La politique artistique de Stéphane Lissner

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12365
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner.

Message par PlacidoCarrerotti » 19 févr. 2015, 09:34

JdeB a écrit :Le public parisien qui aime Castellucci, existe, certes, c'est celui du théâtre de l'Odéon où l'on paye sa place de première catégorie ...25 euros en abo.

Une seule œuvre absente du répertoire de l'ONP est quasi sûre de remplir : Le Voyage à Reims

Quand je pense que Paris n'a pas été foutu de programmer une reprise à l'époque d'Abaddo ...
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10153
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner.

Message par HELENE ADAM » 19 févr. 2015, 09:36

PlacidoCarrerotti a écrit :
JdeB a écrit :Le public parisien qui aime Castellucci, existe, certes, c'est celui du théâtre de l'Odéon où l'on paye sa place de première catégorie ...25 euros en abo.

Une seule œuvre absente du répertoire de l'ONP est quasi sûre de remplir : Le Voyage à Reims

Quand je pense que Paris n'a pas été foutu de programmer une reprise à l'époque d'Abaddo ...
Même regret.... :(
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Zelenka
Alto
Alto
Messages : 496
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner.

Message par Zelenka » 19 févr. 2015, 09:45

paco a écrit : Lear je doute, en revanche pour Moïse la Castellucci-mania du public parisien devrait faciliter le remplissage.
Pour ce qui est de ta 2e question, la réponse est non bien entendu, mais quand je parlais des Massenet bradés c'était surtout pour répondre aux récriminations sur le fait qu'on n'en jouait pas : d'une part l'ONP n'a cessé d'en jouer depuis deux décennies (donc faux procès), d'autre part quand il l'a fait il s'est ramassé une gamelle de remplissage à chaque fois, donc rien ne justifie de reprogrammer un Massenet de toute urgence...
Donc, il faudrait Don Quichotte, Esclarmonde ou Thaïs monté par Castelluci. Pourquoi pas ?

paco
Basse
Basse
Messages : 7859
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner.

Message par paco » 19 févr. 2015, 10:20

Zelenka a écrit :
paco a écrit : Lear je doute, en revanche pour Moïse la Castellucci-mania du public parisien devrait faciliter le remplissage.
Pour ce qui est de ta 2e question, la réponse est non bien entendu, mais quand je parlais des Massenet bradés c'était surtout pour répondre aux récriminations sur le fait qu'on n'en jouait pas : d'une part l'ONP n'a cessé d'en jouer depuis deux décennies (donc faux procès), d'autre part quand il l'a fait il s'est ramassé une gamelle de remplissage à chaque fois, donc rien ne justifie de reprogrammer un Massenet de toute urgence...
Donc, il faudrait Don Quichotte, Esclarmonde ou Thaïs monté par Castelluci. Pourquoi pas ?
Bon exemple Don Quichotte : plusieurs productions depuis 3 décennies (1 à Garnier, 1 à Bastille), un four à chaque fois en termes de remplissage, malgré des stars à l'affiche (Raimondi-Bacquier à Garnier, Ramey à Bastille)

Quand j'y pense, le seul Massenet qui affiche complet (et d'ailleurs à la surprise générale), c'est Le Cid : Effet rareté ? Effet Alagna ? Effet titre "fresque historique" ? Effet "Garnier en avril - mois de pic touristique à Paris-" tout simplement ?

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1558
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner.

Message par Polyeucte » 19 févr. 2015, 10:37

paco a écrit :Bon exemple Don Quichotte : plusieurs productions depuis 3 décennies (1 à Garnier, 1 à Bastille), un four à chaque fois en termes de remplissage, malgré des stars à l'affiche (Raimondi-Bacquier à Garnier, Ramey à Bastille)

Quand j'y pense, le seul Massenet qui affiche complet (et d'ailleurs à la surprise générale), c'est Le Cid : Effet rareté ? Effet Alagna ? Effet titre "fresque historique" ? Effet "Garnier en avril - mois de pic touristique à Paris-" tout simplement ?

Les Massenet loin d'être pleins? C'est pas vraiment l'impression que j'ai des fois où j'y suis allé!

Werther en 2010 (Koch/Kaufmann) était très plein, quasi complet le soir où j'y étais.
Werther en 2009 (Villazon/Graham) était aussi inabordable sauf pour les soirs où Tézier chantait le rôle titre (là oui, c'était moitié vide!)
Manon en 2012 (Dessay) c'était aussi très plein, malgré une production ridicule et une distribution vraiment pas à la hauteur.

Franchement, un Massenet bien monté à tout pour remplir une salle... Encore faut-il le prendre au sérieux et non comme un répertoire "poussiéreux"...

