alto
Alto
Messages : 310
Enregistré le : 04 déc. 2005, 00:00
Localisation : Essonne

Re: Les enregistrements qu'on n'aurait pas dû publier tel quel ...

Message par DelBosco » 16 avr. 2016, 11:52

La Rodelinda de Haendel dirigée par Bonynge chez Decca est sans aucun doute pour Joan Sutherland l'enregistrement de trop.
Je n'ai pas vérifié s'il s'agit de son dernier enregistrement, mais quoi qu'il en soit, c'est hélas beaucoup trop tard ...
La prestation d'Huguette Tourangeau est également assez attristante.
Et même si les autres protagonistes sont moins usés (notamment Samuel Ramey, lui tout à fait idoine), l'ensemble sonne très "old style".

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10645
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les enregistrements qu'on n'aurait pas dû publier tel quel ...

Message par tuano » 18 avr. 2016, 07:41

DelBosco a écrit :La Rodelinda de Haendel dirigée par Bonynge chez Decca est sans aucun doute pour Joan Sutherland l'enregistrement de trop.
Tu as écouté ses autres enregistrements des années 1980-90 ? Est-ce que c'est vraiment pire que sa Norma par exemple, avec toutes ses attaques de phrase trop basses ? Je n'ai jamais écouté cette Rodelinda, peu disponible dans le commerce.

robertram
Soprano
Soprano
Messages : 60
Enregistré le : 03 déc. 2012, 00:00

Re: Les enregistrements qu'on n'aurait pas dû publier tel quel ...

Message par robertram » 18 avr. 2016, 08:12

Christa Ludwig laisse un souvenir pénible dans la voix de la mère d'Antonia (les Contes d'Hoffmann version Ozawa, avec Gruberova et Domingo et un mesclun hétéroclite de barytons/basses dans les méchants...c'est peut-être une bonne partie de cet enregistrement qu'il aurait fallu reprendre !?)

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10645
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les enregistrements qu'on n'aurait pas dû publier tel quel ...

Message par tuano » 18 avr. 2016, 08:14

Elle avait expliqué qu'elle avait enregistré seule le trio, que tout avait été rassemblé au montage. C'est l'un de ses pires souvenirs d'enregistrement de studio.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11255
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les enregistrements qu'on n'aurait pas dû publier tel quel ...

Message par PlacidoCarrerotti » 18 avr. 2016, 13:42

tuano a écrit :
DelBosco a écrit :La Rodelinda de Haendel dirigée par Bonynge chez Decca est sans aucun doute pour Joan Sutherland l'enregistrement de trop.
Tu as écouté ses autres enregistrements des années 1980-90 ? Est-ce que c'est vraiment pire que sa Norma par exemple, avec toutes ses attaques de phrase trop basses ? Je n'ai jamais écouté cette Rodelinda, peu disponible dans le commerce.
La Norma est fabuleuse à côté de ça !
The business of life is the acquisition of memories. In the end that's all there is (Carson of Downton Abbey).

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7323
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Les enregistrements qu'on n'aurait pas dû publier tel quel ...

Message par jerome » 18 avr. 2016, 17:39

Effectivement la Rodelinda enregistrée par Sutherland est un peu trop tardive et c'est certainement son intégrale la moins réussie. En revanche sa 2ème Norma est encore splendide.

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1597
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Les enregistrements qu'on n'aurait pas dû publier tel quel ...

Message par Lucas » 19 avr. 2016, 08:44

PlacidoCarrerotti a écrit :
tuano a écrit :
DelBosco a écrit :La Rodelinda de Haendel dirigée par Bonynge chez Decca est sans aucun doute pour Joan Sutherland l'enregistrement de trop.
Tu as écouté ses autres enregistrements des années 1980-90 ? Est-ce que c'est vraiment pire que sa Norma par exemple, avec toutes ses attaques de phrase trop basses ? Je n'ai jamais écouté cette Rodelinda, peu disponible dans le commerce.
La Norma est fabuleuse à côté de ça !
Oui mais seulement à côté (Remarquables Pavarotti et Ramey et Caballé encore très présentable) mais Mamie Sutherland n'offre plus qu'une voix usée jusqu'à la corde, un vibrato envahissant et une justesse approximative comme dans Bolena, Ernani et Adriana. En fait, elle aurait du prendre sa retraite au début des années 80. Tout cela me fait penser aux prestations fatiguées et disqualifiantes de Reining dans le Rosenkavalier de Kleiber ou de Tebaldi dans le Don Carlo de Solti. Quand la voix ne suit plus, il faut savoir raccrocher ...

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11255
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les enregistrements qu'on n'aurait pas dû publier tel quel ...

Message par PlacidoCarrerotti » 19 avr. 2016, 09:08

Lucas a écrit :Mamie Sutherland n'offre plus qu'une voix usée jusqu'à la corde, un vibrato envahissant et une justesse approximative comme dans Bolena, Ernani et Adriana. En fait, elle aurait du prendre sa retraite au début des années 80.
Pas nécessairement : sa Bolena à la scène à Londres était supérieure certains soirs au studio enregistré visiblement à une mauvaise période. En 83, sa Fille du régiment est encore extraordinaire.
The business of life is the acquisition of memories. In the end that's all there is (Carson of Downton Abbey).

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 15 invités