Et en dehors de l'ONP, Cendrillon à l'Opéra-Comique ainsi que Cléopâtre au TCE étaient pleins tous les deux.

Et en ce qui concert l'opéra français "en province", oui on peut très bien y entendre des oeuvres jamais données à Paris.
Sauf que monter par exemple un Grand Opéra demande beaucoup de moyens... et actuellement, je doute que beaucoup de salles en province en aient les moyens (Strasbourg l'a prouvé, Toulouse et Lyon normalement bientôt...) alors que l'ONP a les reins tout de même beaucoup plus solide j'imagine.
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

paco
Basse
Basse
Messages : 7859
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner.

Message par paco » 19 févr. 2015, 10:53

Polyeucte a écrit : Werther en 2010 (Koch/Kaufmann) était très plein, quasi complet le soir où j'y étais.
oui mais rempli par les achats de dernière minute (coupe-files jeunes etc.) et autres braderies promo à 50% les semaines précédentes (j'en ai profité...).

L'ONP réussit toujours à remplir au dernier moment, comme toutes les institutions dotées de bons outils marketing d'ailleurs, mais ça ne veut pas pour autant dire que c'est un succès au box office, ce qui compte pour eux au final c'est le tiroir caisse, or si pour remplir ils doivent casser les prix et bourrer au maximum les achats de type coupe-file, ce n'est pas ce qui les intéresse le plus

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3941
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner.

Message par David-Opera » 19 févr. 2015, 11:06

elisav a écrit :
Zelenka a écrit : En tout cas, l'inculture de M. Lissner explique sans doute l'absence des titres du répertoire français du XIXème. Il ne doit connaître que Berlioz et pas Saint-Saens, ni Massenet (à part Werther, peut-être), ni Gounod. Et il faudrait lui rappeler qu'il y a aussi des opéras français du XXème !
Je ne pense pas. Quelle que soit son inculture musicale, M.Lissner a l'air de très bien connaître les goûts du milieu lyricomane international qui représente sa cible principale. Or, l'élite lyricomane internationale a tendance à considérer que l'opéra français du 19ème ne mérite en général pas d'être présenté sur les grandes scènes et qu'il vaut mieux le laisser pour les théâtres de province.
Ainsi, la saison prochaine l'ONP présentera 3 et demi opéras français relativement bien connus, une programmation qui est semblable aux grandes scènes concurrentes de l'ONP. Encore que…le Met vient d'annoncer une nouvelle saison avec un seul opéra français toute époque confondue (sur 25 titres) et, comme d'hab, avec des têtes d'affiche non-francophones. :)
Lissner a annoncé un cycle Berlioz sur 6 ans, des œuvres de Saint-Saëns, Meyerber, des créations mondiales basées sur la littérature française, et vous trouvez le moyen d'inonder ce site avec des propos aussi ridicules?

Vous savez très bien que les Français ne sont pas les meilleurs compositeurs de musique, et que le maximum d’œuvres françaises entendues chaque saison à l'ONP est de 5 sur 20 titres (ce que pratiquait Hugues Gall). Lissner se situe juste un peu en dessous, et, en tout cas, propose bien plus d’œuvres françaises qu'ailleurs.

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1558
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner.

Message par Polyeucte » 19 févr. 2015, 11:07

Enfin faut pas pousser non plus, ce n'était pas la grande braderie du genre Roi Roger hein... Des promos peut-être sur les deux premières catégories, mais ça, c'est pour presque tous les opéras à bastille en dehors des gros titres Verdi/Wagner...
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1558
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner.

Message par Polyeucte » 19 févr. 2015, 11:17

David-Opera a écrit :Vous savez très bien que les Français ne sont pas les meilleurs compositeurs de musique, et que le maximum d’œuvres françaises entendues chaque saison à l'ONP est de 5 sur 20 titres (ce que pratiquait Hugues Gall). Lissner se situe juste un peu en dessous, et, en tout cas, propose bien plus d’œuvres françaises qu'ailleurs.
Ah bon? :baby:
Y a un classement par nationalité? :eyes:
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Zelenka
Alto
Alto
Messages : 496
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner.

Message par Zelenka » 19 févr. 2015, 11:20

David-Opera a écrit : Lissner a annoncé un cycle Berlioz sur 6 ans, des œuvres de Saint-Saëns, Meyerber, des créations mondiales basées sur la littérature française, et vous trouvez le moyen d'inonder ce site avec des propos aussi ridicules?
.
Propos ridicules ? Et pourquoi, s'il vous plaît ? Les Russes, les Polonais, les Tchèques sont-ils ridicules quand ils défendent leur patrimoine ?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 55 invités